Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 15:50


Presque une année entière s'était écroulée depuis que j'avais dû quitter la personne qui m'étais la plus chère. Cela faisait exactement trois cent vingt-et-un jours que j'étais parti. Je ne savais pas comment j'avais fais, à chaque jour pour m'obliger à continuer, avancer et essayer de vivre sans. Tous les jours, j'avais une pensée pour mon roi. Dans l'endroit répugnant où j'étais, chaque fois que l'on parlait de mon roi en mal, ça me donnait envie de tuer cette personne qui avait osé. Je n'étais pas dans le bon endroit, puisqu'ici tout le monde sauf moi avait une haine profonde envers le roi. Moi c'était envers l'unité spéciale qui m'avait menacé de faire une enquête à mon sujet. C'était pour ça que je les détestaient. Au moins, ils gardaient l'ordre en ville pour que les rebelles n'attaquent pas et que Dawson soit en sécurité dans son château. C'était la chose la plus importante pour moi.

Il y a environ un mois, je n'étais plus capable de rester là à me morfondre, il fallait que je vois le roi. Cependant, j'avais peur de sa réaction, alors je lui avais écrit un message. J'avais fabriqué une très belle lettre, avec sur le dos une belle rose dessinée à la main, à l'encre de chine. J'avais découpé un papier de la même taille que la lettre. Je n'avais qu'écris que quelques mots. Je n'allais pas écrire un texte au complet, ni ma signature puisqu'il m'aurait reconnu. Je voulais que Dawson reste dans le doute, puisqu'il devait penser que j'étais mort. Sur ma lettre, je n'avais écrit que ça "Bonne nuit et fais de beaux rêves, Dawson". Avec un sceau j'avais scellé la lettre, puis je l'avais rangé très soigneusement. Je connaissais le château au complet, j'y avais tout de même vécu 11 ans de temps en tant que majordome. Le soir je m'étais introduit dans le château. J'avais déposé la lettre sur son lit ainsi qu'une belle rose que j'avais pris soin d'acheter. J'étais parti, sans que quelqu'un ait eu conscience de ma préscence.

J'avais fais ça environ trois fois en tout, j'allais le faire une quatrième fois. Cette journée-là j'avais entendu dire dans les égoûts que quelqu'un allait tenter de tuer le roi. J'avais donc joint la réunion, en me proposant. Ils avaient immédiatement refusé, puisqu'ils savaient tous quel genre de loyauté j'avais envers le roi. J'avais donc dû les convaincre. Après une bonne heure, je leur avaient donné de bon arguments tels que je connaissais les points faibles du château et où il y avait le moins de gardes etc. Ils avaient finalement acceptés, mais je devais ramener le coeur du roi. Je n'en avais pas envie. Juste imaginer lui planter un couteau dans le coeur me faisait le même effet que de mourir dans des conditions les plus douloureuses. Au moins, je savais que j'allais le revoir et que personne n'allait lui faire du mal, tel que j'en avais affreusement peur.

Cette soirée, c'était la même que j'allais porter les lettres une fois par semaine, tous les lundi soirs. J'avais donc pris un couteau que quelqu'un m'avait passé et je m'étais habillé normalement, mes vêtements étaient propres puisque j'allais revoir le roi. Je voulais avoir l'air le plus impécable possible. J'avais attaché mes cheveux dans le bas avec un de sois ruban noir et j'avais laissé deux mèches de cheveux à l'avant lousse. J'étais donc prêt à partir.

Tout le long du chemin, je m'étais dis que je devais le tuer, absolument. Je n'étais plus à son service, après tout. J'étais devenu un rebelle. Devant la porte de sa chambre, j'étais. Il n'y avait personne dans le couloir, ce qui m'avais laissé le temps de réfléchir à comment j'allais faire. Après avoir lâché un grand et long soupire, je m'étais décidé à entrer dans la pièce. J'avais caché le couteau dans mon dos. La pièce était spacieuse, rien ne manquait. C'était pas mal comme quand je l'avais quittée. Mon coeur battait à tout rompre, et j'en tremblais même. Je ne voulais pas le tuer... Ma voix n'était pas crédible, tellement que je tremblais de peur et que j'avais hâte.

...Dawson, je suis ici...pour te tuer.
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 17:23


Cette soirée-là, j'avais décidé de me coucher tôt. Tout simplement parce que cela faisait plusieurs nuits où je me couchais très tard, rien que pour regarder les étoiles ou encore avoir le nez plongé dans un livre. Je m'étais simplement dit ce soir là que je devais faire un peu plus attention à ma santé. Vu l'événement qui s'était produit à propos du rebelle qui était entré dans le château par effraction, il y a quelques jours, je voulais faire m'assurer d'être en santé en tout temps pour ne pas passer près de nouveau de la mort ou encore tomber malade comme mon père. L'intrus qui était venu m'en avait fait baver sérieusement, mais j'avais repris du mieux, au moins. Les marques de coups de fouets dans mon dos étaient presque parties, mais elles me faisaient encore souffrir si l'on y touchait.

Alors que j'étais couché dans mon lit, les draps par-dessus sur la tête, presque en train de dormir, j'entendis la porte s'ouvrir. Je ne bougeai pas, pensant que ce n'était qu'un serviteur venu chercher quelque chose. Je ne fis donc que pousser une petite plainte, dérangé par la lumière du couloir qui entrait dans ma chambre, brisant l'obscurité presque totale de ma chambre. C'était idiot de venir me déranger à cette heure. Lorsque la lumière de ma chambre est fermée, ils savent que je suis en train de dormir.

La porte se referma par la suite. Je n'avais pas entendu de pas repartir, seulement des pas qui venaient. Je me doutai donc que quelqu'un était entré pour une quelconque raison. Que me voulait-on? Je n'avais pas envie d'être dérangé à une heure pareille. Je ne fis que lâcher un petit gémissement en me retournant.

—Ruby, va-t-en, je dors...

Alors que j'étais sur le point de retourner vers le doux pays des rêves, on m'arracha des bras de Morphée. Le même ton de voix, la même douceur, la même intensité... La voix que j'avais entendue ne m'était pas inconnue. Elle me projetait dans des souvenirs de mon enfance. Je me sentais nostalgique, presque.

En réalité, je n'avais qu'entendu le son de la voix, sans vraiment avoir porté attention à la signification des paroles. L'important, c'était qu'il y avait quelqu'un que je connaissais. J'étais tout simplement incapable de mettre le doigt sur qui c'était. J'enlevai les couvertures de mon visage et je regardai qui était là. Malgré la noirceur, j'arrivai à apercevoir une silhouette. C'était celle d'un homme, il avait les cheveux longs, mais ceux-ci étaient attachés. Les seules personnes que je connaissais qui étaient des hommes avec les cheveux longs, c'était le général d'armée et un de mes anciens serviteurs. Mais vu la carrure de la silhouette et de la façon dont il se tenait, c'était obligatoirement... Zane.

J'enlevai rapidement les couvertures de sur moi, oubliant complètement que je n'étais vêtu que d'un sous-vêtement. J'allai le serrer dans mes bras, sans même me poser de question. J'étais heureux de le revoir, si heureux que j'aurais pu en pleurer de joie. Zane avait été comme un frère pour moi, lorsque j'étais plus jeune. Dans les moments difficiles et les moments plus heureux, il avait toujours été là pour me supporter.

