Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyDim 4 Mai - 13:16

Le chevalier vantard !
[RP with Akemi]

Encore une journée où la jeune fille ne savait pas quoi faire. Faute d'idée, elle alla dans le marché histoire de trouver des livres ou quelque chose d’intéressant, 'faut bien s'occuper comme on peut ! Une bonne grosse quantifiée d'habitants étaient sortie, tous les marchands semblaient se donner le droit d'escroquer n'importe qui. Ils mettaient un prix affreusement cher attendant que les plus téméraires ose le faire remarquer directement au vendeur, ils négociaient, jusqu'à en venir à un prix, certes moins élevés, mais qui ne correspondaient pas à la valeur de l'objet en question. Hélénie, elle, ne se ferait pas avoir ! Elle sortie sa bourse d'argent sans crainte de se la faire voler, recomptant son argent. La jeune avait travaillée dur pour l'obtenir ! Dans un restaurant, comme serveuse, et ce n'était pas facile, surtout qu'elle avait à plusieurs reprises jeté le plat des clients dans leurs gueules, parce que oui, ils le méritaient. Elle préféra ne pas attarder ses pensées la dessus, elle ne tenait pas à se remémorer les insultes qu'elle avait pu dire.

En général, Hélénie essayait d'être un minimum polis et ne pas utiliser des mots "grossiers", eh oui, elle voulait être une gentille lady qui ne se laisse pas submergée par l'émotion. Paradoxalement, elle espérait aussi être une espèce de "super héro-chevalière" qui puisse vaincre n'importe quoi. Et pour cela, ça fidèle épée était de recours.

Elle entra fièrement dans le premier magasin de livres, vu les prix exorbitants elle allait bien dépenser au moins toutes ses économies. Elle parcourra les allées cherchant le livre qui lui plaisait, bref jusque là, rien de très passionnant, le prix du livre choisit était estimé à une trentaine de pièces d'or. Vint, le "palpitant", moment de payer. Le vendeur laissa se balader son regard du livre à la fille, de la fille au livre.

"-Excusez moi Mademoiselle mais, ce livre coûte non pas trente pièces d'or mais quarante-trois pièces d'or.

La jeune afficha tout de suite une expression moqueuse, son sourcil droit levé, elle riposta d'une voix agaçante :
-Je paye ce que je vois affiché sur la pancarte, si c'est faux, tant pis pour vous, il fallait la changer."

Visiblement habitué par ce genre de remarque, l’escroc répondit d'un ton blasé que s'il cette “gamine” ne payait pas, elle n'aurait pas de livre et  que "ils se chargeront lui même d'elle'.  Qui étaient "ils" ? Étaient-ils plusieurs ? Il ajouta tout un grand discours sur les “voleuses” de son espèce qu'il rencontrait. Contrarié, l'ados se saisit du produit et l’abatis sur le commerçant .Il était surpris, pas vrai ?! Primo, personne ne la traitait de voleuse. Secundo, avec son autorisation ou pas,  elle partirait avec ce livre ! Le temps que ce sale type comprenne ce qui venait de se passer qu'elle était déjà devant la boutique, prête à partir l'objet de sa convoitise entre les mains. Partir ? Elle aurait facilement pu si des Vieux mec bien chiants ne s'étaient pas mis en plein milieux du chemin. Ses “Mais bougez ! Vous vous prenez  pour un arbre ?!” n'eurent aucunes répercussions sur le comportement des hommes.

“-Vous ne serez certainement pas partie avec ce livre, et vous partirez encore moins maintenant que vous avez levez la main sur un pauvre vendeur.

