-56%
Le deal à ne pas rater :
Compresseur digital programmable Michelin 12V – 6,9 Bars
35.27 € 79.90 €
Voir le deal

Guys , let me tell you a story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 21 Déc - 15:17

Il faisait encore jour même si la fin de journée approchais et j'avais emmener Azzuen avec moi en dehors de la ville . Cela me permettait de passer un peu de temps avec ce récemment trouvé demi-frère , auquel je m'étais attaché en peu de temps , et en même temps de patrouiller un peu aux abords de la ville . Les OWL se tenaient relativement tranquilles depuis quelques jours , c'était donc important de jeter un oeil aux alentours de la ville pour maintenir une certaine sécurité .

J'avais entrainé Ezariel avec moi à l'est de la ville. Ce n'était pas la partie la plus belle ou la plus joyeuse mais c'est l'endroit le moins susceptibles d'abriter des criminels d'après moi . Je ne tenais pas à en croiser en faite , pas avec Azzuen en tout cas . Cependant , je restais sur mes gardes car le risque zéro n'existe pas , je restais donc près du jeune garçon . Bien sur que des OWL pourraient se trouver ici mais ce serait moins probable . En faite ce qui m'intéressait le plus ici , c'était l'éventualité de croiser ce mystérieux personnage blanc qui nous avait averti du danger sans compter que j'avais entendu des rumeurs comme quoi la magie serait présente dans cette partie et je voulais le vérifier moi même.

Nous arrivions alors vers ce qui fut un jour une église . Je proposais à Azzuen de nous approcher d'avantage , après tout , peut-être y avait-t-il des choses intéressantes à voir . Cette partie des environs de la ville était la plus chargée d'histoire après tout .J'avançais au milieu des vieilles pierres brisées de ce qui était avant le second plus grand bâtiment de Wonderland , rien que ça  , avec le noir . Des bouts de vitraux colorés éclatés jonchaient le sol , plus loin se trouvait les restes de l'ancien orgue et un peu partout les mêmes pierres détruites . Je souriais alors au jeune garçon qui m'accompagnait  , j'avais peur que ce dernier ne s'ennuit un peu .

- Ce n'est pas vraiment l'endroit le plus sympa à voir , mais j'espère tout de même que tu apprécies la ballade Azzuen ... Puis qui sait , peut-être qu'il y a des fantômes dans le coin ?


Je me mis à rire. Je faisais bien entendu allusion à notre première rencontre , quand Ezariel s'était aventuré dans les égouts pour trouver des fantômes.

-Aller va ... La prochaine fois c'est toi qui choisira où on va , d'accord ?

En général , j'essayais toujours de libérer du temps pour en passer un peu avec le garçonnet quand il le voulait . J'aimais bien rester avec lui , ça m'évitais de penser aux soucis de la ville et son enthousiasme faisait toujours plaisir puis après tout , on s'amusait plutôt bien généralement . Je me tournais pour continuer la visite toujours accompagné du noir ...

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 22
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyMar 23 Déc - 14:08

Une frêle neige tombait sur le paysage désolé donnant l'impression à ses hôtes d'être plus vide que jamais. Les maisons qui, autrefois, étaient des belles habitations luxueuses s'étaient effondrés en miettes au sol. Aujourd'hui, on ne pouvait y retrouver que des cendres du passé ainsi que des décombres dangereux. Certains de ces débris étaient plus encombrants que d'autres, parfois il fallait même les contourner pour passer, d'autres étaient même très coupants, il fallait faire attention à ne pas poser sa main par là. Cet ancien village anciennement dirigé par la religion catholique avait beaucoup vécu et son physique d'aujourd'hui le reflétait. Avec un peu de chance, les visiteurs pourraient même croiser un crâne de squelette, ce qui les effaraient à un haut point.

Deux garçons marchaient au milieu de tous ces débris. Le plus petit tenait la main du plus grand pour ne pas se perdre ou tomber en admirant ce magnifique décor triste. Il devrait être déprimé, mais bizarrement, il n'y arrivait pas. Sa joie pouvait se lire autant dans sa démarche que son visage. On pourrait les comparer à une tache de couleur sur une photo en noir et blanc. Ils avançaient donc tout en discutant de tout et de rien. Ezariel espérait en savoir plus sur son nouveau demi-frère, il désirait le connaître mieux que quiconque. Il voulait vraiment tout savoir de lui. Son plat favori, son animal préféré, s'il avait un deuxième nom, d'où il venait, s'il avait fait des longues études etc. Azzuen espérait pouvoir connaître les intentions de Elliot sans même que ce dernier ne lui dire. Enfin.. on s'entend que c'est très difficile, mais faisable.