J'adorais tout simplement Zane. J'étais heureux à un tel point de voir qu'il n'était pas mort.

—Zane...! Zane... je suis si heureux de te voir...

Je tremblais, j'avais enfoui ma tête dans son cou. De mes mains, j'agrippai fortement le tissu de son vêtement. Il était revenu rien que moi, non? J'avais plusieurs questions qui s'entassaient dans mon crâne. Ça m'obsédait. Pourquoi était-il parti sans me dire un seul mot? Pourquoi était-il là maintenant? Qu'avait-il fait pendant cette année?

J'ignorai complètement sa réaction, s'il m'avait répondu ou non. Je poursuivis tout simplement.

—Tu m'as manqué...

Complètement vulnérable, c'était ce que j'étais. Le monde avait cessé de tourner. Rien n'aurait pu briser mon bonheur, ou presque.


Dernière édition par Dawson S. Asaki le Dim 5 Jan - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 18:03

Je le regardais dans sa chambre sans lumière, la seule chose qui pouvait m'aider à mieux y voir c'était la lumière produite par la réflexion du soleil sur la lune et mes yeux qui s'habituaient peu à peu. Lorsqu'il m'avait demandé de partir, j'avais remarqué qu'il m'avait prit pour une autre personne. Je m'étais approché du lit, puis j'étais resté à environ un mètre. Dawson avait enlevé la couverture de sa tête et essayait de me reconnaître. Ce ne fus que quelques secondes plus tard que j'aie parlé qu'il s'est levé pour venir me serrer dans ses bras, à ma plus grande surprise. J'avais rangé mon couteau dans ma poche arrière, voyant que nos retrouvailles étaient plus importantes que ça.

J'avais remarqué que lui aussi il tremblait. Mon coeur battait rapidement, tellement qu'il devait le sentir de la façon dont il était placé contre moi. Sans hésiter, je l'avais serré moi aussi. J'avais aussitôt des blessures importantes qu'il avait dans le dos. Dans mes souvenirs, il n'avait pas ça. J'allais lui poser des questions et me renseigner sur ça, mais lorsque toute cette pression, cette joie et cette peine serait retombé. J'avais fais attention de ne pas poser mes mains sur ses blessures afin de ne pas les ré-ouvrir, puis j'avais glissé ma main droite à ses cheveux, afin de les lui caresser pour qu'il se calme un peu. Je n'étais pas tellement mieux puisque j'avais laissé couler des larmes sur mes joues, vu toutes ces émotions que j'avais accumulé ces dernières minutes.

Sans m'accorder la moindre importance, enfin sur ce que je disais, il avait continuer de me dire à quel point je lui avais manqué et qu'il était heureux. Mon roi adoré n'était pas le seul à l'être. Chaque stupides journées qui passait était une journée horrible et lente. Je n'avais jamais connu de douleur aussi grande que d'être séparé de lui et d'être dans un endroit aussi pourris que des égoûts. J'avais d'ailleurs complètement oublié l'odeur. Même si je m'étais lavé dans un endroit propre, ça ne changeais pas le fait que j'avais habité là-bas un ans de temps et que mes vêtements s'étaient imprégnés de cette odeur dégeulasse. La première fois que j'étais arrivé là-bas, j'avais presque suffoqué étant habitué à des endroits propres. J'avais donc oublié de mettre un peu de parfum afin que je ne sente pas trop mauvais. Pour l'instant, Dawson n'avait pas trop l'air de l'avoir remarqué. Il était plus sur le choc qu'autre chose.

Je lui devais des excuses puisque je l'avais abandonné un ans de temps et il avait souffert, par ma faute. Je n'avais pas assez de cervelle ou bien j'avais tellement peur. J'aurais pu lui en parler et lui dire que ils me soupçonnait de haute trahison et il aurait probablement obligé les enquêteurs de ne pas me parler et de laisser tomber l'affaire. Seulement, la peur de ne plus le revoir et lui infliger ma mort m'avait fait un choc que j'avais préféré m'enfuir sans laisser de trace. J'allais donc devoir réparer mes erreurs. Je souhaitais de tout mon coeur qu'il accepte de me reprendre en tant que serviteur. Je continuais de lui caresser la tête, doucement et lui murmurer des choses rassurantes avant de prendre la parole pour qu'il m'écoute entièrement.

Je m'excuse, Dawson... Ça m'a fais tellement de peine de partir. Je vais tout t'expliquer, tout... Tous les jours je souhaitais te revoir... J'avais commencé à t'envoyer des lettres, tellement que j'étais triste de ne plus pouvoir te parler ou bien être à tes côtés...
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 18:53


Je sentis ses mains dans mon dos, pile où il y avait les rayures rouges qu'avaient causé le fouet. J'avais serré les dents afin de ne lâcher aucun gémissement. Je ne voulais pas l'inquiéter à propos de ça. Ce n'était qu'un malheureux accident qui n'allait pas se reproduire. Du moins, pas si c'est un inconnu qui m'attache, parce que ce rebelle avait bien failli me défigurer. Par la suite, je sentis une main remonter jusqu'à mes cheveux. Il me caressait les cheveux alors que ceux-ci n'étaient pas du tout doux, mais surtout pleins de noeuds.

Je restai collé un peu trop longtemps à lui, mais je n'avais tout simplement pas envie de me séparer de ces bras réconfortants que j'avais connu dès mes quatorze ans. Il était tout aussi fort et musclé qu'auparavant, je sentais bien son muscle d'au travers son chandail. Et c'est alors que je remarquai que j'étais en sous-vêtement. Cela expliquait donc le grand courant d'air froid que j'avais senti passer...

Je le repoussai timidement afin de m'habiller, n'aimant pas spécialement me sentir aussi nu devant lui. Mais heureusement, j'avais un sous-vêtement, donc ça allait, il n'avait rien vu de si intime que ça. Rien que mon torse, mes cuisses et mes jambes. Ce n'est pas grand-chose d'extra-ordinaire.

Une fois que je fus habillé, je m'assis sur le lit, attendant que Zane vienne m'y rejoindre. Je crois que nous avions beaucoup de choses à se dire, tous les deux. Au moins, mon ancien serviteur s'était excusé et était prêt à me donner des explications. J'étais persuadé qu'il avait de très bonnes raisons de partir, mais je pensais tout de même qu'il aurait pu au moins me laisser un petit mot avant de quitter, au lieu de s'en aller, sans prévenir.

Sans oublier que cela expliquait les lettres que je recevais, une fois par semaine. Je ne savais pas qui était celui qui m'écrivait. Je n'aurais jamais douté que l'auteur de mes messages de bonne nuit aurait pu être Zane, pour tout dire... Je croyais surtout que mon majordome était mort.

—Me refais plus un truc pareil... Sinon c'est à la corde que tu finiras!

Je n'avais pas l'air très crédible : je fixais le sol, n'osant pas le regarder dans les yeux. Sans oublier ce sourire en coin que j'avais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 19:33

L'obscurité de la chambre avec mes yeux qui commençaient à s'habituer, ce n'était pas évident pour moi. Je pensais qu'il avait au moins ses pantalons, puisque je savais qu'il n'avait pas de chandail vu que mes mains avaient touchés son dos. C'était dommage que ce ne soit pas aussi doux qu'avant, à cause de ces cicatrices. J'espèrais qu'il guérisse le plus vite et qu'il n'ait pas trop mal. Je l'avais quand même serré fort contre moi sans le savoir qu'il avait ces blessures-là.

