Histoires de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Histoires de famille Histoires de famille EmptyVen 19 Déc - 19:27

La journée s'était écoulée et arrivait à son terme . Le ciel était teinté par les derniers rayons du soleil et prenait une couleur rouge/orangée profonde. J'avançais au milieu des buissons fleuris et je m'égarais dans mes pensées ,plutôt sombres en ce moment .
   
    C'était pas la peine de le cacher , la situation à Wonderland était inquiétante , très inquiétante . Entre les criminels évadés qui avaient juré la perte de ce pays , la situation sociale plutôt tendue entre anciens rebelles et anciens citoyens ralliés au vieux régime et la magie qui commençait à troubler l'ordre en ville plus rien n'allait vraiment bien . Du moins , c'est le point de vue que j'avais . Evidemment , on peut toujours positiver les choses en se disant qu'au moins l'économie n'était pas affectée et que cette peur des OWL était ce qui ralliait tout les habitants de la citée ensemble . Mais pouvait-t-on vraiment se satisfaire de ça ?

    Mais loin des préoccupations d'ordre "nationale" si je puis dire , mes préoccupations personnelles aussi s'ajoutaient à la pile de soucis . A commencer par : qui était cet homme qui est venu nous avertir de l'attaque surprise des Unités spéciales ? Des recherches avaient été lancées partout en ville , même au delà ... mais rien . Il avait littéralement disparu sans laisser de traces. Mais je me souviens encore très bien de cet aura étrange qui régnait pendant sa présence... Un je ne sais quoi de presque surnaturel , ça dépassait de loin un simple charisme . Mais encore plus mystérieux que cet homme , il y avait celui qui avait libéré les prisonniers .  D'après ce que j'avais récolté comme informations ,personne n'était entré , ou n'avait été vu entré dans le donjon et personne n'en serait ressortit , appart les prisonniers en question . Un vrai mystère encore une fois . Et moi , je m'étais retrouvé , un peu précipitamment à la tête de tous ce joli bazar .

    Bon , j'assumais totalement d'avoir lancé l'assaut sur le château et les pertes engendrées , j'avais moi-même perdu plus d'un ami dans cette bataille ,mais maintenant que ceci était passé, je me demandais si il n'y aurait pas eut un meilleur moyen pour éviter toute ces pertes . Avant toute chose , mon but n'était déjà pas de tuer le roi . Seulement j'ai appris une chose importante pendant cette bataille : un combat , une fois engagé , ne s'apaise qu'une fois que tout à été détruit dans un des camps. Une bien triste leçon selon moi qui ne s'apprend qu'en l'appliquant . Maintenant , en tant que chef de la police citoyenne , je savais que mes responsabilités avaient encore augmentées , aussi je réfléchirais bien d'avantage avant d'ordonner quoi que ce soit .

    J'avançais au milieu de ce jardin en fleur et observait un peu ce nouvel environnement . C'était bien différent des égouts ... L'odeur nauséabonde des eaux usées était remplacée par le parfum enivrant des fleurs, les rats avaient laissés place aux insectes et aux petits mammifères et le chant des oiseaux avait pris la place des sons peu agréables des souterrains . Que des choses agréables en perspective mais bizarrement , je n'arrivais pas à trouver ma place au milieu de cet endroit luxuriant . Sans doute qu'il  faudrait un peu de temps pour que je m'y habitue . Je m'approchais d'un banc installé au milieu de ce parc privé et m'asseyais . Je fermais les yeux et écoutait calmement le son du vent , le chant des oiseaux et essayait de chasser loin de mon esprit tout ces soucis . Je me reposais tout simplement . Je rouvris tout de même les yeux lorsqu'il me semblait entendre approcher des bruits de pas ...