Le noble était trop occupé à parler avec le nouveau roi qu'il n'avait pas regardé devant lui. Sa tête se détourna vers l'avant et remarqua ce grand bâtiment qui tenait encore sur place contrairement aux autres. Elle lui fit échapper un petit aboi de surprise. Une grande église se dressait fièrement en face de lui, comment avait-il fait pour être aussi distrait et ne pas l'avoir remarquée ? Certes, elle n'était plus très jeune et il lui en manquait des bouts, mais c'était tout simplement époustouflant … Étant un grand lecteur, Azzuen avait lu qu'autrefois les gens s'y rassemblaient et y priaient un dieu. Malheureusement, les religions avaient été abolies pour cause qu'elles causaient trop de différences entre les peuples et qu'elles amenaient des guerres sordides. Le petit s'approcha d'une des deux portes qui tenait encore sur place et la toucha avec le bout de ses doigts. Il frôla tous les détails, émerveillé. Cette porte avait dû prendre des années de temps à se faire construire tellement qu'il y avait des détails dessus. Il remarqua qu'il y avait d'étranges choses ressemblant à des humains avec des ailes ainsi que des nuages. L'étudiant n'avait jamais comprit de quoi il s'agissait, mais peu importe... Rien ne valait plus que ça. Il ne comprenait pas comment les gens avaient pu briser ça. Les deux riches s’avancèrent à l'intérieur. Des centaines de bancs étaient alignés vers l'avant dans la mi-obscurité, les rayons de lumière qui passaient à travers ces vitraux colorés donnaient un éclat magique à la salle. À l'avant complètement se trouvait un plancher plus élevé où se dressait un orgue dont les tuyaux rouillés n'y étaient plus tous là. Sur les deux côtés, il y avait des escaliers qui montaient au deuxième étage. Cependant, c'était inaccessible vu que les marches s'étaient effondrées il y a bien longtemps de cela. Malgré tout les décombres, le tout restait parfaitement symétrique. Ezariel pouvait parfaitement s'imaginer la scène d'un dimanche grâce à cela.

Son demi-frère le tira de ses pensées en lui parlant. L'endroit l'avait tellement absorbé qu'il l'avait oublié. Ce dernier s'excusa, mais le noir ne comprit pas pourquoi. Azzuen avait toujours rêvé de pouvoir voir cet endroit et le Middleton lui avait offert une occasion en or. Il se sentait en sécurité avec lui. Le petit garçon s'approcha de l'orgue par curiosité pendant que le grand lui parlait et appuya sur une touche pleine de poussière. Il croyait que l'instrument ne marchait plus, mais c'était le contraire. Une note puissante sorti de l'orgue faisant sursauter le noble. Le chef de la police citoyenne venait juste de parler de fantômes en plus... En reculant, il s'accrocha sur un débris et tomba brutalement au sol. Son cœur battait à toute allure, stressé. Après quelques secondes de constatation, il se mit à rire à plein cœur. Oh... jamais au grand jamais il n'avait soupçonné ça !

Ahahahah ahhahaha ahhh... J'ai cru que c'était un fantôme qui avait ça, oouh... Ahahah... Je n'en reviens toujours pas, j'étais certain que l'orgue ne fonctionnait plus... C'est surprenant ! Oh... mon dieu....

Le rire toujours collé aux lèvres, il se releva et se secoua pour enlever la poussière qui lui faisait défaut. Son manteau de couleur foncée n'avait heureusement presque rien eu. Son cœur battait toujours rapidement, mais il savait qu'il ne craignait rien avec Elliot. Ezariel retourna au près de lui en lui tenant la main. Il venait de comprendre qu'il ne fallait pas trop être curieux, parfois.

Il lui proposa ensuite d'aller dans un endroit de son choix, ce qui renda Azzuen encore plus joyeux qu'avant. Il savait exactement l'endroit qu'il voulait visiter. Cependant, il fait froid là-bas. Le petit supportait mal le froid...

Oh, je sais ! La vallée aux étoiles. J'ai entendu dire à travers les livres que c'était comme des étoiles de cartoon suspendu au ciel, ça m'a l'air super... Malheureusement, je sais pas si je serais capable d'y aller. Il fait tellement froid là-bas et mon corps ne supporte pas les températures froides, déjà que c'est rude pour moi l'hiver... Si je n'étais pas habillé chaudement comme je suis, mon corps ne pourrait pas rester ici à cause de la neige. … Tu crois que ce serait possible ? Je dois voir ça au moins une fois dans ma vie, ce serait bien...Tu en avais déjà entendu parler avant ça ?

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyMar 23 Déc - 14:58

- C'est vrai qu'il fait froid là-bas... Et personnellement, je trouve que le jeu n'en vaut pas la chandelle ~

Azmyhr se tenait là, adossée à la porte de l'église en ruines, fixant le duo avec un regard un peu trop joyeux. Les yeux grands ouvert, un sourire carnassier accroché à ses lèvres, son coeur battait très vite. Au départ, elle était venue seule ici pour une raison quelconque. Étant dans la direction opposée des deux jeunes riches, elle n'avait pas croisé leur chemin. Cependant... Elle fut attirée par le son impossible à ne pas entendre qu'avait produit l'orgue amoché de l'ancienne bâtisse. Elle s'attendait à y croiser un pillard fugitif sans importance. Ô joie, ce n'était pas DU TOUT le cas ! Qui avait-elle en face d'elle ? Deux personnes qui ressemblaient presque comme deux gouttes d'eau à l'une des personnes qu'elle avait le plus aimé tuer. Elle se souvenait même de son prénom.