Alors qu'il m'avait timidement repoussé, mes yeux avaient terminé de s'habituer. Je distinguais parfaitement les meubles de la chambre, le lit et même un peu les couleurs désaturés par la noirseur. Je n'y croyais toujours pas, il se tenait devant moi. C'était en quelque sorte un rêve que je souhaitais réaliser. Je souhaitais que nous aillons une aussi bonne relation qu'avant. Baissant un peu le regard pour le regarder de la tête aux pieds, j'avais remarqué qu'il n'avait en fait que son sous-vêtement. Immédiatement après cette constatation, j'avais brusquement détourné le regard ainsi que la tête. Je ne voulais pas me mettre à le regarder d'une façon et qu'il me dise que j'étais en train de le regarder fixement comme si je désirais son corps.

Quand j'avais vingt et un ans, je croyais que j'étais amoureux de lui, mais j'avais rapidement renié cette idée en pensant que je ne pouvais pas éprouver ce genre de sentiment envers mon maître, mon ami et mon protégé. Oui, je le considérais un peu comme mon protégé, en quelques sortes. J'avais jeté un petit regard à son dos, lorsqu'il était en train de s'habiller. Ça m'avait fait du tord en pensant que je ne pouvais pas le protéger, puisque je n'avais pas été là. J'espèrais qu'il n'allait pas mettre sur ma faute que j'étais parti il y a un ans et que c'était de ma faute s'il avait subit ces mauvais traitements. Je n'avais pas envie de me martyriser mentalement encore plus que maintenant.

En le voyant s'asseoir, j'avais compris qu'il voulait que je vienne m'asseoir près de lui. À ma plus grande joie, j'avais été le rejoindre, sans pour autant me coller carrément à lui. J'étais encore un peu rouge de l'avoir vu presque nu, mais ça passa rapidement. J'étais affreusement heureux, présentement. Mon bonheur n'égalait celui de personne.

Je le regardais dans les yeux, ses beaux yeux sauf que lui il regardait plutôt par terre pour me faire des menaces que évidemment je n'avais pas pris au sérieux, parce qu'il manquait de conviction dans sa phrase, sans oublier qu'il regardait le sol. Il devait être sous le choc, probablement en train de se demander s'il rêvait..! Les contacts avec lui me manquaient. J'avais l'air plutôt en forme, mais la vie dans les égoûts me donnait la nausée. Normalement, mon système était plutôt fort, mais à cause de mes déprimes et mon manque de nourriture, puisque je ne voulais pas sortir, j'étais devenu faible. J'avais toujours mes muscles puisque je m'entrainais, mais ma santé était plutôt fragile. Avant de commencer à lui expliquer, j'avais toussé dans mon coude. J'avais presque l'impression que j'allais recracher mes poumons, mais ce n'était heureusement pas le cas. J'étais peut-être devenu trop fragile, en fait...

J'allais donc lui faire une promesse, de ne plus jamais lui refaire une chose pareille. J'étais même prêt à m'agenouiller devant lui, à lui embrasser le pied seulement pour me faire pardonner.

Je te le promet, Dawson. Jamais plus je ne te ferai ça... J'ai compté les mois, les jours, j'en était presque à vouloir compter les heures. J'ai fais ça parce que j'avais peur. J'avais peur de mourir et ne plus te revoir. C'était la veille de la journée que je suis parti, j'avais appris que ma femme avait été tuée parce qu'elle était soupçonnée de trahison. Le lendemain, j'avais eu la nouvelle d'avoir été soupçonné de t'avoir trahis, c'est-à-dire d'être du côté des rebelles. Je n'ai pas réfléchis avant d'agir et je suis parti. Chaque jour j'avais encore plus mal en pensant que je risquais de ne plus te revoir, que tu allais m'oublier et en pensant aux mauvais choix que j'ai fais de ne pas t'en parler...

J'avais fondu en larmes peu après. Sans me gêner, je l'avais serré dans mes bras en faisant attention à ses blessures au dos. J'avais honte de pleurer, mais je pouvais pas m'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 20:18


Zane s'était ensuite assis à mes côtés. J'étais content d'avoir retrouvé ce que je pouvais bel et bien appeler mon grand frère de coeur. L'avoir assis à mes côtés, ainsi, ça me semblait impossible. Mais pourtant, c'était vrai : j'avais senti la chaleur de sa peau lorsque j'avais le visage enfoui dans son cou et j'avais ressenti la douleur lorsqu'il avait plaqué ses mains conter mon dos. Et puis, même si cela n'avait été qu'un mirage causé par toute la fatigue que j'avais accumulée, j'aurais continué d'y croire un peu plus longtemps, rien que pour continuer d'être aussi heureux que je l'étais à ce moment précis.

Mon ancien serviteur m'expliqua ensuite toute la situation dans laquelle il s'était trouvé, à quel point il s'excusait ainsi que toutes ses inquiétudes. Je levai les yeux vers lui, lui offrant un sourire qui lui était invisible, vu la basse luminosité de la pièce. De toute manière, des sourires, il allait en avoir pleins d'autre à l'avenir, parce que nous allions nous revoir plus souvent. Et oui, j'avais décidé qu'il allait en être ainsi!

Ensuite, Zane me prit dans ses bras en me serrant contre lui. Peut-être un peu plus fort qu'il ne l'aurait dû : j'étouffais presque. Il a toujours été un peu brusque avec moi, j'étais heureux de voir que cela n'avait pas non plus changé chez lui. Je ne pouvais pas vraiment m'en plaindre. Je n'aimais pas lorsque l'on était trop gentil avec moi. À mes yeux, c'est surtout pour faire son lèche-bottes, si quelqu'un est trop gentil avec moi. Zane, lui, il était brusque, mais sans me faire vraiment mal ni sans être aussi gentil que le serait certain de mes serviteurs.

Je remarquai ensuite deux choses. La première étant que les vêtements de Zane ne sentaient pas comme dans mes souvenirs : avant, c'était plutôt les vêtements propres et là c'était surtout une certaine odeur de fleuve, quelque chose de pas très agréable pour l'odorat. Mais le seul problème, c'était qu'il n'y avait pas de fleuve près de Wonderland. Quoi qu'il puisse en être, je n'avais pas envie de m'embêter avec ce genre de détails. Il était de retour et cela me suffisait, peut importe qu'il sente la rose ou le fleuve.

La deuxième chose que je remarquai me choqua un peu plus, cependant. Zane pleurait. Je ne l'avais jamais vu pleurer, auparavant. Pourquoi pleurait-il? Nous nous étions enfin retrouvés, il n'y avait aucune raison de pleurer.

—...Arrête de pleurer comme un môme, idiot. Et ça t'en fait combien d'ailleurs? Vingt-neuf ans? Tu deviens vieux, dans peu de temps c'est la momification qui t'attends, vieux crouton.