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 23
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptySam 20 Déc - 18:56


Le crépuscule du soir s'amorçait et pourtant, contrairement aux autres journées, il n'y avait pas le moindre nuage pour le couvrir d'une enveloppe épaisse de brume grisâtre. D'ici une demi-heure seulement, la pleine lune l'aurait bousculé brutalement pour reprendre le trône disputé depuis des millions d'années pendant une période comptée aux secondes près. L'astre de la nuit sombrerait Wonderland dans les ténèbres, l'obscurité sans le moindre remord, laissant place aux plus horribles des crimes.

Ces crimes étaient commis par les OWL, ces horribles créatures assoiffées de sang prêtes à tout pour pouvoir voir une goutte de sang de la part de leur victime. Franchement, tout ça donnait froid dans le dos... Personne n'aimerait se ramasser dans la même pièce qu'eux, ça c'est certain.  La vie est fragile et précieuse lorsque l'on sait que des prédateurs rôdent. Surtout pour un jeune noble faible dans sa seizième année. C'était une proie facile pour eux, beaucoup trop même. Il ignorait malgré tout ce danger, trop innocent pour reconnaître ces choses-là. Cependant, si un jour il venait à les croiser, il comprendrait tout. Le proverbe dit qu'il vaut mieux prévenir qu'être blessé, mais pour les jeunes de nos jours ne prennent même plus la peine d'y réfléchir.

Azzuen ne s'ennuyait pas, au contraire. Ses pensées étaient occupées, mais pourquoi maintenant ? Aucune idée. Juste que selon les journaux, il y aurait eu la fameuse bataille entre les rebelles et le roi qui allait décider du sort de Wonderland. Selon ce dernier, les pertes auraient été nombreuses. Le petit s'inquiétait pour ses amis qui y avaient participé.  Brooke, Emma, Alexis, Astoria et Elliot... Ils s'étaient tous entre-tués. Lesquels  avaient survécus ? Ça le hantait tellement qu'il n'en trouvait plus le sommeil. Devrait-il sortir pour aller demander un registre des personnes mortes durant le combat ? Impossible... Ils n'ont probablement pas ça, se disait-il, désespéré.

Le noble étudiant se retournait encore et encore dans son lit, mais ne trouvait pas le sommeil. S'il l'avait vu, il l'aurait attaché avec une corde à son lit, mais tout cela n'était pas réalisable. Il finit par sa lever, voyant que ça n'aboutissait à rien. Le gamin se leva, s'habilla correctement et s'en alla s'asseoir dans le sofa. Il y réfléchit plus concrètement, puis eut une soudaine idée de génie. Et s'il allait voir le chef ? Elliot... Son ami, s'il était encore en vie, il pourrait tout lui demander ! Voilà la solution. Quel génie !

D'un bond, le noir se leva et s'en alla rapidement vers la sortie. Il ignora le reste et se dirigea à grand pas vers le camp de l'unité spéciale. Malheureusement, on le renvoya de là. Elliot n'y était pas... Mais on l'avait redirigé vers le château. Tout ça étonna Ezariel, mais pas tant que ça d'un sens. S'il était le chef de la rébellion, il devait maintenant être le roi. Waaaa, quel haut rang pensa Azzuen. Passer des égouts aux lieux les plus luxueux de Wonderland, ça doit lui faire un choc. Surtout pour l'odeur.... Le chef de la rébellion devait être heureux à présent de vivre dans un lieu saint.

Le petit garçon se rendit au château en jogging, les portes allaient bientôt fermer. Essoufflé, il réussit à dire aux gardes qu'il voulait voir Elliot. Ces derniers l'escortèrent jusqu'à l'aile Sud, certainement la partie la plus belle et chaleureuse du château ! En tout cas, ça, ça lui ressemble.  Avec son caractère d'une gentillesse  incomparable, c'était impossible de trouver Elliot dans une aile comme celle de l'Ouest. Bhh, c'était à en donner des frisons dans le dos. Azzuen se demandait pourquoi ils ne l'avaient toujours pas démolie.