D'autres personnes vinrent lui boucher la sortie. Sérieusement ? Combien étaient-ils à vouloir lui gâcher la journée ? La “victime” sortie de son stand se frottant douloureusement la tête. Pauvre chose, comme s'il avait si mal...
Et puis qui étaient-ils à vouloir lui boucher le chemin ? D'autres gérants du magasin ? Des "complices" ? Quoi qu'il en soit, la demoiselle ne pouvait pas bouger sans forcer le chemin. Elle força à plusieurs fois le passage de toutes ses forces, ceux si arrivaient à le repousser malgré qu'elle se débattait comme un beau diable. Elle songea alors à sortir son épée. La fille fut prise de court lorsqu'un des gêneurs pris son arme avec un ricanement. Il ne lui restait que sa force physique... Hélénie commença à perdre patience donnant des coups de poings un peu parti partout en proférant des insultes ce qui attisa un certain flux de colère et de mépris chez les hommes. Elle gigotait dans tout les sens et commençait à fatiguer. Et c'est à ce moment là que choisis ces idiots pour la bousculer par terre. Ok, que faire quand on est une jeune fille entourée d'hommes avec un regard menaçant qui semble vouloir vous faire la peau ? Elle avait du mal à l'admettre mais sans son épée, elle était faible. Malgré tout, jamais elle ne renoncerait et arrêterait de tenter de partir.

]Désolée, j'aurais dût poster hier...]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptySam 10 Mai - 9:10


Je ne savais pas vraiment ce que je cherchais précisément ni ce que j'étais réellement venu faire en ville, mais que voulez-vous : il y a des jours comme ça où vous n'avez absolument rien à faire et que vous faites la première activité qui vous vient à l'esprit.

Ainsi, je m'étais retrouvé à arpenter rues et ruelles, chose que je ne faisais pas si souvent. J'avais emmené de l'argent, question de pouvoir me payer un repas au restaurant, si la faim me prenait en cours de route.

Je vis une librairie où il ne semblait pas y avoir beaucoup de clients. Je me souvins aussitôt de mon adolescence. Un sourire moqueur, que j'adressais à moi-même, se traça sur mon visage.

J'entrai dans ce magasin, qui semblait bien rempli. Je me promenai entre quelques étagères, mes yeux baladant les titres de tous les livres présents, comme à la recherche d'un bouquin qui m'avait marqué ou beaucoup plu, lorsque je n'étais qu'un gamin de quatorze, quinze ou seize ans.

J'en trouvai d'ailleurs un. Les fleurs du mal, de Baudelaire. Je décidai aussitôt de l'acheter, sans même prendre le temps de regarder le prix, qui devait être horriblement exorbitant. Au moment où je me dirigeai vers la caisse pour payer, je vis une jeune adolescente ainsi que le vendeur, en pleine prise de bec. Je n'osai pas intervenir tout de suite, je me contentai plutôt de me délecter de cette scène, que je trouvais bien amusante.

Jusqu'à ce que la jeune lança le livre à la tête de l'autre. Ça devenait un peu plus sérieux. Ils étaient tous les deux dans le tort, l'un essayant d'escroquer l'autre, l'autre voulant blesser l'arnaqueur. Et puis moi dans tout cela, je me permettais de me faire ma propre petite opinion quant à leurs façons d'agir, bien évidemment. Je décidai néanmoins de ne pas intervenir, trouvant que cette gamine se débrouillait plutôt bien pour une fille.

Dissimulé entre deux étagères mais sans vraiment chercher à me cacher, je continuais à observer la scène, l'amusement se lisant sur mon visage. Amusement, jusqu'à ce que des hommes poussent la petite au sol. J'avais agi sur un coup de tête : je replaçai mon livre à sa place et je me dirigeai à grands pas vers eux. Les hommes furent en premier lieu surpris de voir qu'il y avait un autre client dans le magasin.

Je tendis la main à la demoiselle, puis m'adressai à ces connards qui l'avaient renversée.

—Mais vous êtes cons ou quoi?! Vous les voulez ces quelques pièces d'or en plus, alors les voilà!

Je fouillai dans mon porte-feuille et en sortit les pièces d'or qui manquaient à la jeune pour pouvoir payer son livre. Je les jetai par terre, rien que pour leur laisser le soin de les ramasser eux-même.