Azmyhr ricana et commença à marcher d'un pas dansant en direction du petit duo. Elle était aux anges ! Jamais de sa vie elle n'aurait cru tomber sur une telle aubaine ! Deux ordures de la pire espèce étaient sorties de leur dépotoir puant pour aller se promener sur le territoire des loups... Des loups assoiffés de vengeance, qui plus est. Mais dans son cas, la meurtrière pouvait être considérée pour l'instant comme la louve simplement assoiffée de sang. Elle éprouvait déjà un délicieux sentiment de haine intense envers ces personnes nées avec une cuiller en argent dans leur sale gueule. Mais puisque cette visite surprise lui faisait tellement plaisir, elle avait bien l'intention d'en profiter !

- Bon sang, si j'avais su que j'allais avoir de la si belle visite ce matin, j'aurais mis un plus beau manteau !

Nero s'arrêta à environ deux mètres du duo. Elle prit le temps de les regarder tous les deux intensément. Elle s'imaginait déjà plusieurs façons de les tuer, toutes plus amusantes les unes que les autres ! Ces idées noires la fit rire de façon bien malsaine. L'un d'eux avait bien grandi... Il était si jeune lorsque sa pauvre maman était partie. Il avait son visage, traits pour traits. Quel joli petit garçon... Sa chair devait être tendre, la découper serait jouissif ! Dans le cas de l'autre homme, il avait le même air de famille. Non, Azmyhr ne pouvait pas se tromper. Il devait avoir le même âge qu'elle environ. Il aurait donc perdu sa pauvre maman à l'âge de quinze ans ? Oooh. Il aurait pu attirer la pitié sur lui. D'ailleurs, comment avaient-ils continué leur vie après une telle perte ? Sûrement comme des riches, vu leur allure. Oh mon Dieu, elle les détestait encore plus ! Azmyhr soupira et haussa les épaules en posant son regard sur le sol sale.

- Enfin, le mal est fait. Mais dans tous les cas...

La tueuse reposa son regard sur le plus vieux en joignant ses mains comme si elle allait commencer un repas. Son sourire s'élargit, elle avait encore plus l'air d'une vraie folle. Elle avait décidé de ce qu'elle allait faire avec ce magnifique duo. Peut-être qu'elle allait les laisser en vie... Peut-être. Mais pour l'instant, elle avait juste envie de s'amuser un peu, comme tout le monde. Ou surtout comme ce petit avorton qui avait l'air de passer une bien bonne soirée avant que la visite arrive...

- On va bien s'amuser ! Et si je vous racontait une histoire ?

À ce moment précis, elle dû se mordre les joues pour ne pas éclater de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyMar 23 Déc - 19:06

Je n'avais pu m'empêcher d'exploser de rire quand le jeune curieux s'était surpris lui-même en appuyant sur une touche de l'orgue abîmé . Il ne s'y attendait tellement pas qu'il en tomba littéralement à la renverse avant de rire de bon cœur lui aussi . Il se releva , enleva la poussière de ses habits et toujours en riant , revint près de moi . Il saisit ma main et je lui serrais en retour . J'avais réussis à calmer mon fou rire et gardais un sourire aux lèvres . L'adolescent était  vraiment sympathique , même si parfois trop curieux . Au moins , cette scène avec l'orgue lui passera peut-être l'envie de toucher aux objets inconnus pendant quelques jours .

Je posais alors la question au noir de quel endroit il voudrait visiter plus tard , il me répondit avec enthousiasme la Vallée aux étoiles . Il me confia cependant sa réticence à se rendre sur place à cause du froid qui y règne . Apparemment , mon aimable et rêveur demi-frère avait du mal à supporter les situations rudes . Selon ses dires , même l'hiver le plus simple de Wonderland était difficile pour lui . Je le regardais gentillement , avec toute l'attention d'un aîné à son cadet . J'aurais voulu lui répondre que oui , je l'emmènerai un jour dans cet endroit qui semblait le faire tant rêvasser et que le froid ne serait pas un problème , qu'on trouverait une solution . Et je lui aurais dit si une voix féminine , provenant de notre dos ne l'avait pas fait avant moi en disant que le paysage de cette vallée ne valait pas d'affronter le froid qui domine .

Je fis immédiatement volte-face et dévisageais la nouvelle venue . Si ça avait été une simple civile , je me serais contenté d'ignorer son intervention déplacée . Mais dès que je vis son visage , je regrettais aussitôt que ça n'ait pas été une simple civile . C'était une femme d'environ mon âge , aux cheveux longs et noirs et au regard moqueur . Bien entendu , il fallait que ce soit une de ces grand criminels recherchés , une Owl . D'après ce que j'en savais ce serait Nero , une tueuse en série qui avait sévi il y a quelques temps en arrière mais qui avait été arrêtée jusqu'à la grande évasion évidemment .

Cette dernière nous dévisageait , un sourire mauvais aux lèvres . Je serrais la main d'Azzuen et le tirais derrière moi . La criminelle continuait sa provocation en déclarant calmement qu'elle regrettait de ne pas s'être mieux préparée pour nous recevoir tout en s'approchant et s'arrêtant à moins de 2mètres . Elle ne m'impressionnait pas ni ne m'effrayait , mais je ne voulais pas qu'elle s'approche d'Ezariel . Aussi je reculais de quelques pas tout en gardant le noir derrière moi pendant que Nero se tordait de rire . Lorsqu'elle se calma , la jeune femme qui me fixait à présent se proposait de nous raconter une histoire . Je serrais la main de mon demi-frère et cherchais du regard un endroit par où sortir . Je ne comptais pas m'enfuir , mais au moins que l'adolescent puisse partir . Quoique ... Ce n'est pas sûr . Peut-être y avait-t-il d'autres Owl dans le coin ? Il était plus prudent de garder mon cadet avec moi . Je regardais froidement Nero :

-On ne veut pas de ton histoire . Et on ne veut pas s'amuser non plus avec une criminelle comme toi .