C'était carrément gratuit. J'aimais beaucoup taquiner Zane, cela faisait longtemps que je n'avais pas pu le faire, donc valait mieux que j'en profite maintenant. C'était gratuit, mais ce n'était pas pour le blesser non plus. J'étais tellement heureux de l'avoir avec moi que je me devais de le charrier ne serait-ce qu'un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 20:49

Sa remarque avait vite su faire sècher mes larmes. Je m'ennuyais de ses commentaires déplacés qui me faisaient rager, mais je ne me fâchait jamais contre lui réellement. On ne faisait que se dire des petites choses comme ça, mais sinon rien d'autre. Je l'avais lâché pour pouvoir me rasseoir dans le lit correctement et avoir un peu de tenue. J'avais tendu une main à mon visage pour voir si je n'avais pas de rides. Je n'étais pas encore un vieux crouton, de quel droit se permettait-il de me faire ce genre de remarques..? Nous n'avions que 4 ans de différence! Ce n'était pas une raison pour me traiter de vieux. Non, mais!

D'ailleurs, j'avais remarqué tout à l'heure lorsque je lui caressais les cheveux qu'ils étaient mêlés. Il faisait une grève de peignage de cheveux depuis que j'avais disparu? Pas que ça me dérangeait de les défaire, comme je le faisais souvent, mais il fallait bien qu'il aille une meilleure image de lui en tant que roi. Une personne qui est mal coiffée et qui ne prend pas soin de lui se fait mal voir par les autres, donc dans son cas par son peuple. Même si je n'étais pas là pendant une année, loin de lui, je n'avais pas réellement perdu mes habitudes. J'étais un peu "irrespectueux" en vers le roi puisque je me permettais de le tutoyer et de l'appeler par son nom au lieu de par "sa majesté" comme la plupart des serviteurs. Je me permettais aussi de lui parler comme si c'était mon frère alors je n'avais pas de problème à ça.

J'suis pas vieux!

C'était une vérité très vraie, ça. Appart ma santé, j'allais très bien et j'étais assez musclé et pas gros. Je n'avais pas de rides et un regard prêt à charmer tout le monde alors il n'avait pas intérêt à me dire le contraire. D'ailleurs, c'était en pleurant comme je l'avais fait que les rides apparaissaient alors je devais faire attention.

J'avais porté ma main à ses cheveux et commençais à lui démêler les cheveux avec mes mains comme si mes doigts ne servaient qu'à faire le vulgaire pègne et lui enlever ses noeuds. Au moins, maintenant je savais qu'il allait en avoir moins.

Toi aussi tu vas atteindre mon âge et tu vas dire ça. Et puis, explique-moi pourquoi c'est encore mêlé, hm? Tu as fais une grève du pègne parce que je n'étais plus là?~
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 21:23


Zane essuya ses larmes, à mon plus grand bonheur. Une seule petite remarque de ce genre suffisait à lui faire retrouver son sourire. C'était tant mieux, même si je ne pouvais pas voir son visage un peu plus heureux. Et au moins, je n'étais plus en train de me faire compresser par toute la force de ses bras. Non, en fait, Zane était moins fort que moi, c'est juste que je suis... comment dire.. douillet?

Ensuite, il commença avec ce charabia comme quoi il n'était pas vieux. Cet homme s'approchait dangereusement de la trentaine, parce qu'après la vingtaine, c'est adieux la jeunesse. Bien évidemment qu'il était encore beau, bien fait, en santé, mais cela allait se détériorer sous peu! Il devait en prendre conscience bientôt. Sinon, lorsqu'il allait vieillir, cela allait lui faire un choc.

Zane passa ses mains dans mes cheveux en passant quelques mèches entre les doigts de sa main pour démêler un peu ceux-ci. Je lâchai de petits gémissements en cause de la douleur provoquée par cela. Il n'usait pas de douceur avec moi, encore. Mais c'était comme ça que j'appréciais Zane, pour rien au monde je lui demanderais de changer.

—Normal qu'ils soient mêlés.. aïe.. Tu sais, je ne passe pas ma vie à me peigner les cheveux, j'ai autre chose à faire. Tu sais, ce que l'on appelle communément des "passe-temps" et des "loisirs", ce que visiblement tu n'as pas. Vu comment tes cheveux sont lisses et doux, tu fais probablement que ça de ta vie, hm?

J'avais un peu raison, quand même. Les cheveux de Zane étaient bien entretenus, mais pourtant bien plus longs que les miens. J'avais de la difficulté rien qu'à mettre du revitalisant dans les miens lorsque je prenais ma douche et donc j'avais tout simplement abandonné l'idée. À quoi bon si le lendemain d'après, ils allaient être une seconde fois tout emmêlés? C'était complètement idiot.

—Et d'ailleurs, je n'atteindrai probablement pas ton âge, moi. Je n'aurai pas à me soucier de ce genre de problèmes.

J'étais très sérieux. Par là, je voulais dire qu'avec tout ce monde qui m'en voulait à mort, sûrement qu'un d'entre-eux allait réussir à m'atteindre, à m'abattre. Je craignais l'arrivée de ce jour. La mort m'effrayait à un tel point. Malgré tout, je savais que c'était décidé d'avance : j'allais mourir jeune, très jeune. Je l'avais accepté. Le jour où ma mort allait venir, je n'allais probablement rien pouvoir faire non plus, les rebelles allaient probablement m'attaquer par surprise. J'y étais prêt, cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 21:56

Dawson était beaucoup plus dur que ça, alors il n'allait quand même pas me faire croire que ça lui faisais mal que je lui tire si peu les cheveux.S'il voulait savoir le secret en lui-même d'être beau, c'était qu'il fallait souffrir et y mettre du temps. Pour être beau comme je le suis, je dois me peigner les cheveux tous les matins et lorsque je sors de la douche, sans oublier de mettre du revitalisant. Si seulement j'oubliais ça une seule fois, j'allais accumuler les noeuds dans mes cheveux et au final ça virerais en gros bordel, puis je devrais me couper les cheveux en attendant impatiemment qu'ils repoussent.

Bref, je préfèrais en prendre soin. La beauté, ce n'est pas tout le monde qui a ça alors il faut en prendre très soin. Dawson était un bel homme, alors il devait y faire attention lui aussi. Évidemment, puisque j'allais reprendre du service j'allais devoir m'occuper de ça. Je n'allais quand même pas aller dans sa douche pour lui mettre du revitalisant ou ce genre de choses, mais j'allais devoir m'en occuper en lui brossant les cheveux. Ahlala.... On jurerais un bébé gâté.

Toute ma vie, enfin onze ans de temps je l'ai passé avec lui, alors il n'avait aucune raison de dire que je ne faisais que ça de ma vie..! Mais, c'était une part de vérité. Cette année je n'avais pas eu grand chose qui avait couvert ma vie sauf de la déprime. J'allais devoir profiter du temps de ma jeunesse, puisqu'elle n'était pas éternelle. La personne avec qui je voulais en profiter c'était avec Dawson. J'aimais beaucoup mon fils, mais je souhaitais plus passer du temps avec mon roi chérié, étrangement.