—Aller vous faire foutre! Ça ne se fait pas de brutaliser les femmes comme ça! Encore moins quand il y a des gens dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyLun 26 Mai - 12:10

La jeune victime n'eut pas à se défendre plus longtemps. Un inconnu à l'allure robuste et à la chevelure blonde vint à sa rescousse. Le nouveau venu projeta à terre les quelques malheureuses pièces d'or qu'il lui avait manqué pour payer son livre. Qu'est-ce que les gens ne feraient pas pour de l'argent... la jeune ne pouvait pas des-inclure de ce genre de personnes faisant n'importe quoi pour de l'argent étant donné qu'elle même venait de se disputer avec un vendeur pour cette raison semblable. Sauf qu'à la différence, elle n'était pas un de ces vieux radins qui agressaient des jeunes filles pour récupérer treize pièces en or, et heureusement !
Ce qu'elle considérait maintenant comme un "Preux Chevalier" sermonna ces méchantes personnes avides de monnaies leurs rappelant que brutalisé une jeune fille était tout sauf une manière intelligente et galante d'agir. Vite, elle fut partagée entre deux sentiments : La honte d'avoir eu besoin de dépendre de quelqu'un pour s'en sortir et la reconnaissance et l'admiration de ce tout nouveau personnage venant de la sauver. Elle n'eut pas le temps de trancher. Il lui tendit la main voulant l'aidé à se relever. Cette habituelle couleur sanguine monta très vite à ses joues de façon incontrôlable. Elle appuya sa petite main dans celle de l'autre essayant de se relevé sans que cet homme n'ai à la à la tirer vers le haut, elle ne se permettait pas de ressembler à ces jeunes filles niaises  qui n'arrivaient pas à se relever seule.

Une fois sur pieds, elle chercha son arme du regard comptant bien la récupérer coûte que coûte. Hélénie aperçut bien assez vite celui en sa possession. Visage crispé, légèrement déformé par la surprise, il la tenait fermement ne voulant visiblement pas la lâcher, à moins qu'il eut oublié qu'il la tenait entre les mains. Voir tous ses tyrans avec cette expression mi-surprise mi-en colère remplit la gamine de joie. Elle laissa même échappé un petit sourire de satisfaction. Peut être un peu trop tôt d'ailleurs. Le gérant du magasin marmonna que les bons samaritains ne poussaient pas dans les rues et que par conséquent, la prochaine fois qu'elle reviendrait elle n'aurait personne pour la défendre. Ceux à quoi elle répondit de manière mielleuse :
"-Oui, j'en parlerais à mon cheval, allez, vous pouvez disposer."

Elle se faisait un plaisir de les narguer, car elle savait qu'à présent, ils n'auraient aucunes raisons valables de s'en prendre à elle, mais jetez de l'huile sur le feu n'était peut être pas la meilleure idée au vu des oeils mauvais qu’abordaient les hommes. Les concernés se baissèrent pour ramasser les pièces et rendirent son arme à la jeune qui leurs lançaient des regards appuyés. Certainement qu'ils auraient voulus aller plus loin dans leur vengeance, seulement, ils n'avaient plus aucunes raisons pour cela. L'argent avait été rendu. Ils rentrèrent dans le magasin se dispersant peu à peu toujours avec cette allure mécontente.
La jeune fidèle se retourna finalement luttant du plus belle avec les rougeurs sur son visage. Elle put maintenant mieux discerner les traits du visage de l'adulte. Il semblait être un adulte d'assez jeune âge, bien baraqué qui n'avait pas froid aux yeux.
Accompagnée de son plus beau sourire, et de ses yeux pétillants, elle déclara à ce "Super-Méga-Top-Chevalier"

"-Merci, je ne sais pas trop qu'est-ce que j'aurais pu faire sans mon épée... heureusement que tout le monde n'est pas aussi stupide qu'eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyVen 30 Mai - 23:36


Rougissant, l’adolescente se releva. Comment ces gens avaient pu faire ça à cette pauvre petite chose? J’eus même envie de lui ébouriffer les cheveux comme on le ferait à une gamine, trouvant celle que j’avais sauvée de ces escroqueurs mignonne comme tout.

