Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyDim 29 Juin - 17:56

Faim.... Fatigue... Misère.... Tous ces maux me collaient au corps depuis mon départ précipité ou plutôt ma fuite de Wonderland.
J'avais tout laissé là-bas. J'avais tout perdu...

Enfin, "tout"... c'est un bien grand mot au vu du peu de choses qui me rattachaient à cette ville maudite. Elle m'avait pris ma famille, mes amis... Il ne me restait que quelques biens matériels dont je me suis rapidement séparé pour fuir.
J'avais été bien bête de penser que je pourrais m'en sortir en vivant de plantes et d'eau de pluie dans la forêt....
      Depuis quelques temps, le froid se faisait davantage ressentir, avec l'arrivée précoce de l'automne et de ses jours pluvieux.
Les fruits qui me nourrissaient ne poussent plus maintenant, l'eau que je buvais se retrouve gelée la nuit  ! Je me suis alors dirigé à contre coeur vers les quartiers pauvres qui entourent la ville en espérant trouver quelques restes de nourriture dans la rue ou en voler quelque part.

J'en voulais au monde entier en cet instant : à la ville pour avoir perverti mes parents et poussés à me dénoncer, à mes parents pour avoir été pervertis par la ville et d'avoir accepté de me dénoncer. Mais cette haine ne pouvait me mener nulle part. Par contre mon nez pouvait m'indiquer d'où venait la délicieuse odeur flattant mes narines.
Mes jambes me guidaient pas à pas sur la chaussée emplie de pavés.

Tout en regardant la rue défiler sous mes yeux, je me rendais compte que la vie n'était pas aussi rose que je le pensais. Le quartier qui s'étendait à ma vue ne ressemblait en rien à ma luxueuse demeure du centre de la ville. Les rares lampadaires allumés ne faisaient que clignoter, personne ne semblait être présent, seuls quelques papiers volaient au vent, sans bruit. Je me perdis dans ma contemplation mais ma faim me rappela vite à l'ordre et je me remis à chercher la provenance de la délicate odeur de pain.

En suivant l'odeur, je découvris un immense bâtiment qui ressemblait davantage à une prison qu'à une habitation.
Mon estomac affamé me mena jusqu'à la cuisine ou plutôt jusqu’aux cuisines, tant la salle était immense !
Au moment où je saisis un morceau de pain, une voix m'interpella....
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyDim 29 Juin - 19:00


La noirceur recouvrait peu à peu le ciel, mais les lampadaires étaient allumés depuis une bonne demi-heure. Les cours étaient finis il y a une bonne heure, mais cet après-midi, Azzuen n'était pas été s'instruire là-bas. Il portait donc encore son uniforme scolaire noir et rouge, puis sans se priver, il avait enfilé le matin même sa cape rouge foncé qui lui valait le titre du ''petit chaperon rouge''. Ce n'était pas un mauvais garçon, non, mais le petit voulait simplement aller voir ses amis à l'orphelinat et prendre de leurs nouvelles. Peut-être même qu'il allait dîner avec eux, s'ils le souhaitaient. C'était après tout sa famille qui dirigeait cet endroit, alors c'était normal qu'il y passe quelques heures, malgré le fait qu'il n'aimait pas l'endroit où il se trouvait : les bas quartiers.  Il ne détestait pas ces gens, c'est juste que Ezariel se sentait mal à l'aise vis-à-vis eux. Lui, il était plus que riche alors que eux... pauvres. Il n'aimait pas ça, être au-dessus des autres comme ça...

Après avoir marché environ une heure et demi, le rouge arriva enfin à destination : L'orphelinat. Il ouvrit les portes du portail, puis les referma derrière lui pour ensuite gambader avec un sourire collé aux lèvres jusqu'à l'entrée. Azzuen sorti une de ses nombreuses clés pour ouvrir la porte d'entrée. Comment se souvenait-il de chacune de leur utilisation alors qu'elles étaient presque toutes pareilles ? Bonne question. Il referma derrière lui, puis s'en alla vers le couloir des chambres des enfants.

Je suis làà ! ~

Les gamins connaissaient cette voix, mais ils étaient pas tous dans leur chambre, alors seulement trois en sortirent. Ils avaient l'air heureux de le voir, puisque ça faisait deux semaines que le noble ne leurs avait pas rendu visite. Les quatre enfants parlèrent donc ensemble sans voir le temps passer jusqu'à ce qu'une adulte ne vienne les avertir que le souper était prêt. D'un bon, ils sautèrent tous, pour se diriger vers la salle à manger. Même Azzuen avait faim, car il n'avait pas vraiment mangé durant la journée, juste déjeuner. Tous les enfants s'en allèrent chercher leur nourriture, puis s'asseoir à la table. Ils firent tous la prière, puis commencèrent à manger. Le garçon aux cheveux rouges n'était pas habitué à cette nourriture. Chez lui, c'était la première qualité. Toujours. Enfin, il n'allait pas se plaindre. Un peu de changement, ça lui faisait du bien !

L'heure du repas fût finie et tous les orphelins s'en allèrent faire la vais elle. Azzuen, lui, pour sa part, n'avait pas encore fini le repas, mais les adultes le laissèrent puisque c'était un des petits fils de celui qui avait construit l'orphelinat. Quand tous finalisèrent leur vaisselle, ils retournèrent à leur occupation. L'étudiant avait finalement fini, enfin !

Il s'en alla à la cuisine pour à son tour aller laver son assiette, mais rendu là-bas il rencontra une personne qu'il ne connaissait pas avec un morceau de pain à la main. Ça contraria beaucoup Azzuen, il n'aimait pas les voleurs ! Bon, il n'allait pas l'amener en cour de justice non plus... C'était seulement une personne qui voulait manger et ça, il n'y avait rien de mal là-dedans. Le noble déposa son assiette vide, puis saisit le bras de l'homme aux cheveux bleus. Il le fixa dans les yeux. De beaux yeux bleus, ahah...  Pas le temps de penser à ça, idiot.

Eh ! Tu es qui, toi ? Je ne t'ai jamais vu ici et on a engagé personne, pourtant... Ce n'est pas bien de voler la nourriture des autres et surtout quand il s’agit d'un orphelinat. On ne t'as pas apprit les bonnes manières ? Dit-il, d'un ton de voix un peu fâché.

Ezariel lâcha son bras pour croiser les bras. Il voulait avoir l'air vraiment fâché, pas gentil, tout doux, mignon ou je-ne-sais quoi.  Il pensait. Le rouge n'avait pas le choix d'y laisser vu qu'il avait touché au pain, mais devait-il lui donner un part des restants de souper ? Ce serait probablement une récompense pour lui et non une conséquence. Azzuen ne savait plus quoi faire, mais il ne voulait pas appeler les adultes... Que diraient-ils ?

Je te laisse le pain et je ne le dirai pas aux adultes, mais tu n'as pas le droit d'être ici... Tu es qui et tu t'appelles comment ? Je ne t'ai jamais vu, inconnu...