J'avais  remarqué avec quel regard elle avait dévisager Azzuen . Elle semblait avoir eu de bien sombres desseins pour lui dans son esprit détraqué ...

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 22
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 8 Fév - 10:19

Une histoire? Qui a parlé d'histoire? Ce mot intéressait le jeune garçon au plus haut point! La demoiselle qui lui était inconnue ne se voulait qu'être intéressante, au final. Peut-être venait-elle d'une contrée lointaine comme...disons d'une autre ville, oui. Là-bas, il devait y avoir d'autres contes. Seul le créateur de ce monde sait à quel point Ezariel les adorent. Malheureusement, leur nombre est limité. Cependant, l'imagination de ses créateurs n'est pas limité! Il suffit d'en trouver comme celle qui se trouve devant lui et de les écouter attentivement.

D'un geste naturel, celui que tous les humains ont, le jeune garçon jugea la femme par son apparence. Elle était grande, mais très belle. Le genre de femme qui pourrait intéresser son demi-frère, peut-être! En fait, était-elle son amie? Mystère et boule de gomme... Ou pas. Pendant qu'il y réfléchissait, le môme posa son pouce sur ses lèvres sèches et craquelées par le froid tiède de ces dernières journées et fini par pousser un long "Mhhh..".

En y repensant bien, elle...ne semblait pas normale. Non, il ne voulait pas la juger méchamment. Il ne voulait pas avoir une mauvaise opinion d'elle...Même si l'Aura qu'elle dégageait ne se voulait qu'être négative. Cependant, le petit ne décelait pas le sadisme de ses sourires et la perversité dans son regard. La dernière fois qu'il avait traité quelqu'un de méchant, de monstre, cette personne lui avait fait très mal. Le noble espérait donc en faire d'elle une allié, une bonne amie afin de ne pas être à nouveau blessé.

Oh, je vois! S'exclama-t-il à haute voix peu avant que son ami ne lui dise qu'il ne voulait pas d'histoire.

Gêné par sa remarque, le riche rougit, mais se cacha les joues rosées avec son long foulard gris cendre et rouge enroulé autour de son cou qui lui arrivait au fessier. Il espérait ne pas avoir éveillé des soupçons en elle et son frère. Ezariel venait de TOUT comprendre. En fait, Elliot l'avait amené ici pour paraître cute en s'occupant de son demi-petit-frère. Pfeeh. En plus, le gamin allait devoir l'aider à la séduire. Ah, ça non. Pas question qu'on lui vole le nouveau roi de Wonderland! Maaaaais...L'histoire! Il la voulait...Pas question de laisser son frère refuser ça et en plus la traiter de criminelle! Ah non mais quel méchant celui-là..Attends, vraiment? Le jeune homme se posait de sérieuses questions. Il s'enleva de l'arrière du dos du Middleton et fit un pas sur le côté pour s'éloigner de lui.

Onii-san, ce n'est pas ton amie? Si ça l'est, tu es vraiment malpolis..

Celui de haute lignée s'approcha de la dame malgré la méfiance de son frère de sang et sa petite voix dans sa tête qui lui disait de partir et continua à paraître gentil et doux comme un agneau. Ce qu'il était d'ailleurs, avec sa fragilité. Entre ces deux loups, l'impression d'être le trophé de gibier grandissait. Lorsqu'il fut à environ cinq pas en avant d'elle, il lui lâcha son plus beau sourire et tendit sa main. Ezariel se devait de rattraper les erreurs de son frère...

Enchanté! Je suis Azzuen Ezariel Kesai, et toi? Je ne t'ai jamais vu dans le coin. Tu viens d'ailleurs? Ce serait bien... J'ai envie d'en savoir plus sur ton histoire, je suis certain que ce sera intéressant. Je suis prêt à t'écouter, si tu veux bien raconter tout ça.

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 8 Fév - 12:29



Azmyhr fut agréablement surprise par la naïveté extrême du plus jeune. Bigre, personne ne lui avait parlé d'elle ? C'était presque vexant. Elle planta son regard dans celui d'Elliot-le-nouveau-roi, juste pour y voir l'inquiétude qu'il devait ressentir en ce moment. HAHAHAHAHA, CE MOMENT ! TOUT UN MOMENT ! La tueuse venait d'exploser de l'intérieur, impossible de ne pas sourire ! Elle se retenait déjà de rire aux éclats, c'était déjà bien assez ! Alors, ô graaand roi, ça faisait quoi de se faire avoir comme ça ? Tu as peur ? Oh, faites que oui ! Azmyhr voulait le torturer de l'intérieur. Et le petit aussi. D'ailleurs, celui-ci lui en donnait l'occasion. C'était trop parfait, voyons... Non, il devait bien se passer quelque chose ! Il était vraiment aussi naïf ? Il alla même jusqu'à lui tendre la main, chose que... enfin, personne ne lui avait fait de toute sa vie ! Enchanté ? Huhu ~ ♥ Vraiment ? Que de douces paroles à ses oreilles ! Le sourire de la tueuse s'élargit lorsqu'elle s'approcha et se pencha pour lui serrer doucement la main. Elle allait en profiter un maximum... La miss reporta son regard sur le plus vieux.

