Histoires de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chef de la police
avatar
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

MessageSujet: Histoires de famille Ven 19 Déc - 19:27

La journée s'était écoulée et arrivait à son terme . Le ciel était teinté par les derniers rayons du soleil et prenait une couleur rouge/orangée profonde. J'avançais au milieu des buissons fleuris et je m'égarais dans mes pensées ,plutôt sombres en ce moment .
   
    C'était pas la peine de le cacher , la situation à Wonderland était inquiétante , très inquiétante . Entre les criminels évadés qui avaient juré la perte de ce pays , la situation sociale plutôt tendue entre anciens rebelles et anciens citoyens ralliés au vieux régime et la magie qui commençait à troubler l'ordre en ville plus rien n'allait vraiment bien . Du moins , c'est le point de vue que j'avais . Evidemment , on peut toujours positiver les choses en se disant qu'au moins l'économie n'était pas affectée et que cette peur des OWL était ce qui ralliait tout les habitants de la citée ensemble . Mais pouvait-t-on vraiment se satisfaire de ça ?

    Mais loin des préoccupations d'ordre "nationale" si je puis dire , mes préoccupations personnelles aussi s'ajoutaient à la pile de soucis . A commencer par : qui était cet homme qui est venu nous avertir de l'attaque surprise des Unités spéciales ? Des recherches avaient été lancées partout en ville , même au delà ... mais rien . Il avait littéralement disparu sans laisser de traces. Mais je me souviens encore très bien de cet aura étrange qui régnait pendant sa présence... Un je ne sais quoi de presque surnaturel , ça dépassait de loin un simple charisme . Mais encore plus mystérieux que cet homme , il y avait celui qui avait libéré les prisonniers .  D'après ce que j'avais récolté comme informations ,personne n'était entré , ou n'avait été vu entré dans le donjon et personne n'en serait ressortit , appart les prisonniers en question . Un vrai mystère encore une fois . Et moi , je m'étais retrouvé , un peu précipitamment à la tête de tous ce joli bazar .

    Bon , j'assumais totalement d'avoir lancé l'assaut sur le château et les pertes engendrées , j'avais moi-même perdu plus d'un ami dans cette bataille ,mais maintenant que ceci était passé, je me demandais si il n'y aurait pas eut un meilleur moyen pour éviter toute ces pertes . Avant toute chose , mon but n'était déjà pas de tuer le roi . Seulement j'ai appris une chose importante pendant cette bataille : un combat , une fois engagé , ne s'apaise qu'une fois que tout à été détruit dans un des camps. Une bien triste leçon selon moi qui ne s'apprend qu'en l'appliquant . Maintenant , en tant que chef de la police citoyenne , je savais que mes responsabilités avaient encore augmentées , aussi je réfléchirais bien d'avantage avant d'ordonner quoi que ce soit .

    J'avançais au milieu de ce jardin en fleur et observait un peu ce nouvel environnement . C'était bien différent des égouts ... L'odeur nauséabonde des eaux usées était remplacée par le parfum enivrant des fleurs, les rats avaient laissés place aux insectes et aux petits mammifères et le chant des oiseaux avait pris la place des sons peu agréables des souterrains . Que des choses agréables en perspective mais bizarrement , je n'arrivais pas à trouver ma place au milieu de cet endroit luxuriant . Sans doute qu'il  faudrait un peu de temps pour que je m'y habitue . Je m'approchais d'un banc installé au milieu de ce parc privé et m'asseyais . Je fermais les yeux et écoutait calmement le son du vent , le chant des oiseaux et essayait de chasser loin de mon esprit tout ces soucis . Je me reposais tout simplement . Je rouvris tout de même les yeux lorsqu'il me semblait entendre approcher des bruits de pas ...

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen riche
avatar
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 20
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

MessageSujet: Re: Histoires de famille Sam 20 Déc - 18:56


Le crépuscule du soir s'amorçait et pourtant, contrairement aux autres journées, il n'y avait pas le moindre nuage pour le couvrir d'une enveloppe épaisse de brume grisâtre. D'ici une demi-heure seulement, la pleine lune l'aurait bousculé brutalement pour reprendre le trône disputé depuis des millions d'années pendant une période comptée aux secondes près. L'astre de la nuit sombrerait Wonderland dans les ténèbres, l'obscurité sans le moindre remord, laissant place aux plus horribles des crimes.