Dès que le noir aperçu son ami, il leva les bras en l'air en les secouant pour attirer son attention. Aussitôt, Azzuen entreprit de courir vers lui et de le serrer dans ses bras. Ça faisais tellement longtemps ! Rien ne pouvait le rendre plus heureux que ça. Un peu plus et le petit allait lâcher des cris de fangirl.

Tu m'as tellement manqué ! Ça a aucun sens, je suis vraiment vraiment vraiment vraiiiiment heureux de te revoir Elliot ! Sain et sauf, en plus ! … J'ai eu peur pour toi et tout le monde avec cette bataille. Qu'est-ce qui t'es passé par la tête, bon sens pour faire ça ? Bon, quand même...C'est certain que ça a donné des bon résultats, mais bon!

Après quelques secondes, le môme de 16 ans toussota, gêné d'avoir eu une réaction si extrême et s'assit à côté du meneur de façon un peu plus noble, même si ça paraissait que dans sa tête il pensait juste à l'ensevelir de câlins. Jusqu'à ce qu'il s'étouffe, ahahah ! Ou pas, voyons... Jamais il ne lui ferait ça. C'était désormais le temps de lui parler de tout ce qu'il portait sur son cœur, tout ce qui l'empêchait de dormir.

...J'ai un service à te demander, tu penses que c'est possible d'avoir une liste des soldats et ancien rebelles morts ou disparus... ? J'ai peur que mes amis y soient, tu vois ? J'ai eu peur que toi tu y soit... Ça m'aurait fait beaucoup beaucoup de peine huuuu...

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptyDim 21 Déc - 8:15

Un sourire s'afficha sur mes lèvres quand je vis Azzuen approcher . C'était une bonne surprise . Et lui aussi semblait heureux de me voir à en juger par les grands signes de mains qu'il me fit dès qu'il fut assez proche . Je lâchais un léger rire . L'énergie et l'entrain d'Ezariel faisait toujours plaisir à voir . J'allais le saluer mais le garçonnet ne me laissa pas placer un seul mot .  Il me disait à quel point je lui avais manqué et comme il était heureux de me voir sain et sauf . Cela me surprit car je ne savais pas que l'adolescent tenait autant à ma personne . Toujours sans me laisser l'occasion d'en placer une , le noir poursuivait sa tirade en me demandant pourquoi j'avais agis ainsi , surement en sous-entendant "pourquoi j'avais attaqué le château" . Tout de suite cette conversation me semblait devenir plus délicate . Cette question ,à mes oreilles , sonnait presque comme une réprimande , même si je savais bien que ce n'était absolument pas là le but du garçonnet .

    Le jeune garçon réprima subitement alors son excès d'enthousiasme et s'assit calmement à mes côtés , l'air préoccupé. Avait-t-il quelques soucis ? J'allais le lui demander mais malheureusement , le timing jouait contre moi aujourd'hui et Azzuen ouvrit la bouche avant moi .

—...J'ai un service à te demander, tu penses que c'est possible d'avoir une liste des soldats et ancien rebelles morts ou disparus... ? J'ai peur que mes amis y soient, tu vois ? J'ai eu peur que toi tu y soit... Ça m'aurait fait beaucoup beaucoup de peine huuuu...

-Aucune liste officielle n'a encore vraiment été faite ,lui disais-je dans un soupire , mais je connais certaines des victimes . Surtout du côté des rebelles naturellement . Dis-moi leurs noms , peut-être pourrais-je te renseigner.

    Je lui souriais légèrement . Cela me faisait plaisir de pouvoir éventuellement rassurer Ezariel . Ce que  j'appréhendais plus , c'étais sa réaction si je devais lui annoncer la mort d'un de ses amis , ce qui pouvait bien arriver ... il y avait eu tellement de morts après tout .  Puis la première question du jeune homme me revins en tête . Il serait peut-être bon que je lui explique pourquoi cet assaut à eu lieu avant tout . Ainsi il comprendrait eut-être mieux toute cette boucherie ...Mon sourire s'effaçait et je me mit à parler d'un ton sérieux à l'adolescent .