- C'est vrai Elli', tu es toujours malpoli avec moi ! ~

Elle s'accroupit devant le petit.

- Tu ne m'avais jamais dit que tu avais un petit frère ! Enchantée ! ♥ Je suis contente que tu aimes les histoires ! Tu vas voir, celle-ci devrait te marquer pour toujours ! Tu es prêt ?

Nero était maintenant extrêmement proche du plus jeune. Si Elliot faisait le moindre mouvement brusque, elle n'hésiterait pas à tordre le si fragile cou de son petit frère adoré. C'était trop parfait, elle n'allait certainement pas rater une occasion de s'amuser à ce point ! Ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu envie de rire à ce point... Si elle se laissait aller, elle ne serait pas capable de reprendre son souffle avant un bon moment. La jeune femme ébouriffa les cheveux du petit. Azzuen, eh ? À le regarder d'aussi près, Azmyhr se rendit compte qu'il avait absolument tout pour être la victime parfaite. Il était petit, naïf, frêle... Si enfantin. Si... Écœurant. Elle eut un sourire en coin alors qu'elle laissait ses cheveux tranquilles. Un petit garçon comme lui, là encore, c'était tout bonnement parfait. Il allait avoir très mal. Et Elliot devait avoir très mal aussi en ce moment, non ? Après tout, son petit frère se tenait à un cheveux de son bourreau et il ne pouvait rien faire pour l'en éloigner. Elle était trop proche, il serait trop facile pour elle de lui ôter la vie avant...

La tueuse fit signe au petit de s'asseoir, car son histoire s'annonçait... très surprenante ! Et puis, il serait plus difficile pour lui de s'enfuir s'il devait avant tout se lever, héhé... Elle replaça quelques mèches sur la tête du petit, aussi doucement et tendrement qu'une maman le ferait pour son enfant. En apparence, vraiment, il n'y avait aucune hostilité venant d'elle. Maintenant qu'elle avait toute l'attention du petit, le plaisir pouvait définitivement s'installer. Raclement de gorge, un moment pour penser et voilà qu'elle commençait son beeaaauuuu récit.


- Je vais te raconter mon histoire préférée. Écoute bien toi aussi, Ellou-chan ! Il était une fois, un jeune femme qui avait de magnifiques yeux dorés. Elle avait tout pour elle : la beauté, l'intelligence, la gentillesse et... la richesse ! Elle était mariée à un homme proche de la famille royale et avait fondé une famille. Elle avait même deux familles, puisqu'elle s'était marié à un autre homme avant, qu'elle a lââââchement abandonné. Héhé ! La coquine ! Son rôle était important, elle faisait comme moi en ce moment : elle racontait des histoires. Mais un jour, une vilaaaine personne l'a croisée et est tout de suite tombé sous le charme de ses beaux yeux... Quelques jours plus tard, la jeune femme a été portée disparue. En fait, c'était les gardes du corps personnels du roi qui l'avaient enlevée et arrêtée pour complot contre sa Majesté... Mais c'était faux ! Elle n'a jamais comploté. Un peu plus tard, elle a été retrouvée morte dans sa cellule. Vous voulez savoir comment elle est morte ?

Son sourire était devenu carnassier. Elle ricana, ce qui était peu de chose comparé à l'hystérie qu'elle ressentait au fond d'elle. Commençaient-ils à comprendre ? Héhéhé.... HAHAHAHAHAHA ! La jeune femme se redressa, devenant immédiatement extrêmement menaçante. À la vitesse de l'éclair, elle dégaina sa mini-arbalète et tira une fléchette sur Azzuen, qui se fit frôler par le projectile sans pour autant se faire blesser. La fléchette se planta dans le sol, tout près du petit. D'une voix à la fois très douce et extrêmement lugubre, la tueuse continua son histoire, ressemblant de plus en plus à ce qu'elle est normalement : une folle furieuse qui s'amuse un peu trop.

- Empoisonnée par un petit quelque chose comme ça. Morte en quelques minutes, dans d'atroces souffrances... Hihihi ! Je l'ai aidée un peu à mourir, vous savez ? C'est fou ce que le corps humain à plusieurs os différents ! Beaucoup de sang, aussi, oh oui ! Dommage, elle était un peu trop fragile pour endurer tout ça plus longtemps.... Pauvre Charlotte !

Leur expression... Ils avaient compris. Eh oui, c'était Nero qui avait tué leur maman ! C'était elle qui l'avait "dénoncée" ! Elle avait même été récompensée... Elle dégaina sa hallebarde en la faisant tourbillonner un peu avant de se mettre en garde en fixant Elliot.

