Prudence Orahf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Citoyen pauvre
avatar
Citoyen pauvre
Prudence Orahf
Messages : 18
Date d'inscription : 17/06/2014

Dossier civil
Âge:
Connaissances:
Groupe: Fidèles

MessageSujet: Prudence Orahf Lun 29 Déc - 18:00

Prudence Orahf

Avatar
FEAT perso
 

Comment as-tu découvert le forum :: Partenariat, mais j'étais déjà inscrite sinon
Personnage de l'avatar + le manga d'où il vient :: Yuzu
Code du règlement :: je suis un lama albinos unijambiste qui éternue des clous magiques roses

-->

  Mon image

informations

Nom(s) :: Orahf
Prénom(s) :: Prudence
Surnom(s) :: Prue
Âge :: 17 ans
Sexe :: Fille
Orientation sexuelle :: Bi
Groupe désiré :: Citoyenne
Riche ou pauvre:: Pauvre
Dangereux ou gentil :: Dangereuse
Avis sur la situation de Wonderland ::  Écrire ici (30 mots minimum)

caractère

Caractère - 250 mots minimum
Prudence porte très mal son nom, elle est fort casse-cou. Elle se laisse tomber d'un cinquième étage, elle grimpe aux mur de briques, elle court sur des clôtures de six mètres de haut et de 50 millimètre de largeur. Elle monte ou descend d'un cheval au galop. Elle adore courir de droite à gauche. Ça ne lui dérange pas du tout de vivre à la rue, puisqu'elle est orpheline. La solitude ne lui dérange pas vraiment et elle prend les grands moyens pour survivre. Elle vole quand il le faut ou quand elle veut absolument quelque chose. Grâce à sa petite taille, elle n'a aucun problème a passer dans des petits endroits et, tous le contraire de claustrophobe, elle se cache souvent dans des petits espaces clôt. Rancunière, son excellente mémoire lui vaut beaucoup d'ennemie. Bien sur, elle est très mature pour avoir survécu si longtemps dans la rue. Mais est-ce la maturité que la société recherche pour ses partisans? Prudence est narcissique, elle parle plus d'elle et de ses exploits qu'elle ne pose de questions aux autres. Elle n'est pas du tout vulgaire et les gens de ce genre l'ennui. Elle ne sait pas lire, mais elle en rêve. Souvent, elle s'assoit avec un livre et elle essaie de le déchiffrer. Tenace, elle n'abandonne pas facilement et elle fait toujours de son mieux.

Physique

Physique - 250 mots minimum
Ses cheveux blonds descendent jusqu'au bas du dos. Elle a l'habitude de les attacher en queue de cheval car ils l'énervent très facilement. Elle a quelques mèches dans le visage, qu'elle a la fière habitude de retirer avec sa main gauche. La peau blême comme neige, si elle se met le moindre maquillage, tout le monde le remarquerait. Son visage est plutôt ovale et ses yeux sont, pour ainsi dire, assez gros. Ceux-ci inspirent l'arrogance d'un certain angle et la confiance de l'autre. Il arrive même qu'elle vous regarde de haut. Ses sourcils sont parfaitement fait et ses cils sont assez longs. Ses oreilles sont fort ordinaires et elle se les ait percé elle même. Elle a toujours des boucles d'oreilles très légères pour ne pas lui poser de problèmes. Son sourire n'est pas plus beau qu'un autre, mais ses dents sont particulièrement droites. Son cou est toujours décoré d'une jolie chaîne, clairement ancienne, que rare sont ceux qui reconnaissent le signe du drapeau de l'ancien, fort ancien, Wonderland. Ses épaules sont un peu plus large que la normal. Malgré sa petite taille, elle a une très forte endurance, une grande force et la flexibilité n'est pas un problème. Sa poitrine n'est pas énorme, mais ben normal pour sa fine taille. Elle n'est pas particulièrement grande, du haut de ses 5''1. Ses hanches sont bien découpés et des abdominaux décorent son simple ventre. Ses jambes sont fortes ordinaires et elle est bien proportionnée. Son style vestimentaire n'est pas extravaguent. De simples chandails, des pantalons et rarement jupes font partie de sa petite garde-robe. Elle marche toujours de façon nonchalante et parfois rapide, lorsqu'elle est pressée. Sa voix est douce et, quand elle se fâche, elle devient plus aigu d'un octave.

histoire

Histoire - 300 mots minimum
Devant ses yeux en larme, ses parents sont tombés sur le sol; la gorge en sang et les yeux sans vie. Ils n'ont pas aperçu la petite, cachée sous le lit...
N'ayant jamais connu ses parents, elle savait qu'ils étaient contre le roi du temps, et celui-ci ne supportait pas que quelqu'un s'oppose à lui. Très jeune, elle crût comprendre que c'était parce que le roi de l'époque était apeuré de perdre sa place qu'il a fait tuer tout ceux qui ne pensaient pas comme lui.