Je voyais où il voulait en venir lorsqu'il m'avait dit ça. Les gens ne l'appréciaient pas beaucoup, certains se mettaient sous la protection du plus fort pour ne pas mourir, mais moi ce n'était pas mon cas. J'allais toujours être loyal envers Dawson, et ce jusqu'à ma mort. J'allais me battre pour lui, être son bouclier ou bien son épée, ça m'étais égal. Je ne voulais juste pas qu'il souffre et qu'il soit heureux. Les moments comme qu'il avait passé, c'est-à-dire dû à ses marques n'allaient plus exister, s'il restait près de moi.

Mon roi aimait la vie à ce que je sâche, alors je souhaitais lui offrir le plus longtemps possible. Si ça se trouve, il allait vivre encore plus vieux que moi. Je voulais le rentre heureux. Afin de le réconforter, j'avais glissé ma main de ses cheveux à son visage en lui souriant.

Eh, t'en fais pas. Je ne laisserai personne te toucher, ils devront me passer sur le corps, si tu veux savoir. Tu vas avoir largement le temps de connaître ça, la vieillesse!

Je voulais le rassurer le plus possible. C'était vrai ce que je lui disais, mais je ne pouvais pas lui garantir qu'il allait vivre autant de temps que son père. Seulement rallonger sa vie, si un malheur arrivait.

Et puis, quand tu s'ra vieux, tu vas dire le même charabia que moi! Pff, toi aussi tu vas être vieux crouton dans seulement quatre ans et demi.
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 22:22


Ce n'était pas un sourire qui allait me faire changer d'avis. J'étais le moins aimé de Wonderland. Ma tête chez les rebelles devaient valoir le gros prix. Celui qui allait me tuer allait probablement être le héros qui aura réussi à apporter la paix à Wonderland. Je n'aimais pas être perçu de tous ces gens comme étant le méchant de l'histoire. Ce n'est pas de ma faute, je n'avais pas hérité du génie de mon père, ni de ses bonnes idées, encore moins de l'intention de ce qu'il voulait vraiment faire de ce pays. J'aurais tout simplement dû abandonner son projet. J'aurais été mieux aimé de la population.

Malgré ces pensées qui me revenaient en me rendant un peu triste, rien qu'à repenser que j'étais un bon à rien qui avait réussi à soulever toute une population entière contre moi, je lui fis un sourire un peu forcé. J'étais un raté, mais je vivais en faisant comme si j'étais le roi de l'univers tout entier. Ça m'aidait tout simplement à penser à autre chose. Me sentir moins nul, comparé à mon père.

J'échappai un soupir qui contenait toutes ces idées noires. Maintenant que j'en étais débarrassé, je pouvais continuer la conversation avec Zane. Il ne comprendrait pas, si je le lui expliquais, c'était évident. Il avait beau me dire qu'il me protégerait quoi qu'il en coûte, mais ça ne changeait pas la perception des choses. Si un jour, ne serait-ce qu'une seule petite minute, je me retrouvais seul, je pouvais périr. Parfois, la paranoïa me saisissait. Parfois, rien qu'en étant dans ma chambre, seul, ça me terrifiait : j'ai l'impression qu'on m'observait, que quelqu'un s'apprêtait à s'élancer sur moi pour m'abattre comme un vulgaire gibier. Zane pouvait me protéger, certes il ne pouvait pas m'éloigner de cette peur que j'avais. Mais c'était comme ça, je n'y pouvais absolument rien.

—Tu peux me protéger d'eux, mais tu ne peux pas me protéger de la peur...

Je continuais de sourire, comme si ça pouvait cacher mon inquiétude, rien que d'y repenser. Quelques rebelles étaient déjà entrés par effraction dans le château pour me tuer. Ils avaient tentés de mettre fin à mes jours, mais je n'avais fait que me montrer sans peur, même si au fond de moi, j'avais été terrifié, chaque fois. Au moins, je savais qu'à toutes les fois où cela allait se reproduire, je n'allais pas me laisser faire.

Je n'avais pas envie de mourir. Quoi que j'avais pu faire de mal, même si cela impliquait que mes efforts n'étaient que de la pure merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 22:51

J'aimerais qu'il puisse me donner toutes ses peurs, ses inquiètudes et toutes ces choses qui lui sont un fardeau pour qu'il soit libre de mener une vie et d'être heureux. Ce n'était pas de sa faute, s'il avait hérité du fardeau d'être un roi. J'avais envie de le réconforter, mais je ne savais pas comment. Même si je lui disais des paroles douces qui sauraient l'appaiser, je ne pouvais pas lui offrir autre chose. Lui faire oublier quelques instants j'aimerais bien, mais j'en étais incapable.

Le sentiment de la peur constante nous cruge peu à peu, jusqu'à en tomber dans la paranoia, c'est ça qui est dangereux. J'avais peur que Dawson ne soit plus capable de le supporter, un de ces jours. Peut-être que mon roi avait besoin de se changer les idées un peu, de rire et d'être heureux. Je ne pouvais pas l'emmener en ville avec moi, puisqu'il était plutôt connu et je ne voulais pas risquer sa vie pour ça, mais un tour pour échapper à tout ça, c'était la meilleure chose que j'avais à proposer. Certes, ce n'était pas la meilleure solution, mais au moins ça aidait à remettre les idées en place et éliminer un peu de cette tristesse.

J'avais une autre solution à proposer, il pouvait toujours essayer d'être un roi qui serait plus aimé. Je ne faisais que conseiller, mais c'était possible d'essayer de faire taire cette révolte sans utiliser la violence contre la violence et passer pour le gros méchant. Je l'avais pris contre moi afin de le serrer dans mes bras.

Je sais... Et j'ai peur pour toi, aussi. Les seules choses qui sont en mon pouvoir c'est de te faire oublier ces craintes en essayant de te rendre heureux...

J'avais déposé un bref baiser sur sa tête. Certain pouvaient penser que ce geste c'était de l'amour, c'est-à-dire tomber amoureux, mais pour moi ça avait une autre signification. J'avais recommencé à douter sur le fait que je sois amoureux de lui, mais pour l'instant j'essayais de cacher ça pour mettre tout au clair dans ma tête. Je lui murmura mes paroles.

Essais de ne pas penser négatif, il y a des gens qui t'aiment beaucoup, j'en suis certain. Je comprends que c'est douloureux de ne pas se faire aimer et de savoir qu'on veut notre mort, mais ce n'est pas en pensant à ce genre de chose que ta situation va s'améliorer. Va de l'avant et fais de meilleurs choix? Pour l'instant, ce sont mes seuls conseils.

Ça suffisait maintenant, les trucs trop dramatiques et tristes. J'en avais assez vécu en l'espace de un ans, je voulais passer du temps heureux avec la personne qui était la plus chère à mes yeux. Maintenant c'était du pure rigolage, puisque j'avais envie de le faire rire. Enfin, si ça ça allait marcher.

Eh eh eh, et puis, je vais attendre que tu sois plus mature que ça pour te demander en mariage~ Il faudrait vraiment que tu mette du revitalisant dans tes cheveux afin qu'ils soient plus doux parce que là...
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 5 Jan - 23:56


Encore a essayer de me réconforter. J'avais l'impression d'attirer sa pitié, presque, et je n'aimais pas ça du tout. Je ne voulais pas être pris en pitié, comme il semblait si bien le faire.