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyLun 30 Juin - 8:37

 -Je te laisse le pain et je ne le dirai pas aux adultes, mais tu n’as pas le droit d’être ici…. Tu es qui et tu t’appelles comment ? Je ne t’ai jamais vu, inconnu….
 
Astoria n’osait pas bouger, n’osait pas parler, de peur que l’inconnu n’appelle quelqu’un. Mais le jeune homme aux cheveux rouges n’avait pas l’air de lui vouloir du mal… Ou du moins pas intentionnellement. On pouvait même dire qu’il n’était pas très impressionnant avec son uniforme indiquant qu’il était encore à l’école, son visage portait un air fâché ou plutôt il essayait d’avoir l’air fâché mais cela lui donnait un petit air boudeur. « Adorable » pensa le plus âgé.
 
 L’intrus voleur de pain attendit un peu que son interlocuteur agisse ou parle, mais ce dernier ne fit pas un seul geste. Rassuré, le bleuté commença à gesticuler pour retirer son bras de l’emprise du plus jeune.  En voyant qu’il voulait se dégager, le rouge relâcha la pression autour du bras d’Astoria.
 
- Tu ne sembles pas vouloir me dénoncer, merci. Mais pour mon nom et qui je suis il faudra attendre ou te présenter avant moi, je ne donne pas mon identité au premier venu. (Malgré le fait que tu sois très mignon, pensa Astoria)
 
Mais aucun mot ne sortait plus de la bouche du nouveau venu, à tel point qu’Astoria se demanda s’il n’avait pas rêvé les questions précédentes. Le gamin restait cloué sur place, contemplant sa main qui tenait auparavant le bras du voleur.
En se rendant compte que l’homme inconnu le regardait, il se sentit rougir instantanément.
En effet, Astoria le fixait, les yeux perdus dans le vague. Il pensait à ce qu’avait dit le gamin quelques minutes auparavant « Eh ! Tu es qui, toi ? Je ne t'ai jamais vu ici et on n’a engagé personne, pourtant... Ce n'est pas bien de voler la nourriture des autres et surtout quand il s’agit d'un orphelinat. On ne t'a pas appris les bonnes manières ? ».
 
Les mots « orphelinat », « voler » résonnaient dans sa tête. Il en oublia la présence du petit être rouge à ses côtés et se perdit dans ses pensées. S’était-il réellement abaissé au niveau d’un simple voleur ? Qui plus est, un voleur dans un orphelinat ?
« Une minute… Orphelinat ? Cela signifie qu’il est dans un orphelinat ? Mais alors le gamin en face de moi…. » pensa le rebelle. Reprenant conscience de l’existence de l’autre, il se concentra sur son observation, et devant le mutisme du plus jeune, décida de deviner qui il pouvait être.
 

- Tant pis si tu ne veux pas me parler, tu n’auras qu’à hocher la tête si ce que je dis est vrai. Vu que tu dis que tu ne m’as jamais vu ici, je suppose que tu habites ici… Mais vu que tu as fini ton repas après les autres (il regarda l’assiette qu’il tenait dans la main) je peux en déduire que tu as droit à un traitement de faveur.  Donc soit tu es une de ces pourritures de richissime fidèle et tout le monde a peur de toi, soit tu es juste un de ces pauvres orphelins qui viennent d'arriver, dont les parents ont été tués par la garde.  Tu n'as pas l'air méchant, juste perdu... tu dois faire partie de la deuxième catégorie toi aussi... Comment s'y sont-ils pris pour tuer les tiens ? demanda Astoria. 

Le gamin ne répondait toujours pas, l'homme aux cheveux bleus soupira et détourna son regard...
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyLun 30 Juin - 13:08


À quoi bon le dénoncer ? Qu'est-ce que ça lui apporterait de bien ? Il n'aurait que des remords pendant disons... au moins jusqu'à ce qu'il l'oublie. En plus... Même si ce garçon était un voleur, il pourrait être ami-ami avec lui. Qu'il soit riche, pauvre, rebelle ou bien n'ait pas de manière, ça n'importait pas.

L'inconnu ne dévoila pas son identité, à la plus grande surprise du petit. Ce n'était pas grand chose, dire son nom, son nom de famille et peut-être son rang. Enfin, Azzuen en déduisait qu'il ne devait pas être de la haute société vu ses habillements, mais il s'en foutait.

Alors, Ezariel allait devoir se présenter avant ? Aucun problème ! Lui, il n'avait pas peur de dire son nom. Seulement, il n'allait pas lui avouer son nom de famille. Sa famille était beaucoup trop connue pour ça, l'autre pourrait lui en vouloir d'une quelconque façon comme ces gens, parfois dans la rue.

Je m'appelle Azzuen Ezariel. Maintenant que je te l'ai dis, tu vas devoir me dire ton nom... ! Je n'aime pas ça ne pas savoir comment appeler la personne en face de moi. À moins que tu n'aies envie que je massacre ton identité en cherchant un nom qui ne te vas pas ? Eheh~.

Un petit sourire taquin se dessinait sur son visage. C'était amusant le jeu de trouver le nom de l'autre. Surtout quand c'était totalement à côté de la plaque ! Pour sa part, le rouge lui donnerait comme nom... Anzu ! Même si c'était un nom de fille, peu importe... De toute façon, la moitié des gens portaient un nom différent de leur sexe.

Avant qu'Ezariel ne puisse continuer et dire tous les noms qui lui virent en tête, le voleur enchaîna sur le fait qu'il pensait que ce dernier était un orphelin. C'était totalement faux ! Il n'était pas orphelin, n'habitait pas ici et n'avait pas reçu de traitement de faveur ! Comment pouvait-il en déduire ça ? L'homme avait-il été dépourvu de toute intelligence ? La beauté ne fait pas l'intelligence, dit-on. Azzuen y repensa. Finalement, le bleu avait peut-être pas tord de penser ça. Il avait l'âge et la taille.

Ce qui vint fâcha intérieurement le rouge. Il n'en laissa rien paraître de sa colère, mais à l'extérieur ça paraissait qu'il était blessé. Alors, l'étranger ne pensait que du mal de ceux qui étaient riches ? Cela veut dire que le cadet était un des pires de tous pour être plutôt riche ? C'était absurde, selon lui. Il devait lui apprendre certaines choses. Azzuen se ne lui répondit pas, puis s'en alla laver son assiette qui était encore dans ses mains pour la remettre à sa place. L'étudiant retourna en face de l'adulte, puis sans prévenir il posa sa main sur le cœur de l'homme aux yeux bleus tout en le fixant dans les yeux.

Tu dois savoir que ce qui fait le cœur ou bien l'âme d'une personne ce n'est pas l'endroit où il est né, mais ses actions et ses choix. Si tu penses aussi catégoriquement, alors tu es aussi pire que ceux que tu crois horribles.