Mais d'abord Azzuen , je vais répondre à ta première question .Si j'ai lancé l'attaque du château , c'est simplement pour protéger mon camp . C'est vrai que dit comme ça , ça semble égoiste ... Et je t'accorde que dans le fond ça l'est mais les Unités spéciales avaient localisés la base et pouvaient donc attaquer n'importe quand . Et si nous ne faisions rien , on se serait retrouvés coincés ... Le temps nous manquait et comme la meilleur défense c'est l'attaque j'ai dû précipiter les choses et ordonner l'assaut du château . Un sourire crispé s'afficha à mon visage . Une vraie connerie ... avant même que je le remarque , j'avais complétement perdu le contrôle . L'objectif de base était seulement d'investir le château , pas d'assassiner tout ses occupants . Mais j'avais sous-estimer la rage de certains autant dans les rebelles que dans les Unités spéciales . J'ai réussi à ne tuer personne de mes mains... Mais ce mauvais calcule de ma part a tué des centaines de personnes , alors pour les rebelles , oui c'est une victoire , mais pour moi c'est une grande défaite . Cela dit j'assume complétement toute les responsabilités et je ne regrette pas d'avoir lancé l'attaque . Je regrette juste de ne pas avoir eu suffisamment de contrôle sur mes troupes ... Je riais nerveusement et passais une main dans ma nuque . Ouai ... c'est sure que raconté comme ça c'est nettement moins glorieux que la version des journaux . Je fais un piètre chef pas vrai ? Enfin bon , dit moi qui sont tes amis , je te dirais ce qui leur est arrivé si je le sais .

J'attendais à présent qu'Ezariel me donne les nom de ses amis .

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 23
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptyLun 22 Déc - 14:24

La déception ne tarda pas à apparaître sur le visage d'Azzuen lorsqu'il lui apprit qu'aucune liste n'avait été crée. Ses problèmes n'allaient finalement peut-être pas être résolus grâce à son ami. Même si ce dernier lui proposait de lui dire les noms, ça ne voudrait pas nécessairement dire qu'il connaît ceux-là. Le garçon aux cheveux aussi noirs que le jais soupira, encore tristounet et regarda ses pieds qui se cognaient l'un contre l'autre. Ça lui prit une trentaine de secondes pour penser aux points positifs. Peut-être que... Ouais, non. C'est pas possible qu'il les connaisse tous.

Dès que le petit garçon s'apprêtait à lui dire les noms de ses amis possiblement morts, son demi-frère inconnu en rajouta. Il lui parla de cette guerre insensée dont il avait été lui-même la cause. Par chance, Ezariel était son ami proche, sinon il n'aurait pas eu le droit à la même version de l'histoire, mais plutôt celle du journal. Le noble ne croyait pas ce que les journaux disaient, le plus souvent ils râlaient de la merde.

Aux premières phrases du noir, Azzuen fut surpris, mais surtout fâché. Il ne croyait pas que le Middleton était si égoïste que ça, mais il le comprenait un peu d'un sens... Ses agissements étaient normaux. Qui n'aurait pas fait passé sa vie et la vie de ses siens avant celle des autres ? S'il n'avait pas fait ça, le roi serait encore en vie et les rebelles presque tous exécutés. J'aurais évidemment dû participer à ce massacre... Étant de haute noblesse, j'aurais sûrement été invité à l'exécution des prisonniers, des rebelles. Ça aurait été le pire moment de ma vie entière... Voir Elliot et les autres se faire trancher la tête ou bien pendre. Simplement à cette pensée, le noir ne put s'empêcher d'avoir les larmes aux yeux. Par chance que c'est pas arrivé... Ça aurait été affreux, vraiment.