Zane m'attira encore vers lui pour m'enlacer. Je le repoussai, mais légèrement, donc au final je me retrouvai de toute façon dans ses bras. Je ne voulais pas qu'il agisse ainsi avec moi que parce qu'il voulait protéger "la pauvre petite victime" que j'étais.

Mon ancien serviteur me dit qu'il avait également peur de me perdre. Je croyais surtout qu'il s'était un peu, voire beaucoup, détaché de moi, depuis l'an qui s'était écoulée. Comme s'il ne tentait de me réconforter que parce que j'étais pitoyable. Craindre autant ses ennemis pour un roi, c'était pathétique. Malgré tout, je restai contre lui. J'étais bien, je m'y sentais en sécurité. J'étais un peu fâché après lui qui me prenait en pitié, mais je poussai un soupir de soulagement en m'agrippant un peu plus fort à Zane. J'avais de la chance, qu'il soit là, avec moi, à bien y repenser.

Il me proposa donc de ne pas penser négativement. J'y avais été habitué toute ma vie. À force de toujours devoir se mouler au moule de prince parfait que m'avait préparé mon père, ce défaut s'était glissé dans mon caractère et n'avait jamais voulu repartir. Je ne pensais pas sincèrement que beaucoup de gens m'aimaient, ni même m'appréciaient, mais c'était réconfortant d'entendre ça venant de lui. Je me collai encore plus contre lui, comme s'il était mon seul espoir. J'avais l'impression d'être un gamin effrayé.

Il revint par la suite sur un sujet moins sérieux. Moi, marier Zane? C'était bien farfelu comme idée, mais je n'en riais pas. Je restai simplement accroché fortement à lui.

—Merci d'être là, Zane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyMar 7 Jan - 23:30

J'aimais ça quand Dawson était blotis contre moi, comme s'il dépendait entièrement de moi. Je n'allais pas rester lontemps ainsi puisque je le savais parfaitement qu'il n'aimait pas ça être pris en pitié. C'était déjà arrivé et j'avais bien ressenti son énervement à ce moment-là. Je m'étais promis de faire plus attention et de bien me pencher sur ses sentiments afin d'être le majordome et ami parfait pour lui. Si je ne l'avais pas rencontré, j'aurais probablement été un tout autre homme, différent. J'avais forgé mon caractère selon ses envies et ses besoins.

Recevoir un remerciement comme celui-là m'a vraiment fait chaud au coeur, j'en étais heureux. Pour moi, avoir un merci de Dawson me faisait toujours du bien. Que ce soit pour n'importe quoi, lui avoir porté quelque chose ou bien m'être occupé de lui. Rien au monde n'égalait ça. Ça et ses sourires, c'étaient deux choses merveilleuses et pourtant je pouvais les perdrent à tout moment. Sans oublier lui... Je pouvais le perdre à tout moment et il ne serait jamais remplaçable comme un simple crayon, une montre ou bien un objet.

C'était tout à fait normal pour moi de m'occuper de lui ainsi. Après tout, ne l'avais-je pas fais toute ma vie? Enfin, ce que je voulais dire par toute ma vie c'était plutôt par toute ma vie d'adulte. Depuis que j'étais devenu un adulte à mes 18 ans j'avais été engagé. Entre aujourd'hui et avant, j'étais très différent.

Être aussi près de lui me donnait chaud et mon coeur battait plutôt rapidement. Je devais me calmer un peu, faire calmer mon coeur et ma chaleur. Je ne savais pas comment faire ça, peut-être l'éloigner de moi..? J'étais bien ainsi, mais j'avais l'impression que c'était l'unique solution à mon problème. De toute manière, c'était le temps d'essayer de changer de conversation pour ne pas que j'aie l'air d'avoir pitié de lui. Je n'avais pas réussi à changer de sujet de conversation.

Derien, mon roi choupinou~ Tu va te mettre du revitalisant et tu va me laisser te coiffer les cheveux demain quand tu va prendre ta douche, eh? Je le ferais bien à ta place, mais je veux pas avoir l'air d'un vieux pervers comme tu le dirais si bien...

C'est vrai que j'aurais l'air d'un pervers quoi... Parce que comme je l'ai dis, c'est comme si je voulais aller dans sa douche avec lui pour profiter de la vue. Mais je ne suis pas de cet avis! Je ne profiterai jamais de son beau corps, ah ça non. Pour la simple et bonne raison que je regarde juste les personnes nu avec qui j'ai des liens intimes ou que j'ai couché avec... Et j'ai pas souvent fait ça.

Tu veux bien me reprendre en tant que serviteur? Je m'ennuie trop de tooi... M'enfin, en attendant qu'on soit fiancés~ 
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyJeu 9 Jan - 8:25


"Roi choupinou"? Ce petit surnom affectif était un peu débile sur les bords à mes yeux. Aussi loin que je puisse me souvenir, Zane ne m'en avait jamais donné. Du moins, je crois. À vrai dire, j'avais essayé d'oublier tout ce qui s'était passé avant la mort de mon père. Non pas parce que j'étais en deuil, mais tout simplement parce que c'était à ce moment-là, rien qu'à ce moment-là que j'avais décidé d'être moi-même, faire comme je le sentais et ne plus être ce prince bien commode qui était tout le contraire de moi-même. J'avais honte de m'être glissé si facilement dans ce moule et m'être laissé changer.

Mais malgré tout, je n'ai jamais pu oublier Zane. La place qu'il avait pris dans ma vie était bien trop grande pour ne laisser ne serait-ce qu'un seul souvenir tomber. Je devais être très collant, mais j'enfouis ma tête contre lui, rien qu'à repenser à tous les beaux moments que j'avais eu avec lui et le fait qu'il soit bel et bien là.

—Si ça peut te faire plaisir.

Je ne voyais pas pourquoi il tenait tant à ce que mes cheveux soient doux. Mes cheveux, je les trouvais parfaits ainsi. Le seul petit détail qui me chicotait un peu, c'était que j'avais bientôt besoin d'une coupe de cheveux. Quand j'étais petit, c'était surtout Zane qui s'occupait de me couper les cheveux et les peigner.

Après que j'aie dit ce que j'avais à dire, Zane me proposa de le reprendre comme serviteur. Je ne savais absolument pas ce dont il était devenu pendant cette année d'absence, ni si c'était réellement le même qui me serrait dans les bras, encore moins ce qu'il avait fait comme travail pour gagner sa vie. Je n'étais pas vraiment certain de pouvoir accepter. Non pas que je ne lui faisais pas confiance, mais avec le temps, tout et n'importe quoi peut nous changer. Je ne voulais courir aucun risque, donc il allait devoir attendre et me faire regagner sa confiance. Je n'avais pas envie d'avoir à mon service un serviteur du côté des rebelles et qui ne voulait que ma peau. Je savais pertinemment que le Zane que j'avais connu n'était pas comme ça, mais celui-là l'était peut-être.

—Moi aussi je m'ennuie beaucoup de toi. Mais je crois qu'il serait préférable d'attendre encore un peu. Mais nous pouvons toujours nous rendre visite, tu sais?