Ezariel enleva ensuite sa main pour aller chercher un banc. Quand il l'eut trouvé, même s'il n'était pas plus loin qu'à deux mètres de lui, il s'assit dessus. Le gamin n'était pas du genre à penser aussi sérieusement, il préférait de loin s'amuser avec ses amis, mais il ne pouvait pas se permettre de ne pas transmettre aux autres ce que son frère lui avait apprit. Il en était fier.

Enfin bon, mon ami, pour répondre à tes questions, non je n'habite pas ici. Ça doit te surprendre, mais bon. Je suis seulement venu passer du temps avec mes amis, ici. J'habite chez mon frère, en haute ville. C'est d'ailleurs lui qui a fait construire cet orphelinat, il y a quelques années pour les enfants orphelins et les jeunes blessés par la guerre. Ma mère je la vois de temps en temps et mon père bah... Je sais pas, je l'ai pas vu depuis un moment. J'espère que tu ne m'en veux pas, d'être de la haute société. Si ce n'est pas le cas, je veux qu'on soit de bons amis, alors !

Le petit avait vraiment envie d'avoir de nouveaux amis. L'inconnu aux cheveux bleus avait l'air vraiment intéressant. Il espérait qu'après lui avoir avoué la vérité, ce dernier accepte de l'être. Azzuen ne voulait rien lui cacher, de peur que ce dernier apprenne quelque chose et qu'il ne le traite de menteur. Ce n'était pas un menteur !

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyLun 30 Juin - 18:37

Astoria était resté choqué… Comment un inconnu, et un gamin, haut comme trois pommes qui plus est, pouvait-il le toucher aussi facilement ? Comment pouvait-il approcher si près de son cœur sa petite main sans que le plus grand ne remarque sa présence se rapprochant ?

Tu dois savoir que ce qui fait le cœur ou bien l'âme d'une personne ce n'est pas l'endroit où il est né, mais ses actions et sses choix. Si tu penses aussi catégoriquement, alors tu es aussi pire que ceux que tu crois horrible.

Depuis quand n’avait-il pas entendu des paroles aussi bienfaitrices et sensées ? Pour lui il n’y avait que le noir et le blanc. Son monde était divisé en deux parties monochromes, elles ne se mélangeaient pas… Le noir était le noir, le blanc était le blanc, le gris n’existait pas.

Pourtant l’adolescent qui se trouvait en face de lui ne semblait appartenir à aucune des deux catégories.
Azzuen, puisque c’est ainsi qu’il s’est présenté, semblait au contraire être un gigantesque concentré de vie, de gentillesse, avec ses grands yeux, sa petite taille, ses adorables expressions…
Il affirmait faire partie des riches, du temps où il était encore parmi les fidèles, Astoria avait en effet déjà entendu parler d’une famille qui avait entamé la construction d’un orphelinat dans les bas-quartiers de la ville. Mais il avait aussi entendu dire qu’elle avait fait cela pour se racheter de ses crimes passés, enfin selon ses parents.


Mais là n’est pas la question, ce gamin parlait comme si il en savait plus que lui sur la vie mais il n’avait sûrement même pas vécu la moitié des atrocités qu’avaient subies Astoria. Et de là à dire que son point de vue faisait de lui un monstre au même rang que ceux qu’il déteste… Mais le bleuté ne pouvait s’empêcher de penser que ces paroles avaient eu un effet apaisant sur lui. Il lui était difficile d’accepter le fait que ce nain d’à peine 1m50 puisse avoir une quelconque influence sur lui. Mais il se ressaisit et, puisque Azzuen lui avait devoilé son nom, il devait maintenant faire de même.


-Ne m’appelle pas « mon ami », je ne suis l’ami de personne pour le moment. Je peux seulement le devenir, cela ne dépend que de toi. Pour commencer mon prénom est Astoria. Tu n’as pas l’air comme les autres, tu possèdes encore  ton éclat de vie au fond des yeux, contrairement à moi… Quant à mon nom de famille, il n’y a pas besoin de le savoir, sache juste que si tu fais partie de la plus haute noblesse, nos deux familles ont déjà dû se côtoyer dans le passé.



Le jeune rouge paraissait boire les paroles d’Astoria. Ce dernier le regardait attentivement, guettant une réaction de sa part. Il ne parut pas plus choqué que ça et ne fit que lui tendre la main, innocemment.
Le jeune homme aux cheveux bleus hésitait… Devait-il vraiment saisir cette main ? Après tout, même si elle était semblable à celle d’un enfant, c’était quand même celle de quelqu’un faisant partie du monde qu’il souhaitait quitter et oublier !
Astoria resta longuement perdu dans ses pensées, Azzuen se contentait de garder sa main tendue vers lui.


- Je ne peux pas encore te faire confiance, je prendrais ta main quand nous serons amis… C’est-à-dire quand tu connaîtras le nom de ma famille….
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyMar 1 Juil - 3:22


Aucun ami ? La vie doit être bien difficile, pensa Azzuen. Lui, il en avait beaucoup. Il avait peur d'être seul au monde, que personne ne se soucie qu'il décède ou non. C'était donc pour cela qu'il faisait la rencontre de pleins de gens.

En y repensant bien, les deux garçons étaient bien différents l'un de l'autre. Un avait vécu dans la richesse et a dû affronter peu de douleur émotionnelle alors que l'autre... Tout à fait le contraire. En fait, même au niveau physique ils étaient différents ! L'un bleu et l'autre rouge. Ezariel commençait à douter qu'ils pourraient devenir amis. À moins qu'ils ne se complètent comme le Yin et le Yang ? Bonne question... Seul le temps pouvait leur dire.

Oui, je m'excuse. Je vais t'appeler par ton prénom. Asto... Asou... Atou... Ahh, je me souviens plus. Déjà ! J'ai vraiment un problème pour ça. J'en oublie presque mon nom, parfois, mais ça c'est juste pour les prénoms. J'ai une très bonne mémoire, sinon ! Je vais t'appeler, mhh... Asoudou. Premier mot qui me vient en tête. Tu devrais t'y faire ! Ne t'en fais pas, j'ai déjà appelé quelqu'un ''Briquet''.. !

Le petit garçon souriait, mais son sourire fut vite ravalé. Il n'aimait pas ça quand les gens disaient qu'ils n'avaient ''plus d'éclat de vie'' dans leurs yeux. Ça lui donnait encore plus envie de la leur redonner. De faire encore plus d'effort. De leur prouver qu'ils pouvaient encore le trouver, cette précieuse chose qu'est le bonheur. Azzuen était un peu comme un messager du bonheur... Le plus grand souhait d'Ezariel c'était certainement que tout le monde soit heureux. Peut-être même qu'il offrirait sa propre vie pour ça, mais offrir sa vie ne résoudrait pas tout. C'était donc pour ça qu'il continuait de persévérer dans la vie.

Ne dis pas ça ! Je t'interdis de dire ça... Je suis certain qu'il y a quelqu'un ou quelque chose que tu apprécies et qu'il te fait sourire....il n'y a que...les cadavres qui ont les yeux vides, dénués de vie...