- Et maintenant, c'est au tour de ses enfants adorés de subir le même sort... Peut-être en pire, qui sait ? Allez, Ellou-chan ! Montre-moi un peu à quel point tu es devenu fort, Ô grand roi !
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 8 Fév - 18:25

Comment ? Comment décrire mes sentiments à ce moment ? Elle s'est d'abord bien moquée de moi, feignant auprès d'Azzuen de me connaître presque personnellement et me faisant passer pour un "malpoli". Elle a ensuite réduit d'avantage la distance entre elle et le garçonnet, me jetant des regards plein de provocation à chacun de ses mouvements. Déjà cela me faisait bouillir de colère intérieurement. Et voir son regard me provoquer d'avantage dès qu'elle percevait cette irritation de ma part m'énervait d'avantage encore. C'était malheureux à avouer mais en moins de deux minutes elle m'avait rendu complétement impuissant. Elle avait su tirer bon profit de la naïveté de mon cadet et désormais elle contait bien continuer sur sa lancée .

Mais alors que je pensais que la situation ne pourrait s'aggraver, appart si l'église nous tombait sur la tête -ce qui ne serait peut-être pas pire en faite- elle débuta son sinistre récit. Et plus elle avançait dans son conte glaçant, plus je sentais quelque chose monter. Imperceptible au début de la tirade de la brune et qui pourtant a grossit à une vitesse ahurissante au fur et à mesure des secondes. "Une femme ayant fondée deux familles", ça peut-être n'importe qui même si ce n'est pas courant à Wonderland ..."une conteuse d'histoire", je commençais à comprendre mais mon for intérieur refusait d'y penser, essayant de se convaincre en vain qu'il pouvait y avoir d'autres personnes.  Mais non . Non, elle l'a bien prononcé . Le nom que je redoutais . Le seul que j'n'aurai pas voulu entendre. Ce "Charlotte" qui me fit glisser dans un état indescriptible. Ce que Nero venait de nous conter était comment elle avait tuer notre mère. Et elle concluait son histoire par une ultime provocation, celle de trop.

C'est la première fois que je sentais clairement avoir perdu toute emprise sur les choses. Même le soir de l'assaut du château où je ne contrôlais plus mes troupes, j'avais encore la main sur une chose importante :moi-même . Mais là... Ce sentiment étrange de tomber mais en même temps de remonter avait pris le dessus et je ne pense pas avoir même essayé d'y résister. A ce moment là, j'contrôlais plus la situation oui, mais pas seulement . C'était une partie de moi encore inconnue au publique -bien que le publique soit restreint ici- et même inconnue à moi-même qui était sortie et elle allait bien en profiter.

A peine la garce avait-t-elle fermée la bouche que je sortais mon révolver qui était jusque là tapis dans ma poche arrière, bien dissimulé derrière mon long manteau. Ce qu'elle avait faire à notre mère. Le réconfort maternel qu'elle avait apporté à Azzuen il y a de cela quelques minutes . Ses provocations . Son histoire sanglante .  Tout. J'étais déterminé à lui faire tout payer et lui faire ravaler chacune de ces paroles sorties de sa bouche de vipère. Ses flèches empoisonnées, j'l'ui ferai même lécher si l'envie me prend. Sans plus tarder je tirais sur ma nouvelle pire ennemie sans ménagement . Tout se passait très vite, en à peine quoi, 10secondes peut-être j'avait déjà vidée mes premières balles. Je ne lâchais jamais des yeux Nero et il me semblait bien l'avoir touchée mais dire où, je ne pourrais pas. Je rechargeais mes balles, les sortant de ma poches le plus vite possible.

Puis un éclaire de lucidité me frappa pendant que rechargeait mon arme ... Où était Azzuen ?! J'avais tiré dans le tas sans ménagement et sans viser aussi ... Aveuglé par cette rage qui m'avait rongé en moins de quelques minutes, j'en avais oublié le plus important ici : mon demi-frère. Quel piètre ainé ! Je me rassurais dans une certitude : je ne l'avais pas touché pendant mon assaut frénétique et si il avait été touché par la folle qui nous assaillait j'aurai surement entendu son cri. Mais désormais je ne le voyait plus assis à sa place. En faîte, je ne voyais plus  Nero non plus. A présent trop occupé à chercher du regard mon cadet, j'avais baissé ma garde le temps d'un instant et j'étais désormais plongé dans une confusion totale... Peut-être Ezariel était-t-il caché non loin de là, en retrait ?Peut-être avait-t-il fui ? Ou sous le joug de notre assaillante ?! Trop de question venaient en même temps, j'en avais le tournis.

C'était trop, bien trop d'émotion. Et cette rage qui ne déguerpissait pas non plus. Cette tristesse de connaitre une vérité qui rouvre des blessures passées. Ce sentiment d'impuissance qui me ronge... J'avais envie de hurler , tout simplement. Pas de peur, ni de douleur. Simplement hurler. Pour tout faire valser, peut-être faire une pause dans ce scénario catastrophe, tout arrêter? Je devais reprendre mes esprits au plus vite. Azzuen était probablement en danger et je devais à tout prix revoir clairement ce qui m'entourait. Nero, surement prête à l'assaut, n'était pas loin et je le sentais...