Rendre visite, le mot était bien grand. C'était plutôt lui qui allait venir me voir au château, parce qu'il était hors de question pour ma part que je sorte des murs fortifiés et sécuritaires de mon palais. C'était le seul endroit où j'étais un peu plus en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptySam 25 Jan - 23:15


Sa réponse n'était pas celle que j'attendais et je préfèrais en avoir une autre, mais bon. C'était prudent de sa part de ne pas me laisser revenir à son service immédiatement. J'allais devoir regagner sa confiance, même si elle ne semblait pas être si dure à aquérir puisque je l'ai déjà connu longtemps, et la garder. Dawson était la personne la plus chère à mes yeux alors ce n'allait pas être très difficile pour moi.

Le problème, c'est qu'il risquait d'avoir peur de moi, s'il découvrait cet horrible secret. Celui que j'étais devenu un "rebelle", bien évidemment. Je ne me considèrais pas comme un animal de ce genre, mais puisque je vivais avec eux on m'assimilais comme. J'espèrais sincèrement qu'il ne le découvre pas, ni aujourd'hui, ni demain, ni un jour. Je voulais rester le même à ses yeux que celui que j'étais avant et non un de ces monstres qui souhaite le voir en sang. Juste vivre heureux à ses côtés.

Je laisse échapper un soupire en regardant vers le plafond, sans arrêter de le serrer dans mes  bras, comme si ça pouvais éliminer tous mes soucis pendants quelques instants. J'avais l'intention de rester pour la soirée au moins et profiter de sa présence, jusqu'à mon départ. J'allais devoir penser à comment j'allais dire que j'avais échoué. Vue que j'ai l'intention de rester la soirée, il fallait que je trouve une façon de revenir bredouille. Peut-être que j'allais dire que les sécurités étaient renforcées d'un peu partout alors je n'avais pas pu rentrer à l'intérieur du château pour le tuer. C'était la solution la plus facile.

Lui, sortir de son chateau..? Non, mais il déconne! Mais en plus de ça j'habite dans les égoûts avec les personnes qui sont contre lui. Je devais donc lui dire que son idée c'était une idée très mauvaise.

...T'es un vrai idiot! T'as souvent de mauvaises idées comme ça, mh? Toi, tu va pas sortir de ce château pour venir me voir, d'accord. La seule personne entre nous deux qui doit se rendre chez l'autre c'est bien moi, alors toi tu va rester ici très gentillement en attendant de me voir revenir et tout le monde en sera heureux ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 2 Fév - 0:25


Une accolade qui durait peut-être un peu trop longtemps, de mon avis, mais ce n'était pas vraiment pour me déplaire. Le fait que nous soyons ainsi, si collés l'un à l'autre, me donnait l'impression que j'étais en train de rattraper le temps perdu, rattraper tous les câlins de sa part que je n'avais pas pu recevoir, pendant son absence. Et vu comment nous avions commencés, c'était loin d'être terminé!

Après que cet ancien serviteur eut dit ce qu'il avait à dire, il y eut un certain silence. Cette absence de parole n'était pas empreinte de malaise, de mon côté. C'était plutôt difficile à expliquer : c'était comme pour pouvoir réaliser une seconde fois son retour. Un peu pour mieux analyser la situation, j'imagine. Vu comment je pensais et comment je fonctionnais mentalement, il ne fallait pas non plus se poser trop de questions...!

Ce silence passa donc après une minute entière, qui lui avait probablement parue comme un enfer. Zane avait dû attendre après moi que je dise quelque chose, probablement que je réponde à ce qu'il m'avait dit, mais non, il ne faisait que patienter. Sans m'enlever de contre lui, je lui dis quelques mots relâchés en un seul soupir.

—Reste avec moi, je me sens égaré sans toi...

Où était le lien avec ce qu'il m'avait rétorqué, plus tôt? Il était tout simplement inexistant, simplement que je voulais lui faire part de cela. Je devais lui faire comprendre que sans sa présence, je perdais le Nord, je ne savais plus où me diriger. Lui que je pouvais clairement appeler mon fil d'Ariane, sans le chemin qu'il me désignait, je faisais tout un tas de conneries. Du moins, plus que d'habitude!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyVen 7 Fév - 19:28

Un silence s'était installé après la réponse que je lui avais donné, ce qui m'avais laissé un peu malaisé. Je n'étais pas très habitué d'avoir de tels silences pendant une conversation. Depuis cette dernière année, la dernière chose que j'étais habitué c'était le silence et la désolation. Par contre, ce moment m'avais laissé un petit instant pour penser. Je pensais surtout à ce que je pourrais faire pour qu'il puisse me reprendre à son service, et regagner confiance en moi. Je savais qu'il fallait que je passe le plus de temps possible avec lui, mais je ne savais pas quand j'allais trouver ce temps. Venir ici, c'était très dangereux, mais je savais que juste pour le voir une seule minute, j'aurais parcouru le monde en entier. Ma vie entière était entre ses mains, j'étais dévoué à lui.

Mon roi s'était finalement décidé à me parler, ses mots me touchaient beaucoup. Cela me prouvait que j'avais encore une place dans son cœur et qu'il ne voulait pas se débarrasser de moi, même si ça m'aurait assez étonné le fait qu'il n'aurait plus voulu de moi, vu sa réaction en me voyant. En guise de réponse, je lui avais adressé un sourire, mi-rassurant et mi-charmeur. Lorsque j'avais vers les vingt-quatre ans, je m'étais rendu compte que mes sentiments à l'égard de Dawson étaient différents de ceux que j'imaginais. Je pensais réellement qu'ils n'étaient forgés que sur l'amitié et la relation maître-domestique, mais ce n'était pas le cas. Mes sentiments s'étaient transformés en amour, un amour infini envers lui. Je n'avais jamais pu lui faire part de ça, à mon plus grand désarrois. J'avais beau très bien connaître Dawson, je n'avais aucune idée de son orientation sexuelle. Ce n'était pas tout, puisque j'étais au courant que j'avais en quelques sortes pas le droit de l'aimer. C'était tout de même un roi et il fallait qu'il trouve une reine pour pouvoir enfanter et avoir un enfant.

Le fait qu'il soit ainsi collé contre moi, et que moi aussi je le serrais dans mes bras assez fortement, m'offrait une douce chaleur, mais elle devenait de plus en plus étouffante. J'admirais chaque traits sur son visage, tout en me permettant de toucher doucement à ses cheveux, instinctivement. Mes yeux s'étaient rivés sur les siens et je les fixaient, sans gêne. La seule gêne que j'avais c'était d'être obligé de résister à ses lèvres. Je souffrais, l'envie impossible d'être plus pour lui me détruisais. Je devais déjà me contenter chanceux, mais ça me rendais incapable de le faire. J'avais besoin de plus. Mon cœur commençait déjà à battre plus rapidement, à l'idée de ce que j'allais faire. J'allais probablement essayer de pouvoir mettre un terme à mes souffrances et libérer tout ce que j'avais sur le cœur.

Ma main qui en profitais pour lui caresser les cheveux s'était descendue à son visage presque d'elle-même, puis tout en faisant comme elle le faisait, elle se mit à lui toucher doucement le bas du visage, au niveau de la bouche et le menton. Elle servait presque de soutient à sa tête, de peur qu'il ne la détourne. Il devait certainement sentir à quel point j'avais chaud... C'était presque irréel pour moi, de faire ça. J'avais donc baissé plutôt lentement mon visage vers le sien, comme pour profiter du moment. Mes lèvres étaient rendues où les siennes, elles se frôlaient presque. À ce moment j'eus un mouvement de recul, ayant peur de sa réaction, j'avais lâché son visage afin de porter cette main trop baladeuse vers son dos afin de le serrer dans mes bras. Pour pouvoir cacher ma honte d'avoir laissé trop de mes émotions s'échapper, j'avais déposé ma tête contre son épaule.