Ensuite, m’oubliant un peu, la plus jeune se mit à chercher des yeux quelque chose, ce quelque chose que je devinai être un objet de valeur : celui que ce marchand lui avait volé, cette longue et impressionnante épée qui aurait dû appartenir à un chevalier plutôt qu’à une demoiselle. Le marchand lança que la prochaine fois que celle-ci se pointerait, personne ne serait là pour lui donner un coup de main. D’un sens de la répartie sarcastiquement exceptionnel, la brunette lança qu’elle allait en parler à son cheval. Cette riposte me fit sourire, amusé. Je prédisais déjà que la compagnie de cette petite allait m’épargner l’ennui.

Les hommes qui avaient obstrué le passage à la jeune femme un peu plus tôt se baissèrent pour ramasser les pièces et quelques parcelles de leur fierté tombées lors de mon intervention dans la situation. Bien fait pour eux! pensai-je, me réjouissant et me délectant de cette blessure causée directement à leurs orgueils. Ils rendirent finalement l’arme à sa propriétaire, l’argent qu’ils avaient réclamés ayant été donné.

La jeune femme me rendit les remerciements dus, ce qui ne fit que flatter mon orgueil aux proportions immenses. Ah ça oui, j’adorais qu’on me dise merci! Mais ce n’était bien évidemment pas suffisant. Mon besoin de reconnaissance n’était pas tout à fait comblé, mon narcissisme réclamait encore un peu d’éloges pour pouvoir être entièrement rassasié.

Je n’en remarquai même pas les rougeurs à ses joues qui la rendaient un peu plus adorable encore, je ne pensai bien évidemment qu’à… me vanter de mes actes héroïques, cherchant à ce que l’autre approuve simplement, sans se poser de questions.

Ainsi, un léger sourire naquit à mes lèvres, celui-ci exprimant pleinement ma fierté. Je la regardais bien dans les yeux, question de la déstabiliser au moins un peu, qu’elle affirme les dires qui allaient suivre.

—Oui je sais, mais ne pas mettre mon courage et ma force au service des jolies demoiselles en détresse comme toi, ce serait bien dommage. De toute manière, tu ne tomberas pas sur plus gentleman que moi, petite! Alors ne te retiens plus, tu peux dire à quel point tu me trouves fabuleux, je ne t’en voudrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptySam 31 Mai - 11:17

Je pense que certain l'auront remarqué maintenant, Hélénie est une personne lunatique, la moindre parole peu la faire passer de la colère à la joie. Et en l’occurrence, que cet homme se soit légèrement vanté l'avait piqué au vif. De quel droit lui demandait-il de lui faire des éloges ? C'est elle qui décidait ce qu'elle voulait dire, et non les autres. Le rouge étant tantôt monté à ses joues disparu aussi vite qu'il était venu. Plus question de le remercier de quoi que ce soit maintenant. A présent, elle avait juste envie de lui cracher un flot de remarques toutes plus narquoises les unes que les autres. S'il y avait une personne qui méritait de se vanter, c'était bien elle, la brunette qui avait eu le cran de se battre avec ces stupides vendeurs. Un sourcil légèrement haussé, elle rétorqua :

"-Eh, ça va non ? C'est bon, tes chevilles gonfles pas ? Tu crois pas pété un peu plus haut que ton cul ? Si, moi je crois. A la réflexion, tu serais pas aussi un peu con ?