Astoria lui affirma que lorsqu'ils seraient amis, le rouge connaîtrait son nom de famille. Il y avait deux interprétations à ça. Soit l'homme allait le lui dire, soit l'étudiant allait devoir chercher de lui-même. Le gamin prit donc l'interprétation qu'il allait le lui dire : C'était beaucoup plus logique.

Hum, très bien ! Ça me va. Alors, nous seront de bons amis lorsque tu en jugeras bon de me le dire, mais tu sais, tu m'intrigues, sans te cacher la vérité. Beaucoup, même ! Si tu savais le nombre de questions que je me pose dans ma tête à ton propos. Un jour j'apprendrai les réponses de toutes ces questions, n'est-ce pas ? J'aimerais bien ça ! Mais ça, c'est seulement si tu veux...

Avant lui avoir dit ça, Azzuen avait baissé sa main, vu que ce dernier n'allait pas la lui serrer. Le noble repensa à la toute base. Asoudou n'était-il donc pas venu ici pour manger ? Enfin, voler un peu de nourriture. Après  réflexion, pourquoi ne pas lui donner lui aussi un bol de soupe ? Ce serait gentil de sa part, pensa-t-il. Personne ne lui en voudrait, n'est-ce pas ? Il ne faisait qu'aider une personne dans le besoin.

Le petit garçon se leva de son siège pour le soulever et l'amener près du chaudron. Il saisit le bol qu'il avait lavé tout-à-l'heure, puis prit la grosse cuillère (Je ne sais pas comment ça s'appelle … ._.), puis en versa presque jusqu'au rebord. Il s'en alla porter le récipient de soupe sur le comptoir près du garçon, puis lui amena une cuillère. Il la déposa dedans, puis regarda son futur ami.

C'est pour toi. Prends-le et ne fais pas de gaspillage. Cette fois-ci ce n'est pas volé, mais donné, alors profite-en. Par contre, pas plus d'un bol. Même moi je ne fais pas exception à la règle, tu sais.

Azzuen poussa le banc jusqu'à lui pour qu'il puisse s'asseoir. Il ne semblait pas être dans toute sa forme, de toute façon. Le rouge allait glisser dans ses paroles quelques petites questions discrètes qu'il espérait que le grand y réponde. Peut-être qu'avec ça, ça allait apaiser sa soif de réponses. L'étudiant scruta à nouveau la pièce, espérant trouver un autre tabouret (Non non, pas un banc:D). Il dût donc sortir de la pièce, laissant Astoria seul à lui-même pour aller s'en chercher un. Lorsqu'il l'eut trouvé, il retourna à la cuisine avec un peu de difficulté. Sa petite taille ne l'aidait pas du tout. Il s'assit, puis fixa le bleu.

Alooors, tu dis que nos deux familles se sont peut-être déjà rencontrées ? Je ne comprends pas, j'ai beau chercher, mais je ne trouve pas. Tu peux m'expliquer, s'il te plaît ? Et aussi, tu viens d'arriver en ville ? Je trouve que tu ne sens pas comme tout le monde, à vrai dire. J'espère que mes questions ne sont pas indiscrètes ! Tu n'es pas obligé d'y répondre, tu peux tout simplement les ignorer si tu veux...

Ignorer ses questions ne l'aiderait pas à comprendre, mais Ezariel ne pouvait tout de même pas le forcer à lui répondre. Baaah si en fait, sauf que ce serait plus de la manipulation et le gamin détestait ça. Il préférait savoir que ce que Asoudou allait lui donner sur lui. En y repensant, Azzuen en déduisit que s'il venait d'arriver en ville et qu'il était obligé de voler un orphelinat pour vivre, ce dernier n'avait pas d'endroit où vivre, ce qui le dérangeait un peu. Pas besoin d'avoir une personne de plus dans ces sombres rues lugubres. Il lui sourit.

Je pense que tu pourrais venir dormir chez moi une ou deux journées, parce que si tu dois voler un orphelinat c'est qu'il y a un léger problème... J'ai une chambre d'invité, chez moi. L'hiver arrive à grand pas, même si je suppose que tu as déjà vécu ça. C'est juste une proposition ! C'est toi qui voit.

C'est vrai que l'inviter chez lui lui permettrait d'en connaître un peu plus sur lui et surtout de ne pas perdre directement contact, car le gamin se doutait que si l'autre franchirait la porte de l'orphelinat, il n'allait pas le revoir d'aussi tôt. Azzuen se mordillait discrètement la lèvre inférieure tout en détournant son regard vers le sol, impatient d'avoir sa réponse. Quelques mots sortirent par la suite de sa bouche.

Désolé, Asoudou, d'autant insister... dit-il d'une voix assez base

[BAF C'est long, hein? Essais de battre ça 8D ! 1210 mots. J'ai mis deux heures à écrire ça u_u Bonne chance, mon coeur ♥]

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyLun 7 Juil - 14:21

« Asoudou… Il compte réellement m’appeler par un surnom aussi ridicule ? Je n’aurais pas dû lui dire mon nom… ainsi il m’aurait trouvé un autre nom, sûrement beaucoup moins ridicule ! » pensa Astoria.
Il se demandait s’il parviendrait vraiment à supporter la petite boule d’énergie rouge qui s’agitait autour de lui depuis un moment déjà. Le grand bleu sortit de ses pensées et vit que le plus petit lui tendait un bol de soupe fumant et rempli à ras bord.


-          C'est pour toi. Prends-le et ne fais pas de gaspillage. Cette fois-ci ce n'est pas volé, mais donné, alors profite-en. Par contre, pas plus d'un bol. Même moi je ne fais pas exception à la règle, tu sais. Dit Azzuen.
 
Sur ces mots, il lui avanca un tabouret pour qu’Astoria puisse s’asseoir. Ce dernier hésita un moment avant de saisir la main que le flamboyant jeune homme lui tendait. Ce qu’il avait oublié, c’était que dans cette main il y avait le bol de soupe… Il se renversa et le bol se brisa en de multiples morceaux au sol.
 
-Je suis désolé ! Vraiment désolé, d’habitude je ne suis pas aussi maladroit… s’exclama Astoria.
 
 La dernière proposition d’Azzuen revenait et tournait en boucle dans sa tête. Comment un gamin qu’il connaissait depuis une heure à peine et rencontré dans ces circonstances pouvait-il lui proposer ça de manière si naturelle…. Si… innocente ?
Jamais quelqu’un ne s’était montré aussi gentil avec lui sans le connaître.
Astoria frissonna. Si l’adolescent savait qui il était vraiment, jamais il ne lui proposerait de venir habiter chez lui !
 Mais Azzuen avait raison, il ne pouvait pas se permettre de passer un hiver aussi rude que celui de Wonderland dans une forêt sans abri.


-          Dis Gamin, tu dis qu’il n’y a que les cadavres qui n’ont plus d’éclat de vie dans les yeux. Mais regarde-moi bien, ai-je l’air d’un cadavre ? Non. Et pourtant, crois-moi, je n’ai plus du tout foi en la vie. Elle ne fait que nous ôter ce qui est beau, la seule vraie vie on la commence en mourant.