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 22
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 8 Fév - 19:54

Le sourire du petit garçon s'élargissait à vue d'oeil lorsqu'elle lui promit une histoire qu'il allait se souvenir éternellement. Sans même se poser de questions, il la suivit. C'était l'une des premières fois qu'il rencontrait une amie de son demi-frère, il mourrait donc d'impatience de connaître l'histoire qu'elle avait à lui raconter. Ses soupçons sur leur relations à tous deux s'agrandissait lui aussi, d'ailleurs. Pourquoi la presqu'inconnue l'appelait-elle ''Ellou-chan'', même lui n'avait pas osé... Azzuen ne se doutait pas qu'Elliot agissait en brute au lieu d'en gentleman, ce n'était pas dans ses habitudes...bref. Sur le banc de bois au stade de l'avant-moisissure, il se mit à son aise et planta son regard doré dans celui de la femme aux yeux de sang.

Pendant les trente premières secondes, son sourire fut teinté de joie, il buvait attentivement les paroles de son aînée. Elle racontait si bien et clairement. On aurait quasiment dit que c'était un souvenir qui a existé. D'ailleurs, il adorait ça qu'on lui raconte une histoire avec des personnages qui lui ressemblaient! Ezariel se sentait comme le héro de ce conte, après ça. Cependant... tout ça, tout ce bien-être ne tarda pas à être entièrement englouti par cette affreuse sorcière! Elle se riait de lui et de sa naïveté sans limites. Ce qu'elle disait n'était pas beau à entendre. Ça lui ressemblait beaucoup trop. Azzuen eut un pincement au coeur, se renfrognant légèrement sur lui-même en utilisant ses bras. Du confort, voilà ce qu'il recherchait. Pas de cette vilaine fille, la méchante de cette mésaventure... Mais plutôt de quelqu'un de sa famille. Du seul homme qui se trouvait dans cette énorme pièce.

Le noble avait de la difficulté à reconnaître les bons sourires des mauvais, mais cette fois-ci, il n'avait eu aucune misère à le faire. La tueuse avait fait ses preuves, plus jamais il ne la verrait comme une alliée! Elle avait eu sa chance comme tout être humain se doit de l'avoir, mais elle l'avait trompé. Cette vipère...Il la méprisait comme un monstre... Pendant que le garçon ruminait du noir dans son coin, la folle eut le temps de sortir son arme mortelle et de lui tirer dessus. Non. À côté de lui. La vue et le bruit silencieux de son adjuvant en bois et en métal provoqua chez lui un mouvement de recul.

Monstre! Hurla-t-il, outragé.

Incapable d'en voir, entendre ou même s'en ressentir plus, le noiraud se replia sur lui même, se boucha les oreilles et ferma ses yeux. C'était idiot de faire ça face à son ennemi, mais peu importe. La grande allait le trouver débile et allait en profiter à coup sûr.. Son grand-frère, celui sur lequel il compte le plus allait le protéger, il en était certain. Ce fut le vide après sa décision de ne plus être ni acteur, ni spectateur. Les seuls bruits qu'il entendit après ça fut celui de ses sanglots étouffés par...des coups de feux.

Il n'y eut qu'une chose qui le réveilla de son ''sommeil'' : Une douleur vive à son épaule gauche. Il eut l'impression qu'on le transperçait de bord en bord comme un poignard! ... mais c'était bel et bien le cas, malheureusement. Il cri sorti de force de sa bouche comme s'il avait défoncé une porte, lui faisant ouvrir les yeux sur son tireur: Elliot. Le gamin ne comprenait plus rien! N'était-il pas censé le protéger? C'est faux... Ce n'est pas vrai... Ses yeux déformés par ses larmes se posèrent sur sa blessure, suivi de ses mains. Du sang? Impossible... Ses membres tremblaient de plus en plus. Si l'adrénaline ne l'aidait pas en ce moment, il serait probablement couché au sol en train de pleurnicher envahi par la douleur. Non, en fait il l'a fait. Ezariel est carrément tombé au sol sous le choc et a soulevé la poussière qui s'accumulait depuis des années et des années sur ce tapis de bois

O-O-Oni-chan! Aide-...Aide-moi... y'a du sang partout...ça fait mal... Pleurnicha le petit garçon qui voulait rentrer à tout prix chez lui pour retrouver la chaleur de son habitat.

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyDim 8 Fév - 20:47


Lorsque la tueuse remarqua le revolver de son cher adversaire, elle se jeta vite sur le côté, continuant dans son élan pour éviter le plus de balles possibles. Néanmoins, elle s'en prit tout de même une dans la cuisse, et une balle perdue lui fit une toute petite entaille sur la joue. Rien de bien grave ! D'accord, c'était plus difficile de courir, mais... Nero était tellement excitée par l'adrénaline qu'elle s'en fichait complètement ! Tout ce qui importait, c'était cette expression sur leur visage. Jouissif ! Ça faisait un moment qu'elle ne s'était pas amusé à ce point ! Elliot-chou cherchait ses amis du regard, il était perdu ? La rage l'aveuglait ? Parfait, tout simplement parfait ! ♥

Hop, un petit violent coup de hallebarde avec le plat de sa lame sur la main de sa victime numéro un et bim, le voilà désarmé ! La miss planta sa lame dans le sol et utilisa son élan pour tournoyer autour de son arme et lui offrir un maaagnifique coup de genou accompagné d'un filet de sang provenant de sa cuisse endommagée. Immédiatement après, elle se tourna vers Azzuen, s'approcha et appuya sur sa blessure avec son pied, plaquant le petit sur le sol du même coup. Il poussa un cri... Très féminin. Mais... Vraiment trop féminin à son goût. Léger doute...