L'admiration à l'égard de ce beau blondin que ressentait l'ancienne victime ne s'était pourtant pas encore tout à fait évaporé. C'est vrai qu'il était apparu, comme ça, pour la sauver avec panache. Elle aurait tellement aimé avoir autant de charme et de classe...
Le concerné avait directement planté son regard azur dans ses yeux émeraudes, Hélénie le soutint sans broncher nullement effaroucher par ce regard, c'est ce que cet adulte aurait pu croire si elle n'avait pas cette manie de toujours rougir. La brunette fit pourtant tout son maximum pour empêcher ce rouge framboise d'atteindre ses joues, ce qui marcha plus ou moins bien. Elle remit ses cheveux en arrière d'un geste qu'elle cherchait vainement supérieure. En réalité, elle devait juste sembler stupide. Et puis, un adulte comme lui ne prendrait jamais une gamine comme elle au sérieux. Pour l'instant, il ne devait voir en elle qu'une pauvre enfant arrogante qui essaye de se donner un air dédaigneux alors qu'en réalité elle ne pouvait s'empêcher de devenir rouge à tout instant. C'était pitoyable de sa part.

Raah, et puis il fallait toujours qu'elle se retrouve en face de blondinet stupide qui l'a mettait dans l'embarras ? D'abord il y avait eu ce roi qui n'avait aucune autonomie et qui avait osé la gifler, puis un autre débile qui restait planté en plein milieux de son chemin pour se foutre de sa gueule et enfin un type qui la sauvait et demandait à être flatté ! Et bientôt il allait demandé à ce qu'elle lui achète quelque chose, c'est ça ? La colère lui étreignait la gorge. Visiblement, il n'y avait pas un soupçon d'intelligence à Wonderland.

Elle empoigna fortement son livre, baissant quelques instants le regard afin de se concentrer sur la contemplation de son nouvelle ouvrage en espérant par la même occasion oublier un peu cet imbécile.. C'était une histoire assez triste, paraissait-il, ce n'était pas un livre vraiment populaire, mais elle avait absolument tenu à l'avoir. La jeune fille avait eu du mal, mais elle le tenait enfin entre ses mains. Elle avait déjà hâte de rentrer le lire. Ce truc lui avait coûté une fortune... d'ailleurs, au lieu d'acheter des livres, elle aurait mieux fait des payer ses impôts en retards. Elle releva les yeux priant pour que ce fou ai disparu, elle ne souhaitait pas perdre son temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyVen 6 Juin - 19:45


La demoiselle eut une réaction quelle que peu surprenante. Celle-ci se donna la permission de me remettre à ma place, usant de mots qui auraient dû me calmer un peu, de foutre une bonne gifle à ma fierté pour la faire taire au moins un peu. Ceci eut… un peu l’effet contraire. Sans prendre en compte son avis, je décidai que ces paroles étaient l’effet secondaire d’une profonde jalousie envers ma personne. Le sourire accroché à mes lèvres qui aurait dû disparaître était encore là.

Ainsi, je ne daignai ni répondre, ni réagir. Je me contentai de lui sourire, mon regard encore et toujours planté dans le sien, cherchant à la faire flancher. Je remarquai que le sang lui montait un peu au joue, chose qui m’amusait encore plus. Non non, elle ne tiendrait pas face à moi.

Néanmoins, contre toutes (mes) attentes, je fus le premier à flancher. Je commençai à rire, un peu railleur mais pas sardonique. L’adolescente rejeta ses cheveux vers l’arrière d’une façon bien rigolote. Elle avait eu le dessus, avec ce geste qui s’était sans doute voulu faussement hautain, dans le but de me faire rigoler. Mon orgueil en fut blessé, malgré mes rires… mais cela ne dura que quelques secondes.

Plutôt que de me foutre une baffle (ou de me donner un coup de pied bien placé dans les couilles, c’était ce que j’aurais fait à sa place), elle baissa ses yeux sur la couverture de cuir du livre, m'ignorant fort probablement. Peu à peu, j’avais cessé de me moquer d’elle, mais je restais encore planté face à elle, à la regarder un peu comme on l’aurait fait pour un animal de zoo. Quelle drôle d'adolescente se trouve devant moi, pensai-je, repensant encore à ses réactions un peu bizarres.

Puis, elle releva les yeux vers moi, souhaitant sans doute que j’aie disparu comme par magie, ayant pris mes jambes à mon cou comme l’aurait fait sans doute RoadRunner du célèbre dessin animé. Malheureusement pour elle, ce n’était pas le cas, j’étais encore là.