Le petit soupira en entendant ces mots, signe qu’il ne croyait pas une parole de ce que disait Astoria. Il secoua la tête en se rappelant qu’Astoria n’avait pas encore donné de réponse à sa proposition, mais il ne lui réclama pas, ne voulant pas paraître trop insistant :
 
-          Désolé, Asoudou, d'autant insister... 
 
Astoria regardait fixement son sauveur aux cheveux écarlates. Il ferait mieux d’accepter de rester avec lui, il n’avait pas l’air bien méchant, et puis au moindre problème il pourrait toujours le tuer. (quoique ce serait dommage de gâcher un si mignon visage)
 
-          Où est-ce que tu habites ? Si c’est trop loin ou s’il y a quoi que ce soit de suspect, je m’enfuis et tu ne me reverras plus jamais.
 

Il vit le visage d’Azzuen s’éclairer à cette phrase : cela signifiait qu'Astoria allait venir habiter chez lui ! 
Mais le visage du bleuté restait étrangement fermé et son propriétaire silencieux... Malgré qu'il ait dit oui au petit, il regrettait ses dernières pensées, il ne voulait pas l'effrayer dès la première rencontre, et encore moins le menacer de le tuer ! 
Vraiment il se haïssait... Voilà pourquoi il n'était jamais capable de construire une véritable amitié. Mais avec Azzuen, il voulait vraiment partir sur de bonnes bases et changer, changer pour lui prouver qu'il pouvait être quelqu'un de bien. Mais là il était mal parti !
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyMar 22 Juil - 19:47

CRACH. Le bol de verre qui était tombé au sol se brisait en multiples morceaux. La soupe presque brûlante qu'il contenait avait éclaté partout. Sur les vêtements, le sol, les meubles... Le rouge sursauta, surpris, mais surtout de peur. Par réflexe, il recula. Il ne s'était pas attendu à ça, il croyait que Astoria n'était pas aussi maladroit. Comment avait-il fait pour échapper ça ? Ce n'était pas si compliqué, pourtant... Il avait beau s'excuser, ça ne changerait pas ça. Azzuen allait devoir se taper tout le travail du nettoyage, surtout que les adultes avaient probablement entendus le bruit qui venait de la cuisine.

Fais attention, la prochaine fois ! C'est du gaspillage... Je vais devoir tout ramasser, c'est pas amusant...

Immédiatement après, le gamin se mit à la tâche pour nettoyer le dégât du plus vieux. La prochaine fois, il va le ramasser lui-même, c'est promis ! Pensa-t-il avec un petit mécontentement. Il n'aimait pas ça faire le ménage, qui aimait ça de toute manière ? Bref, avec une vadrouille et un balais, il ramassa le tout. Même si ce dernier avait faim, il n'allait pas lui en redonner. Enfin, pas s'il ne venait pas habiter quelques temps chez lui.

Asoudou ne disait pas des choses censées, selon lui. Il croyait qu'il avait tort de penser que la vie nous enlevait tout ce qui était beau. Que des pensées négatives. La vie est courte, il faut en profiter. Si tu veux qu'elle soit belle, tu dois souffrir et travailler pour avoir ce que tu veux. Azzuen se sentait un peu mal à l'aise face à ses pensées, mais il ne revenait pas sur son choix de l'inviter chez lui. Peut-être qu'avec un peu de chance, il réussirait à le convaincre que la vie n'est pas si laide en un peu de temps.

...Je te ferai changer d'avis, alors...

L'adulte n'avait pas l'air de refuser son invitation, ni d'accepter. Il était certainement en train de penser à ça. Ezariel le comprenait : C'était quand même pas une décision à prendre à la légère comme il le faisait si bien.  Finalement, sa réponse tournait plus sur le Oui, ce qui réjouit l'adolescent ! Ils allaient pouvoir apprendre à mieux se connaître, grâce à ça.

J'habite à environ vingt minutes d'ici de marche, ça te va ? C'est pas très long, ne t'en fais pas. Arrête de trop te méfier de moi, j'ai l'air offensif ? -Enfin, si ça se dit-

Le petit garçon s'assura que tout était rangé, puis s'en alla se vêtir de sa veste. Ils allaient rentrer maintenant, pour ne pas qu'il soit trop tard. Ça le dérangeait un peu que son nouvel ami soit autant sur la défensive, mais bon. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Azzuen retourna le voir, puis saisit doucement le bas de la manche du grand.

On va y aller, maintenant, d'accord ? J'ai pas envie de rentrer à minuit, moi. Il fait déjà noir et j'aime pas ça rester dehors la nuit, ça fais peur. Toi tu t'es certainement habitué, mais pas moi. À la maison je te redonnerai quelque chose à manger parce que sinon c'est dommage pour toi que tu puisse rien manger. Tu dois sûrement encore avoir faim.

[Franchement, pardon pour le temps que j'ai mis '-' Je te promet que je mettrai plus autant de temps]

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptySam 9 Aoû - 12:49

      Astoria  regarda Azzuen mettre sa veste sur ses  épaules, et perçut cela comme un signe que ce dernier voulait partir. Dès que le petit eût enfilé le vêtement, il sentit une légère pression vers le bas de sa manche.

On va y aller, maintenant, d'accord ? J'ai pas envie de rentrer à minuit, moi. Il fait déjà noir et j'aime pas ça rester dehors la nuit, ça fais peur. Toi tu t'es certainement habitué, mais pas moi. À la maison je te redonnerai quelque chose à manger parce que sinon c'est dommage pour toi que tu puisse rien manger. Tu dois sûrement encore avoir faim. dit l’autre garçon.

Le plus âgé hésitait encore. Ce gamin... il avait peur du noir  mais il osait  inviter un inconnu à dormir chez lui ? C’était le monde à l’envers.
Astoria  regarda l’horloge au mur, il était effectivement très tard, aux alentours de 23h ! Lui il était habitué à la noirceur de la nuit, mais si l’autre idiot en avait peur, il allait devoir l’habituer à sa sombre vie. Il ne put s’empêcher de frémir en pensant que s’il vivait avec Azzuen, le rouge finirait par percevoir tous ses mauvais côtés. Et  cela il ne le souhaitait pas. Malgré ses hésitations à  le suivre, s’il devait vivre avec lui, il ne voulait lui montrer que ses aspects positifs.
Pour la première fois de sa vie, Astoria rencontrait quelqu’un qu’il n’avait pas envie de  décevoir. Pourtant ce n’était qu’un enfant à ses yeux, mais un enfant qui lui avait accordé sa confiance dès le premier regard…

- Soit, allons-y. Si tu as peur ou que tu aperçois quelque chose d’étrange dans la rue, tire juste un peu sur mon bras et je passerais devant. Mais vraiment, un homme ne devrait pas avoir peur pour si peu.
Ah et au fait, pour la nourriture ce n’est pas la peine, je ne suis pas fait en sucre, je peux tenir sans manger et je ne tiens pas à dépendre de toi.