Le petit ne comprit pas pourquoi l'autre garçon souriait. Ce n'était pas vraiment le moment de faire ça, franchement. C'était même un très mauvais moment. On ne sourit pas en parlant de morts et de perte de contrôle de ses troupes. Être le chef d'une rébellion n'a jamais été quelque chose de facile en soi. Il faut connaître les intention de ses soldats et tout prévoir. Contrairement à l'armée, eux ils sont libres de faire ce qu'ils veulent. Dans l'armée, si on obéis pas, on se fait taper sur la tête.

Azzuen eut la même réaction pour son rire que son sourire. Il ne sait pas ce qu'ils signifient, mais pour lui, ça signifie le bonheur et tout le bordel. Or, Elliot n'a aucune raison pour être heureux sur le moment s'il dit qu'il regrette un peu d'avoir été un mauvais chef.

Mes amis dans les rebelles se nomment Alexis et Astoria...J'en ai connu d'autres, mais malheureusement ils ne m'ont jamais assez fait confiance pour me donner leurs noms. Sinon, les autres ils sont dans les unités spéciales. Je ne connais pas leurs noms de famille, par contre. J'espère que tu les connais.

Le noiraud prit une prit une petite pause pour penser à comment il pourrait dire ça, puis il enchaîna avec délicatesse sur ses mots.

Si tu veux avoir mon avis, je ne pense pas que tu ait été fait pour être chef de la rébellion, mais ça reste que tu as mené à bien la fin de cette aventure. Au moins, la vie de ces soldats a servi à quelque chose avec tes agissements. Tu n'es pas assez strict avec tes soldats, mais trop sévère avec toi-même. C'était pas mal tout ce que je pensais à propos de ça... Quand j'étais jeune, ma maman me disait toujours de rester fort et de garder la tête haute quoi qui se passe, alors je pense que tu devrais en faire autant ! D'ici quelques années, on réussira bien à attraper ces bandits dangereux qui se sont échappés de leur prison, non ? D'ailleurs, ça m'étonne qu'on en ait jamais entendu parler avant ce mois-ci... Le roi préférait peut-être les garder sous surveillance.

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptyMar 23 Déc - 16:15

L'adolescent me donnait deux noms. Alexi, je le connaissais mais sans plus . Il était difficile de pas le connaître en faite , il était à peu prêt le seul à toujours sourire dans le QG et il était par ailleurs aussi l'un des plus ... Extraverti ? Je savais qu'il avait survécu , il me semblait même qu'il s'était engagé dans la police que je dirige . Enn revanche pour l'autre , cet Astoria , ce nom ne me disait rien . Que ce soit en rebelle ou en police , il ne me semblait pas l'avoir déjà connu . Peut-être était-t-il vivant ? Je n'en savais absolument pas , il faudrait que le noir attende la liste officielle des pertes ... En sachant que cette dernière ne serait probablement jamais vraiment axacte vu que certains décédés n'ont personne , ni famille ni amis pour identifier leur corps . Mais j'allais tout de même épargner ce détail au jeune garçon : nourrir son inquiétude ne servirait à rien , surtout si il y a une chance que cet Astoria soit vivant .

-Ton ami Alexi va bien, il est enrôlé dans la police. En revanche , je ne connais pas cet Astoria , mais il est peut-être en vie ...


Azzuen pris un temps de pause . Puis il me déclara avec un maximum de tacte que selon lui je n'étais pas fait pour diriger les rebelles , il poursuivit en me reprochant toujours avec autant de précaution de ne pas être suffisamment autoritaire avec mes troupes et parallèlement , d'être trop dur envers moi même. J'écoutais déjà avec attention ses paroles mais ma concentration se figea sur une de ses phrases , une citation de sa mère selon lui : "ma maman me disait toujours de rester fort et de garder la tête haute quoi qui se passe" . Après , j'avoue ne pas avoir vraiment écouter la fin de sa phrase . Cette unique citation tournait en boucle dans ma tête . J'étais plus intrigué par la provenance de cette phrase que par son sens . Je regardais le noir et répliquait juste après lui :

-C'est une drôle de coincidence ... Ma mère me disait pareil . Elle ajoutait même qu'il valait mieux rire d'une situation que d'en pleurer . Enfin bon , je l'ai pas très bien connue , elle est partie quand j'avais 4ans . Même si j'ai gardé contacte avec elle et que je la voyais régulièrement , ce n'est pas pareil .