Ces crimes étaient commis par les OWL, ces horribles créatures assoiffées de sang prêtes à tout pour pouvoir voir une goutte de sang de la part de leur victime. Franchement, tout ça donnait froid dans le dos... Personne n'aimerait se ramasser dans la même pièce qu'eux, ça c'est certain.  La vie est fragile et précieuse lorsque l'on sait que des prédateurs rôdent. Surtout pour un jeune noble faible dans sa seizième année. C'était une proie facile pour eux, beaucoup trop même. Il ignorait malgré tout ce danger, trop innocent pour reconnaître ces choses-là. Cependant, si un jour il venait à les croiser, il comprendrait tout. Le proverbe dit qu'il vaut mieux prévenir qu'être blessé, mais pour les jeunes de nos jours ne prennent même plus la peine d'y réfléchir.

Azzuen ne s'ennuyait pas, au contraire. Ses pensées étaient occupées, mais pourquoi maintenant ? Aucune idée. Juste que selon les journaux, il y aurait eu la fameuse bataille entre les rebelles et le roi qui allait décider du sort de Wonderland. Selon ce dernier, les pertes auraient été nombreuses. Le petit s'inquiétait pour ses amis qui y avaient participé.  Brooke, Emma, Alexis, Astoria et Elliot... Ils s'étaient tous entre-tués. Lesquels  avaient survécus ? Ça le hantait tellement qu'il n'en trouvait plus le sommeil. Devrait-il sortir pour aller demander un registre des personnes mortes durant le combat ? Impossible... Ils n'ont probablement pas ça, se disait-il, désespéré.

Le noble étudiant se retournait encore et encore dans son lit, mais ne trouvait pas le sommeil. S'il l'avait vu, il l'aurait attaché avec une corde à son lit, mais tout cela n'était pas réalisable. Il finit par sa lever, voyant que ça n'aboutissait à rien. Le gamin se leva, s'habilla correctement et s'en alla s'asseoir dans le sofa. Il y réfléchit plus concrètement, puis eut une soudaine idée de génie. Et s'il allait voir le chef ? Elliot... Son ami, s'il était encore en vie, il pourrait tout lui demander ! Voilà la solution. Quel génie !

D'un bond, le noir se leva et s'en alla rapidement vers la sortie. Il ignora le reste et se dirigea à grand pas vers le camp de l'unité spéciale. Malheureusement, on le renvoya de là. Elliot n'y était pas... Mais on l'avait redirigé vers le château. Tout ça étonna Ezariel, mais pas tant que ça d'un sens. S'il était le chef de la rébellion, il devait maintenant être le roi. Waaaa, quel haut rang pensa Azzuen. Passer des égouts aux lieux les plus luxueux de Wonderland, ça doit lui faire un choc. Surtout pour l'odeur.... Le chef de la rébellion devait être heureux à présent de vivre dans un lieu saint.

Le petit garçon se rendit au château en jogging, les portes allaient bientôt fermer. Essoufflé, il réussit à dire aux gardes qu'il voulait voir Elliot. Ces derniers l'escortèrent jusqu'à l'aile Sud, certainement la partie la plus belle et chaleureuse du château ! En tout cas, ça, ça lui ressemble.  Avec son caractère d'une gentillesse  incomparable, c'était impossible de trouver Elliot dans une aile comme celle de l'Ouest. Bhh, c'était à en donner des frisons dans le dos. Azzuen se demandait pourquoi ils ne l'avaient toujours pas démolie.

Dès que le noir aperçu son ami, il leva les bras en l'air en les secouant pour attirer son attention. Aussitôt, Azzuen entreprit de courir vers lui et de le serrer dans ses bras. Ça faisais tellement longtemps ! Rien ne pouvait le rendre plus heureux que ça. Un peu plus et le petit allait lâcher des cris de fangirl.

Tu m'as tellement manqué ! Ça a aucun sens, je suis vraiment vraiment vraiment vraiiiiment heureux de te revoir Elliot ! Sain et sauf, en plus ! … J'ai eu peur pour toi et tout le monde avec cette bataille. Qu'est-ce qui t'es passé par la tête, bon sens pour faire ça ? Bon, quand même...C'est certain que ça a donné des bon résultats, mais bon!

Après quelques secondes, le môme de 16 ans toussota, gêné d'avoir eu une réaction si extrême et s'assit à côté du meneur de façon un peu plus noble, même si ça paraissait que dans sa tête il pensait juste à l'ensevelir de câlins. Jusqu'à ce qu'il s'étouffe, ahahah ! Ou pas, voyons... Jamais il ne lui ferait ça. C'était désormais le temps de lui parler de tout ce qu'il portait sur son cœur, tout ce qui l'empêchait de dormir.

...J'ai un service à te demander, tu penses que c'est possible d'avoir une liste des soldats et ancien rebelles morts ou disparus... ? J'ai peur que mes amis y soient, tu vois ? J'ai eu peur que toi tu y soit... Ça m'aurait fait beaucoup beaucoup de peine huuuu...

_________________
[img][/img]