Si le visage d’Ezariel s’était éclairé aux premières phrases d’Astoria, il s’était renfermé suite aux dernières et l’autre jurerait qu’il tremblait.

«  Mais quel froussard » pensa Astoria. « Il paraît si frêle que n’importe qui aurait envie de le protéger… ».

En se rendant compte de ses pensées, le bleuté se mit à rougir violemment. Il ne pouvait pas se permettre d’avoir ce genre de pensées dans sa situation.

Pour éviter que son compagnon ne se rende compte de son  rougissement, le plus âgé se dirigea vers la porte arrière de la cuisine pour sortir. Quand le froid extérieur percuta la chaleur ambiante de la cuisine, Astoria ne put s’empêcher de frissonner. Il se demandait vraiment si Azzuen pourrait marcher vingt minutes dans un froid pareil avec juste son fin manteau…  

PS : Désolé d'avoir mis autant de temps mon Azzu ;__;. Promis je ne mettrais plus jamais aussi longtemps, et celui-ci est court, donc le prochain fera le double èwé.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptySam 9 Aoû - 15:58

C'était intentionné de sa part, qu'il lui dise qu'il le 'protégerait' si un homme louche ou quelque chose dans le genre les approchaient. Il se sentait en sécurité, près du bleuté. Il s'était déjà senti comme ça au près de deux personnes, une qu'il avait désormais peur et son grand frère. Ce sentiment était vraiment agréable. Sa remarque par contre, le vexa un peu. 'Un homme ne devrait pas avoir peur pour si peu'. Personne ou presque ne le considérait comme un homme, franchement ! C'était un gamin, une gamine, une fille. Enfin bref, contrairement au grand, le petit n'était rien. Astoria lui était grand, fort et avait l'air mature.

Sa deuxième remarque le dérangea encore un peu plus. Il avait beau ne pas être en chocolat, en sucre ou en tout ce qu'il voudra, Azzuen ne laisserait pas mourir de faim quelqu'un qui vient chez lui. Il a des bonnes manières, contrairement à ce dernier ! Tss, c'est ça, avoir de bonnes manières c'est pas 'vouloir que l'autre dépende de sois-même'...

Idiot ! Ce n'est pas parce que j'ai des bonnes manières et que tu es capricieux que je vais te laisser mourir de faim. Arrête de t'imaginer des choses, on dirait que tu penses que tout est contre toi.

Le bleu semblait perdu dans ses pensées, enfin quelques secondes. Ezariel le vit rougir quelques secondes, mais ce dernier se décida à quitter la pièce rapidement avec Azzuen, puisque le petit garçon lui tenait encore la manche. Lorsqu'ils sortirent à l'extérieur, le petit regretta amèrement de ne pas avoir mis de plus gros manteaux. L'automne, c'est affreux. On voit le froid arriver. L'élève se colla contre l'adulte pour se réchauffer un peu. Astoria était sûrement habitué au froid, s'il n'avait pas l'habitude d'habiter dans une habitation comme lui. Il devait supporter le froid, la faim et la douleur. Le rouge le plaignit intérieurement. C'était difficile, tout ça. Il s'imagina à la place de l'autre, il serait probablement mort depuis longtemps. Ignorant le reste, le gamin leva ses yeux vers son ami pour le fixer intensément sans ajouter de commentaire. Il pensait à lui. Il baissa ensuite la tête, mais ne se décolla pas de lui. Il était bien. Se rappelant que l'autre ne connaissait pas le chemin, il se décida à marcher dans la direction de son chez soi, en restant collé contre son nouvel ami.

Enfin... Ce que je voulais dire tout à l'heure, je ne crois pas que tu sois capricieux, mais c'est idiot de ta part d'être aussi renfermé. Il faut rester fort et en santé pour persévérer, non ? Et d'ailleurs, merci de proposer de me 'protéger' Ça me touche !

Azzuen continua sa rouge avec le bleuté jusqu'à chez lui. Quelques fois, il s'imaginait des choses aux coins de rues sombres, mais il se rassura parce qu'Asoudou était là. Le froid était horrible pour Ezariel, mais il ne se plaignit pas. Il ne voulait pas que l'adulte le déteste.  Ils étaient presque arrivés chez lui, plus que quelques minutes. Les deux garçons étaient maintenant dans les quartiers riches, avec des belles maisons, des beaux jardins et des routes soignées. Même les lampadaires étaient beaux. Enfin, Ezariel espérait que son ami ne se sente pas trop mal à l'aise ici, vu qu'il n'y avait certainement jamais été.

Ils marchèrent encore cinq minute avant d'arriver à sa maison. Azzuen ne se sentait pas très bien, enfin dans tout ce luxe c'était un peu gênant. La sienne, c'était une très grande maison. Il ouvrit la porte du portail et y laissa entrer le bleuté.

C'est ici chez moi... Tu comptes rester combien de temps environ ?

Le gamin le fit entrer, puis se dirigea vers chez lui. Il sorti sa clé de ses poches puis débarra la porte. Il ne s'attendait pas à ce que Astoria ait des bonnes manières, mais ça ne l'importait pas. Le petit le fit entrer, enleva ses souliers.

Tu peux mettre tes souliers là et ton manteau dans la chambre que je vais te prêter.

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyDim 10 Aoû - 17:22

Astoria retira ses souliers et les mis en ordre à l’endroit indiqué par Azzuen. Celui-ci le regarda d’un air étonné, comme si il ne s’attendait pas à ce que l’autre l’écoute ou à ce qu’il sache ranger.

- Tchhh, qu’est-ce que tu as à me fixer comme ça petit ? Tu pensais vraiment que j’étais un rustre sans savoir-vivre ? Sérieusement… Et sinon, je partirais de chez toi dès que je peux je suppose.

Il se sentit blessé à la question d’Ezariel, dans sa tête, cela sonnait comme s’il ne souhaitait pas qu’il reste longtemps chez lui. Bien sûr il avait dit un peu avant qu’il ne le considérait même pas comme un ami, mais il espérait que le rouge insisterait un peu plus…
Vraiment, Astoria s’en voulait d’être aussi contradictoire dans sa manière d’être et ses pensées.  Il affirmait que le sort de son compagnon ne lui importait pas et qu’il serait prêt à le tuer, mais pendant tout le chemin entre l’orphelinat et la maison d’Azzuen, il n’avait fait que jeter des coups d’œil furtifs pour vérifier que ce dernier allait bien et ne craignait pas trop le froid. Le bleuté voyait bien qu’il faisait de son mieux pour ne pas grelotter et passer pour un pleurnichard. Il trouvait cela adorable.

Une fois ses chaussures rangées, il était censé mettre son manteau dans la chambre qui lui serait prêtée… Une minute ! La chambre qui lui serait prêté ? Il aurait SA chambre ? Mais pourquoi ? Déjà qu’il n’est plus habituée à autant de luxe depuis la mort de ses parents…

- Euh… attends. Quand tu dis « la chambre que je vais te prêter », tu veux dire que je dormirais seul dans ma propre chambre ? Mais je ne veux pas !