Certes, l'on pourrait parler de bien des générations avant elle, tel que ses grands-parents ou encore plus loin. Mais à quoi bon? Le plus important est de savoir qu'ils ont toujours été des Rebelles. Avec chance, ils ont toujours bien su se cacher afin de ne pas se faire détruire par les fidèles du Roi. Ils le détestaient tous. Sans exception, ils voulaient sa mort. Seulement, deux jeunes parents ont baissés leur garde quand leur petite Prudence est née. Ils la dorlotaient, bien, quand ils étaient encore vivants. Sa petite enfance fût, pour ainsi dire, assez horrifiante. Des avertissements leur disaient de partir, qu'ils n'étaient pas les bienvenues. Quels étaient ses «avertissement»? Des têtes sans corps devant leur porte, un bain de sang {au sens propre}, des fenêtres brisées par des os humains. Bref, tous pour dire de relever les gardes. Mais, par stupidité, ils nettoyèrent simplement à chaque fois, comme si c'était la meilleure solution. Cependant, d'un bon jour de mort, ils comprirent que ce n'était pas par coïncidence que tous cela leur arrivait, seulement, il était trop tard. Cachant Prudence avec imprévoyance sous le lit, ils pensaient avoir le temps de s'éclipser. Ils ont, en effet, pu s'enfuir, exhaler du dernier souffle. Juste devant leur petite Prudence, ils ont tombés sans voix et sans vie. Étouffant son cri, la petite comprit qu'il fallait qu'elle change. Personne ne la connaissait.

Mais, en grandissant, elle vit cette triste guerre s'arrêter -ou presque-. N'étant qu'une petite orpheline, elle erra dans les rues, voyant que tous changeait. Elle avait entendu une discussion de deux femmes âgées, elles parlaient d'un meurtre. De quelqu'un d'important. «Sûrement le roi.. Bien fait pour lui. Il n'avait qu'à ne pas se faire détester.» C'est tout ce que pensait Prudence, à ce moment là.

Des amis, elle en aurait rêver, si seulement elle aurait su ce que c'était. Trop occupée à rechercher comment survivre. Elle avait commencer comme les petits chiens, en faisant des petits yeux trop tristes, en essayant d'avoir un peu d'attention, en vain. Elle demanda alors quelque pièce aux passants, pour calmer sa faim. Voyant que tous ses efforts ne donnaient presque rien, elle décida d'arrêter de faire tous ses petits trucs minables que font les gens normaux et elle sortit les grands moyens. Elle a commencé a voler à des marchands naïfs, ensuite a des riches dames qui étaient trop distraites pour se rendre compte qu'une petite fouillait dans leurs sacs. Avec le temps, elle devint presque une véritable experte.

Un jour, quand elle avait 13 ans, elle eût l'idée d'aller voir dans son ancienne maison. Celle où ses parents se sont fait exécuter devant elle. La maison était identique que dans son souvenir: petite, triste, moisie. Elle entra, faisant tomber la porte condamnée. Elle fouilla un peu partout, ils devaient bien avoir de l'argent à quelque part, ou quelque chose de précieux qu'elle pourrait vendre le double du prix. La seule chose qu'elle trouva, c'est le souvenir de la mort de ses parents. Prudence retourna dans la chambre où ses parents sont morts. Elle regarda le lit, toujours comme avant, personne ne lui avait toucher depuis. Elle se cacher en dessous et elle revit la scène, encore et encore. D'une certaine façon, elle était heureuse de revoir ses parents, mais ça la rendait malade de les revoir tomber, morts. Elle sortit de sa cachette en trouvant une petite boîte. Elle ouvrit la boîte et elle trouva un collier avec un magnifique signe dessus. Elle se l'attacha autour du cou, c'était la seule chose qu'elle refuserait de vendre. C'était le collier de sa mère, mais Prudence ne se rappelait pas qu'est-ce que le signe signifiait. Elle regarda une autre fois la boîte, elle devait bien avoir une grande valeur. Il y avait plein de motifs très jolies dessus et elle était fait de bronze, un matériaux intéressant. Dans la boîte, elle trouva encore deux choses: Un recueil de contes de fées et un autre petit livre où quelqu'un avait écrit beaucoup de chose. Peut-être un journal intime? Ou un simple Bloc-Note. Peu importe, elle repartit. Elle apprit que la boîte avait une somme pas aussi importante qu'elle ne l'aurait cru, mais elle l'a vendu quand même, se faisant un peu d'argent. Pour le recueil de contes, un marchand lui a dit que ça ne valait rien, et que le journal avait déjà été utiliser, ce qui lui faisait perdre toute sa valeur. Il lui dit que, en revanche, la chaîne qu'elle avait autour du cou, celle avec le signe, l'ancien signe, de Wonderland (c'est là qu'elle a su que signifiait le signe) valait très cher. Mais elle refusa de vendre la seule chose qui lui restait de sa mère.

Elle oublie le sourire lointain de ses parents. Tout ce qui lui reste d'eux, c'est l'écho du silence de leurs cris et les yeux, emplis de larmes de sa mère qui la regardait sans vie.
(c) fiche crée par rits-u sur epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Citoyen riche
avatar
Citoyen riche
Azzuen E. Kesai
Messages : 126
Date d'inscription : 12/06/2014
Age : 20
Localisation : Là. Là. Là. Là. Là et là.

Dossier civil
Âge: 16 ans
Connaissances:
Groupe: Police citoyenne

MessageSujet: Re: Prudence Orahf Mar 30 Déc - 17:33

Rebienvenue toa! Ta présentation est validée, tu peux retourner rp :3

_________________
[img][/img]