La tueuse se pencha et regarda la poitrine du petit. Planche à pain, que dalle, comme un garçon. Elle eut un sourire en coin, fit un clin d'oeil à sa victime numéro deux et plaça sa main là où il ne faut pas. Elle écarquilla les yeux, vraiment très, très, trèèèès surprise. Elle en oublia même de s'assurer qu'Elliot n'était pas trop près. Retirant sa main, elle attrapa... la jeune fille par le col et la souleva dans les airs sans difficulté à cause de sa légèreté, tout en lui offrant son plus beau sourire.

- Petite cachottière ! En voilà une surprise ! Dommage, la castration n'est plus envisageable pour toi... Ah !

Et Elliot, dans tout ça ? Azmyhr lâcha Azzuen, la laissant s'écraser sur le sol comme un fétu de paille accroché à une enclume. Elle l'avait oublié, vraiment ? Non ! Une erreur pareille ! Où était son revolver ? Sa poigne sur sa hallebarde se fit extrêmement forte alors que Nero faisait volte-face en faisant tourbillonner son arme pour parer un éventuel coup...
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story EmptyLun 9 Fév - 14:35

Naturellement, Nero avait bien profité de ma confusion passagère. Un coup sec avec le plat de sa lame sur ma main et plus de revolver. Ma précieuse arme tomba non loin sur le sol poussiéreux sans que j'ai le temps de voir exactement où car je sentais juste après une vive douleur dans l'estomac. Elle avait beau être une femme -sans vouloir paraître macho- elle tapait fort. J'avais bien senti passer son coup de genoux qui me plait en deux, à genoux. J'avais ma main poser sur mon ventre et à ma grande surprise en baissant la tête je remarquais une tâche de sang à l'endroit de l'impacte. Ce n'était pas le mien, Celui de Nero alors ? Son coup, aussi douloureux soit-t-il venait de me donner une information précieuse : la dangereuse brune était blessée à la jambe !

Mais à peine réalisais-je cela que j'entendais un cris aigu, très aigu dans la salle. Je relevais la tête et je voyais notre ennemie tenir Azzuen par le col, l'air à la fois surprise et déçue . La douleur qui m'avait agenouillée s'évanouit alors le temps d'un instant pour me permettre de me relever rapidement et me jeter à l'assaut de la brune. La confusion qui avait embrumée mon esprit quelques instant plus tôt avait aussi disparue, je savais ce que je devais faire même si c'était très vague comme objectif : protéger Azzuen. J'n'avais pas récupérée mon arme, elle ne sera pas nécessaire. Lorsque je n'étais plus qu'à quelques pas d'eux, la criminelle lâcha Ezariel qui s'écrasa lourdement au sol. Elle resserra sa poigne sur sa hallebarde et en se tournant dans ma direction commença à la faire tournoyer dans sa main. Trop tard, j'étais déjà droit devant elle et je saisissais de toute mes forces sa longue lance, essayant de la retourner contre elle. C'était un rapport de force maintenant qui était engagé. Nous étions proches l'un de l'autre, pour ne pas dire corps à corps. Il restait cependant entre nous la hallebarde qui faisait office de barrière et qu'aucun de nous deux ne semblait décidé à lâcher. Seulement j'avais un avantage maintenant. Je baissais fugacement mes yeux sur les cuisses de la brune : mon affirmation de tout à l'heure se confirmait. Vivement et avec un maximum d'énergie, je cognais à plusieurs reprise sur sa blessure avec mon genoux. Peut importe à quel point Nero pouvait être folle ou sous l'emprise de l'adrénaline, la balle étant toujours dans sa cuisse, elle allait les sentir passer ces coups et amèrement je pense. Je profitais de son premier chancèlement pour tirer d'un coup sec la hallebarde vers moi et envoyer dans l'estomac de la brune un bon coup de pied plus violent encore que celui qu'elle m'avait donné plus tôt.

J'envoyais ainsi valser la folle a quelques mètres de là, et je me trouvais maintenant en possession de sa précieuse arme. Elle ne se relèverai pas avant quelques minutes, pensais-je. Aussi je me dirigeais vers Ezariel , toujours au sol. Je redressais l'enfant, et je remarquais sa blessure à l'épaule. Une blessure de balle... Mais quel crétin j'ai été ! Je posais doucement ma main sur la blessure du garçonnet et le gardais près de moi. J'étais très inquiet mais surtout coupable d'avoir infligé un tel mal à mon cadet... et cela se ressentais dans le tremblement de ma voix.

-Azzuen, tu vas bien ? Je suis tellement désolé pour ton épaule! On va rentrer vite, je te le jure, n'ai pas peur d'accord ?

Je gardais toujours la hallebarde prêt de moi. Nero ne pourrait pas s'approcher facilement sans arme...Mais j'avais oublié un détail cruciale: son arbalète .

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Guys , let me tell you a story Empty
MessageSujet: Re: Guys , let me tell you a story Guys , let me tell you a story Empty

Revenir en haut Aller en bas

Guys , let me tell you a story

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs abandonnés-