Le jeune Kesai lui lança un regard plein d’incompréhension et pencha la tête, comme s’il lui demandait silencieusement une explication. Astoria rougit encore une fois en pensant que sa phrase pouvait être interpretée d’une manière… différente !

- Non !! Ce n’est pas ce que tu crois, c’est juste que… si je suis dans une chambre à part je ne pourrais pas te surveiller, au cas-où tu tentes quoi que ce soit contre moi… Je préfère dormir dans la même chambre que toi. Ne va pas t’imaginer quoi que  ce soit…  Et si tu refuses que je sois dans ta chambre, je peux bien m’en aller maintenant de chez toi tu sais, ce n’est pas le froid qui me tuera.

Le rebelle regarda son « sauveur » de haut en bas, attendant une réponse, qui ne venait pas pour le moment. Il se dit qu’il avait été trop rude avec lui. Au lieu de rester sur place et de supporter le silence installé comme l’autre idiot, Astoria décida de visiter la grande maison de fond en comble. Elle était vraiment immense, et rien qu’en voyant l’extérieur, on pouvait affirmer que la famille d’Azzuen était très  riche. Il passa de l’entrée au salon, et quelque chose sur la grande cheminée attira son attention !

Un joli cadre photo doré avec une photo au centre. Une photo présentant deux personnes côte à côte qui souriaient. L’un était vêtu d’un costume, probablement hors de prix, l’autre  portait un blouson noir, identique au sien.  Astoria baissa les yeux vers son propre blouson. Tout à coup sa tête se mit à tourner et il ressentit une violente douleur au cœur, tombant au sol… Il eut juste le temps d’entendre le rougeâtre se précipiter vers lui et de prononcer un mot :

Papa…

Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyMar 12 Aoû - 18:48

Azzuen ne pensait pas que c'était un rustre sans savoir-vivre ! Seulement... Qu'il n'avait pas d'aussi bonnes manières que lui. Cet homme avait été élevé probablement dans la pauvreté, alors on ne savais pas à quoi s'attendre, c'est tout. Mieux vaut prendre quelques précautions, pensa-t-il. Sa réponse, d'ailleurs, n'étais pas tellement précise. 'dès que je pourrai'. Plusieurs jours, semaines, mois ? Il n'allait pas demander d'autres informations pour ne pas l'agacer avec ça.

Le gamin ne comprit pas sur l'instant lorsqu'il lui dis qu'il ne voulait pas dormir seul. Alors, Astoria voulait dormir où ? Sûrement pas dans sa chambre ! Enfin, il l'espérait. C'était un peu louche, disons. Le noble pencha un peu sa tête pour lui faire part de son incompréhension, afin qu'il lui donne quelques explications. Pour l'instant, dans la tête d'Azzuen la seule chose qu'il pensait c'était que son ami avait peur des monstres. Euh, ouais... les monstres et les fantômes. C'était un peu illogique, se disait-il, mais possible ! Ces choses qui se cachent sous vos lits, dans vos gardes-robes et même dans vos chaussettes ! Bhh, ! C'est à en donner des frissons dans le dos. À cette pensée, il frissonna, mais resta concentré sur les paroles de l'autre.

Ne lui laissant pas le temps de prendre la parole, le bleuté reprit vivement la parole. Ses explications pouvaient tenir la route, mais Ezariel n'y croyait pas une seconde. Qu'est-ce qu'il pourrait donc faire contre lui ? Bon, peut-être avec un couteau, il pouvait lui enlever la vie, mais sinon ? Il devrait plutôt se méfier de l'empoisonnement. ENFIN, tout ceci ne traversa pas l'esprit d'Azzuen, bien évidemment. Il n'arrivait même pas à s'imaginer en train de blesser son nouvel ami. Par contre, le fait qu'il dise qu'il partirait s'ils ne dormaient pas dans la même chambre le dérangeait. C'était un peu du chantage et ça, il détestait ça. Azzuen soupira.

N'essaie pas de me faire croire que tu veux dormir dans ma chambre à cause de ça... ! C'est pas bien de mentir, je sais que c'est parce que tu as peur des monstres et des fantômes ! Mais tu sais, tu n'as pas à t'en faire parce que ici il n'y en as pas : mon frère me l'as dis. Il a même été vérifier pour moi, la dernière fois, alors c'est bon ! Mais je n'aime pas ça que tu me fasses du chantage, c'est méchant. Ça ne me dérange pas que tu dormes dans ma chambre avec moi, mais tu vas devoir aller te doucher parce que tu sens mauvais et tes vêtements sont sales.

Astoria décida de commencer à visiter sa maison, Azzuen le suivi donc. On s'y perdait facilement, tellement qu'elle était grande. Enfin, lui il ne s'y perdait pas puisqu'il y était habitué, mais qu'en serait-il du grand ? Arrivés au salon, ils se dirigèrent vers le fameux salon. Il y avait quelques photo de famille, d'autres de lui, de sa mère, de son frère et des amis proches. BAM. L'autre tomba au sol, mais Azzuen ne réagit pas sur le coup, choqué. La dernière chose qui sorti de la bouche d'Astoria fut ''Papa''. Le petit garçon n'y comprit rien, sur le moment. Après quelques secondes, paniqué, il se jeta au sol pour regarder s'il respirait encore. Il fut soulagé que ce soit le cas, mais il ne savait pas quoi faire. Devait-il aller voir son frère pour l'avertir et lui demander son aide ? Sûrement.

Il se leva donc, abandonnant l'homme et se dirigea rapidement vers le bureau de son grand frère. Il expliqua tout à Shigaya et lui demanda son aide. Ce dernier fût un peu mécontent, mais décida de l'aider tout de même. Ils retournèrent dans le salon, puis Shigaya prit le corps d'Astoria pour le transporter dans la chambre du gamin. Il le déposa sur le lit, puis dit à Azzuen qu'il s'était seulement évanouis. Il repartit ensuite.

Azzuen se tira une bûche (PRIT UNE CHAISE OKAY ? C:), puis la mit près du lit. Il prit son violon pour commencer à jouer une chanson. Il espérait que ça réveillerait plus rapidement son ami. Il ne savait pas combien de temps l'autre allait dormir, alors mieux valait s'occuper.

Une dizaine de minutes passèrent, jusqu'à ce qu'Ezariel soit dérangé. Il avait vu du coin de l'oeil le bleuté bouger. Il fut soulagé, puis rangea son violon dans son étuis. Il s'en alla rapidement chercher un verre d'eau pour Astoria. Le petit retourna voir son ami, puis s'assit sur le bord du lit en lui tendant le verre d'eau. Plusieurs questions lui tournaient dans la tête, surtout pourquoi il s'était évanouis. Le jeune homme allait pouvoir lui fournir des réponses, ça c'était certain.