Je regardais le ciel . Les premières étoiles étaient apparue et la températures baissait . On était en début d'hiver et même si la journée il faisait plutôt bon , le soir la température baissait vite et pour les plus frileux ça devenait vite équivalent au froid de la vallée des étoiles . Mais j'n'avais pas envie de rentrer , pas tout de suite . Je restais assis à côté d'Ezariel et regardait le ciel songeur .

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 23
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptyDim 8 Fév - 9:16

La mémoire d'Elliot était époustouflante ! Au point que ce dernier se rappelait de souvenirs datant de ses 4 ans...Waw. Encore une raison pour l'admirer. Devenir et être une personne mature à un bas âge, au lieu de faire des conneries quelconques et finir dans la rue semblait être impossible pour les jeunes de nos jours. Réfléchir aussi, quand on y pense... Mais, d'un sens... Les paroles d'une mère sont si précieuses ! Comment les oublier ? Il faut les conserver au chaud et en prendre soin, sinon ils s'évaporent avec le temps et on néglige ce que nos géniteurs nous ont apprit.

Le petit garçon regardait son aîné avec une admiration débordante, même s'il n'avait rien fait de si extraordinaire que ça en y repensant. L'expérience d'Elliot lui était encore inconnu. Combien de malheurs avait-il vécu ? Mais... aussi de joies ? Azzuen ne se rappelait pas de ses quatre ans, lui. Son souvenir le plus vieux remontait à ses 7 ans... et c'était douloureux. En fait non, il s'était juste planté en pleine face dans la rue, mais c'est pas grave ! Un gamin, ça oublie la douleur après cinq secondes pour rire et continuer de courir en faisant les mêmes erreurs.  

Les mots prononcés par son demi-frère encore inconnu à sa connaissance venaient presque de la bouche de sa mère. Alors...ça veut dire que les mères disent tous le même blabla leurs enfants. Pffft.... Ce qu'elle était pas originale, celle-là ! Mais peu importe, il l'aimait comme elle était. Le grand ne l'avait pas eu longtemps alors que lui, si.

Ahahaha, pareil... Parfois je me demande si les mères font pas des réunions sur les messages à passer à leurs enfants. Je suis certain que ça existe, le pire.. ! Faudrait juste les poursuivre discrètement et voir où elles vont. Ah mais toi tu peux pas, ah ça non. Tu es trop grand, elles te remarqueraient tout de suite si tu te cachais sous la table !

Ezariel se leva du banc, décidé à partir d'ici. La température chutait trop rapidement quand l'astre de la nuit remplaçait le soleil.  Le chef de la police devrait donc le suivre jusqu'à l'intérieur à cause des caprices de son corps frêle. Sans l'attendre, il se mit en direction de l'intérieur, mais continua tout de même à parler, certain que son ami le suivrait au pied.

Mais y'en a certaines qui prennent même pas la pei-

BAM, une chute au sol. Faut croire qu'il est pas solide, le petit. Ou plutôt, qu'il n'a pas d'équilibre.... Cependant, ça ne change pas le fait que son genou est égratigné et que le reste de ses vêtements sont salis... Quel malheur. Mais y'a pire. Pire comme avoir perdu un souvenir. Azzuen tenta de se relever, avec succès, mais fouilla ses poches puisqu'il les sentaient légertes. À sa plus grande surprise (et peur) elle ne se trouvait plus là ! Il fouilla une deuxième fois, mais sa main ressorti vide. Envahi de la panique, le jeune homme se mit à chercher. Elle ne devait pas être bien loin !