O..Oui, bien sûr... Ne t'en fais pas pour cela, tu le sais que je serai toujours là.

Ma voix tremblais légèrement, allait-il tout simplement continuer la conversation, changer de sujet ou bien faire face à ce que je venais de faire? En l'espace de cinq ans, c'était ça le résultat de l'attende de mes sentiments . J'avais pu les arrêter, mais un peu trop tard à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyDim 9 Fév - 10:49


J'eus droit aux gestes les plus doux, de la part de Zane. Avec délicatesse, sa main était dans mes cheveux, puis sur mon visage, pour finir ensuite avec le bas de mon visage. Ces caresses... Elles me donnaient l'impression d'être quelqu'un de spécial. Ça me donnait l'impression que je valais plus que la minable valeur que j'octroyais à moi-même. Sa main était chaude et réconfortante... À force de ne voir que haine à mon égard où que ce soit, non seulement je craignais plus que tout la mort, mais j'étais devenu un peu plus gourmand en câlin. D'ailleurs, pendant cette année où je n'avais pas pu le voir du tout, j'avais été sacrément en manque de ça!

Ses lèvres furent ensuite proches des miennes. Je n'avais même pas eu le temps de rien dire, même si l'envie de lui dire de s'éloigner de moi ne m'était même pas venu à l'esprit.

Le baiser que je croyais venir ne vint pas. Zane ne fit qu'éloigner son visage du mien en continuant de me serrer dans ses bras, mais cette fois-ci la tête contre mon épaule. Je ne cherchai pas plus loin que ça. Peut-être que je ne voulais simplement pas connaître la réponse à la question du pourquoi il avait agi si étrangement, après tout. Je préférais rester dans le mystère, pour cet aspect du sujet.

Je lâchai un petit soupir après qu'une dizaine de secondes se soient écoulées, puis je le décollai de sur moi. J'étais fatigué et toutes ces émotions qui m'avaient frappé d'un coup, provoquées par nos retrouvailles, n'aidaient en rien. Je ne voulais pas me coucher immédiatement tellement j'étais crevé, mais je ne voulais pas non plus que Zane parte et que nous ne nous parlions pas avant un bon moment.

—Je suis fatigué, Zane...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
avatar
Invité
Invité

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptySam 22 Fév - 19:00

­
Je ne m'attendais vraiment pas à cette réaction de sa part, je pensais qu'il allait me repousser et peut-être même pire. Cependant, il n'avait même pas réagit. Je regrettais un peu ma conduite, mais pas dans le sens que je n'aurais pas dû tenter de l'embrasser. J'aurais plutôt dû l'embrasser. Là, c'était trop tard pour retenter de le faire, puisqu'à mon avis, deux fois c'était trop. C'était certain qu'un jour j'allais tenter pour de bon de l'embrasser. Cela me rassurais un peu, car il n'était pas dégoûté par ça. Il aurait très bien pu être homophobe.

En même temps que lui, j'avais lâché un autre soupire. Je n'avais pas envie qu'il se détache de moi, même s'il faisait très chaud, je me sentais bien, malgré le petit sentiment de malaise qui m'envahissais. Il me réclamait par la suite de le laisser dormir. Je ne pouvais pas faire autrement que lui offrir cela. Pour moi, rien n'était plus important que lui et ses désires. Mon bien-être, ma vie et mes désires n'étaient pas importants. Je me levais de son grand lit pour être debout et, sans son autorisation, je le prenais dans mes bras comme je l'avais fait lorsque je m'étais marié avec mon ex-femme. Tel une belle princesse. Par la suite, je le déposais correctement dans son lit, puis je prenais les couvertures, afin de pouvoir l'habriller correctement. Je faisais attention que toutes les couvertures soient bien placées sur lui. Ces derniers temps, il faisait plutôt froid, et en plus de ça je souhaitais que tout soit parfait.

Je retirais mon regard de sur lui afin de contourner son lit. J'enlevais avant mes souliers, puis je me glissais. moi dessus, mais j'étais resté assis, près de lui. Je me baissais vers lui afin de déposer un baiser sur son front, puis prendre sa main doucement et lui caresser. J'allais rester avec lui le temps qu'il s'endorme, et peut-être même après cela

Je vais te laisser te reposer, alors... Je resterai avec toi une partie de la nuit, le temps que tu t'endormes...

Pardon du temps que j'ai mis à rep..
Revenir en haut Aller en bas
White rabbit
Votre roi adoré ♥
White rabbit
Messages : 282
Date d'inscription : 16/11/2013
Age : 20
Localisation : Sur mon trône à rire de ta gueule

Dossier civil
Âge: 25 ans
Connaissances:
Groupe: Famille royale

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane EmptyMar 25 Fév - 19:58


Fidèle à ses habitudes, Zane agit en grand frère, ce qui fit énormément plaisir à Dawson. Lui qui était rarement traité comme quelqu'un de spécial, il appréciait chaque petit moment comme ceux-ci que son serviteur lui offrait. Après que l'homme aux cheveux rouges ce soit assit sur le bord du lit et lui ai déposé un baiser sur le front, le roi lui offrit un petit sourire.

Parfois, sa majesté avait bien du mal à trouver sommeil. Après, avec tous ces gens qui voulaient sa mort, il y avait de quoi! En particulier si la mort en devient une affreuse phobie qui nous tient presque en tout temps. Cela affecterait peut-être l'équilibre mental à la longue, comme il était fort possible que cela l'endurcisse. Cependant, sa peur le poussait parfois même à penser à démissionner de son poste de monarque. Probablement même qu'un jour, ce ne serait pas les rebelles qui le descendraient du trône, mais ce serait lui qui abandonnerait. Malgré tout, il ne lui manquait qu'un héritier. Mais après, comment voulez-vous? Dawson était déjà attiré par quelqu'un et ce quelqu'un n'était pas une femme.

Se relevant un peu, il donna un dernier câlin à son serviteur avant de se recoucher. L'avoir avec lui une petite partie de la nuit allait sans aucun doute le rassurer. Zane était fort. Probablement plus que Dawson d'ailleurs, il le défendrait probablement bien mieux que s'il le faisait lui-même. Le blond aurait sans doute apprécié que celui aux cheveux rouges reste plus souvent avec lui, mais c'était impossible. Il ne pouvait pas le reprendre comme servant, ce qui menait directement au résultat qu'ils allaient moins se voir. Mais un jour, il allait l'engager pour une seconde fois...

Dawson se rallongea ensuite en se couvrant bien avec les couvertures afin d'éviter d'avoir froid. Il chuchota bonne nuit à son ami.
—Bonne nuit, Zane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://brokenwonderland.forumactif.org
Contenu sponsorisé

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty
MessageSujet: Re: Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane Empty

Revenir en haut Aller en bas

Lettre porteuse ▬ Dawson & Zane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs terminés-