Asoudoou... Pourquoi tu es tombé au sol ? Tu m'as fiché la trouille, mais vraiment. Et d'ailleurs, pourquoi tu as dis ''Papa'' ? Ça me perturbe, j'aimerais que tu répondes à mes questions. Pour pas que tu t'inquiète, on est dans ma chambre. Mon frère t'as amené ici sous ma demande. Tu as mal ? Si tu veux on peux faire venir un médecin


_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyLun 1 Sep - 16:11

Astoria ouvrit difficilement les yeux. Il avait l’impression qu’un troupeau entier de la brigade spéciale était en train de faire une fête à l’intérieur, tant sa tête était lourde. Le réveil ne lui semblait pas vraiment une bonne initiative, il décida alors de rester les yeux clos.
Mais un bruit de violon lui parvint !  Astoria ne l’entendait que très légerement, mais ce léger bruit avait sur sa tête un effet plus qu’apaisant. La violente armée qui avait élu domicile dans sa tête était maintenant remplacée par une musique à peine plus audible que le bruissement d’ailes d’un papillon.

Curieux de savoir d’où venait cette douce musique, les yeux du bleuté acceptèrent enfin de s’ouvrir. Mais à partir de ce moment la musique cessa. Astoria se redressa doucement et aperçut Azzuen en train de ranger son violon dans un étui. Sans comprendre ce qui lui arrivait, la tornade rouge se tourna vers lui et il se retrouva avec un verre d’eau entre les mains et un flot de paroles sortant de la bouche du plus jeune :

- Asoudoou... Pourquoi tu es tombé au sol ? Tu m'as fiché la trouille, mais vraiment. Et d'ailleurs, pourquoi tu as dit ''Papa'' ? Ça me perturbe, j'aimerais que tu répondes à mes questions. Pour pas que tu t'inquiètes, on est dans ma chambre. Mon frère t'a amené ici sous ma demande. Tu as mal ? Si tu veux on peut faire venir un médecin.

Ca faisait beaucoup trop d’un coup pour le jeune homme qui se réveillait à peine ! Avant de répondre au rouge, il essaya de se lever du lit, sans y arriver puisqu’il tomba sur le plus petit aussitôt son pied posé par terre.  

 – Oh excuse-moi… Je crois que j’ai un peu surestimé mes forces… s’excusa Astoria.

En regardant autour de lui il s’aperçut qu’il était effectivement dans une pièce de celle de tout à l’heure. C’était une pièce aménagée dans des tons chaleureux, avec des meubles qui paraissaient beaucoup moins luxueux que ceux du salon mais qui donnaient une sorte de cocon intime.    
   
La seule chose dont Astoria se rappelait était la photo de la cheminée. Quand il y pensa, sa gorge devint pâteuse.

- Ah la photo… c’est vrai…. Tu es sûr que tu veux savoir ? Ce n’est pas comme si cela était important ou quoi que ce soit tu sais. Bafouilla le bleu.
Mais le plus petit, bien determiné à obtenir ses réponses, hocha la tête.  
- Et bien, l’homme qui pose juste à côté de ton père sur la photo est en fait mon père. Je ne savais pas qu’ils se connaissaient… Et cela fait tellement longtemps que je n’avais pas vu le visage d’un membre de ma famille, je crois que j’ai peut-être été un peu trop… remué de revoir une photo ! je passe pour un faible maintenant…


Sur ces mots, Astoria retenta encore une fois de se mettre debout en s’aidant de ses bras, mais ses jambes ne lui permettaient toujours pas de rester debout et il flancha, tombant encore une fois sur le rouge.

Il n’avait pas prévu qu’Ezariel tombe de sa propre chaise à cause de lui ! Ils se retrouvèrent l’un sur l’autre, l’aîné au dessus. Comme si leur situation n’était pas suffisamment génante, un vase choisit à ce moment de tomber de l’étagère pour atterrir sur la tête d’Astoria qui, en se baissant à cause du choc, effleura très légerement les lèvres d’Azzuen…

- NOOOON JE SUIS DESOLE ! VRAIMENT EXCUSE-MOI ! PARDON PARDON PARDON,
s’écria le plus âgé en rougissant. Il porta sa main à ses lèvres et se mit à rougir encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 21
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] EmptyDim 28 Sep - 21:40

Azzuen faillit perdre équilibre lui aussi lorsque le bleuté lui tomba dessus, mais il réussit à tenir bon. Il accepta ses excuses sans rechigner, puis l'écouta parler à propos de leurs pères. Le hasard, quel joueur ! Jamais, mais vraiment jamais le petit n'aurait été capable d'imaginer le fait que leurs parents se soient rencontrés. Surtout qu'ils étaient de bons amis... C'est un peu étrange qu'il n'en ai jamais pris connaissance ou que ces derniers ne nous aient jamais présentés. Enfin, Ezariel ne leurs en voulaient pas : Ils étaient réunis, maintenant !

Cependant, en y réfléchissant un peu, le gamin venait de comprendre quelque chose. L'homme qui se tenait devant lui n'avait plus, mais vraiment plus de famille. Peut-être qu'ils étaient morts, peut-être qu'ils avaient disparus, qui sait ? Juste à y penser, le rouge se sentait mal pour son ami. Lui, sauf ne plus savoir où ses parents sont, rien ne lui était arrivé. Tout allait bien. C'était donc pour cela qu'il allait faire de son possible pour qu'Asoudou se sente bien au près de lui et veuille rester avec lui : Un peu comme des frères.

Avant qu'il ne puisse lui répondre, Astoria lui tomba carrément dessus, à nouveau. Comment avait-il fait cette fois-ci ?! Par contre, ce n'était pas le temps de penser à ça, car oui la situation était gênante. En plus d'avoir mal aux membres et d'avoir un poids d'adulte sur lui, le bleuté avait réussi à l'embrasser ! Avant que son ami ne se relève, celui aux yeux verts le repoussa rapidement. Des larmes lui virent aux yeux, puis sa gorge se serra. Il n'arrivait pas à repousser sa mémoire et ses sentiments. Son premier et dernier baiser avant celui-là était avec un autre homme, qui malheureusement l'avait blessé au cœur. Beaucoup trop...Le gamin serra les dents en essuyant rageusement ses larmes.

T'aurais pas pu faire attention ?!

Il s'interdit lui-même de continuer pour ne pas ressentir encore plus de colère envers Astoria. La seule personne en qui il devait être en colère, c'était lui-même. Après quelques secondes et quelques bonnes respirations, il reprit la parole.

Désolé..Que de mauvais souvenirs. Je voulais pas me fâcher... Tu sais, t'es louche. Azzuen s'arrêta et prit un ton un peu plus comique. Tu viens chez moi pour la première fois, tu me demande de dormir dans le même lit que toi, tu m'embrasses.... Y'aurais pas une certaine motivation derrière tout ça?~

_________________
[img][/img]

♠️ ♦️ ♣️ ♥️ ♠️ ♦️ ♠️ ♥️ ♣️ ♦️ ♠️  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty
MessageSujet: Re: Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Seras-tu avec ou contre moi ? [PV Azzuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs abandonnés-