En effet, elle se trouvait à un ou deux mètres de lui. Elle. Sa montre. Un héritage offert par sa mère. Il la prit avec empressement pour la nettoyer de la terre qui la salissait et observa quelques instants le logo inscrit par dessus. Un corbeau des plus effrayants avec ses yeux enragés qui semblent nous regarder comme s'il voulait dévorer notre âme et l'envoyer en enfer ! Voilà ce que c'était. Sa mère lui avait conté que s'il la perdait, un grand malheur tomberait sur lui comme si l'épée de Damoclès était suspendue au dessus de sa tête. Franchement, il ne croyait pas à ce genre de malheur, mais...on ne prend aucun risque. Ezariel se releva du sol au leva la tête, les larmes aux yeux, vers Elliot, les mains et les genoux teintés de sang. La roche ne l'avait pas qu'égratigné..

Oniii-san... Ça fait mal... Snhhh...

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
Chef de la police
Elliot Middleton
Chef de la police
Elliot Middleton
Messages : 72
Date d'inscription : 25/03/2014

Dossier civil
Âge: 20 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille EmptyDim 22 Mar - 10:44

L'imagination toute innocente d'Azzuen était plutôt débordante et me faisait sourire. Des mères qui se rassemblent entre elle pour se concerter sur les messages à faire passer à leurs enfants ? Pourquoi pas après tout, ça serait amusant après tout . Evidemment, il n'en était rien. Mais ça donnait l'occasion de rire. La suite de ses observations farfelues me faisait d'avantage sourire. Suivre les mères, se cacher sous une table, ah ben non en faite car je suis trop grand pour me cacher... Je ne pouvais m'empêcher de rire à ces idées.

Le garçonnet, tout en continuant d'évoquer ses idées se releva et commençait à se diriger vers l'intérieur. Je me demandais bien pourquoi, rentrer ne m'inspirait rien à moi. Mais peu importe, je me relevais à la suite du garçonnet et le suivait quand ce dernier s'étala de tout son long au sol, laissant tomber ce qui semblait être une montre de sa poche. J'allais près de lui afin de l'aider à se relever mais il ne semblait pas avoir besoin de moi pour ça. Ezariel s'agitait dans tout les sens, scrutant caque centimètre. Cherchait-t-il cette montre ? J'allais la ramasser mais me figeait devant le logo gravé sur ce bijou. Je n'ai eu que brièvement temps d'apercevoir le dessin avant qu'Azzuen le ramasse, mais j'étais certains d'avoir reconnu le symbole. Je regardais le garçonnet avec un léger regard suspicieux.

Le petit pleurait. Il semblait s'être fait mal dans sa chute. Je laissais temporairement de côté le doute que m'avait apporté la vu de cet objet et observait de plus près ses blessures.
-Oniii-san... Ça fait mal... Snhhh...
-Du calme, on va te soigner à l'intérieur.
Je le conduisais dans l'enceinte de l'imposant château et l'emmenait dans la cuisine, déserte puisque plus personne ne travaillait dedans à présent. Je prenais une serviette propre, la passait sous l'eau et retournais auprès du garçonnet que j'avais fait asseoir sur un banc de la pièce. Je prenais doucement sa main et tapotais délicatement dessus avec le chiffon humide en essayant de ne pas lui faire trop mal. Sa peau était incroyablement sensible vu les dégâts qu'une simple chute avait faite. Mais cela devrait tout de même être vite cicatrisé selon moi. Je continuais de désinfecter chacune de ses plaies avec minuties mais mon esprit ne songeait qu'à la montre d'Ezariel. Une fois que toutes ses plaies étaient nettoyées, je le regardais perplexe:
-Dis-moi Azzuen... Tu peux me dire où tu as eu cette montre ? L'aurais-tu trouvé par hasard ? disais-je en désignant du doigt la poche où était rangé l'objet.

_________________
"Je te laisse partir" ... La phrase la plus simple et la plus difficile a dire .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Histoires de famille Empty
MessageSujet: Re: Histoires de famille Histoires de famille Empty

Revenir en haut Aller en bas

Histoires de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Aile sud :: Jardin-