Je succombai à l’envie d’il y avait peu, soit celle de lui ébouriffer les cheveux. Avec sa mignonne petite bouille de gosse, c’était difficile de résister à la tentation!

—T’es adorable, quand même. Ton nom, c’est?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptySam 14 Juin - 18:05

Eh non. Il n'était pas parti. Il était là, devant elle, un sourire d'imbécile heureux scotché au visage. Pourquoi est-ce que cet autiste n'était pas contrarier ? A moins qu'il aimait se faire insulter, et dans ce cas, c'était un pauvre type irrécupérable. Quoi qu'il en soit, son souhait ne c'était pas réalisé et elle doutait qu'il ne s'accomplirait pas avant plusieurs bonnes minutes. Pourquoi ne suffisait-il pas de claquer des doigts pour faire disparaître toutes les personnes horripilantes de Wonderland ? Elle en était frustrée et déçut. De toute manière elle devait s'y faire. Tous les gens qu'elle croisait était bizarre. En soit, c'était quand même un moyen de s'occuper et tuer le temps. Mais pour le moment, elle n'avait pas besoin de cet homme pour s'occuper, elle venait d'acheter un livre qu'elle allait lire tout de suite après avoir remit ce chevalier en carton à sa place. Et puis, pourquoi avait-il rit ? Hahaha, à ouais c'était drôle de se payer la tête des jeunes filles qu'on sauvent, pas vrai ?

Vite, elle fronça les sourcils lui offrant un regard signifiant quelque chose comme : "Encore là ?". Aucun intérêt, il valait mieux partir d'ici que plutôt perdre son temps, sauf que... pourquoi il lui tripotait la tête ? Il emmêlait ses cheveux de ses mains certainement dégoûtantes. Bah oui, Hélénie ne savait pas où avait put traîner ses mains, et on ne sait jamais !

"-T’es adorable, quand même. Ton nom, c’est ?

Elle ? Adorable ? Bien sûr qu'elle l'était, ça elle le savait déjà. Mais était-ce une raison valable pour la décoiffer ? Est-ce qu'elle allait voir des inconnus pour déranger leur chevelure ? Inutile de préciser que son visage était maintenant très loin du blanc-beige habituelle. La petite recula vivement souhaitant mettre fin à cette soudaine "proximité" (bien que pourtant inexistante) au plus vite. La demoiselle releva le menton afin d'avoir l'impression d'être plus grande, pris un ton dédaigneux, accessoirement gâché par le fait que sa voix étant enfantine et qu'elle bégayait légèrement et riposta :

-J-je suis pas adorable ! Belle serait un terme plus exacte. Et je ne vois pas pourquoi je donnerais mon nom à quelqu'un de si imbus de lui même !

Elle le pointait du doigts pour lui montrer à quel point il était "coupable". Elle rougissait, encore et encore, elle était tellement rouge qu'on aurait pu croire que de la fumée allait lui sortir des oreilles. Hélénie se sentait petite par rapport à cet adulte. Elle aurait voulu se mettre sur la pointe es pieds, discrètement, pour au moins être à la hauteur, au sens figuré et propre. La jeune fille remit ses cheveux en place, bien qu'en réalité il n'y avait pas grande différence, et adressa un regard assassin à son interlocuteur devant lequel elle se sentait de plus en plus ridicule. Pour remédier à ça, elle crut bon d'ajouter en bégayant légèrement par moment qu'il n'avait pas à la décoiffer, et que s'il continuait elle allait l'embrocher. La jeune brunette posa fièrement ses mains sur ses hanches, et là, il avait encore quelque chose à dire ou il pouvait enfin partir ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyDim 15 Juin - 23:36


Cherchant toujours à paraître hautaine, la demoiselle se défendit en tentant de me convaincre que le mot beauté lui convenait mieux. En vain, étant donné que sa petite voix lui enlevait toute crédibilité. Du haut de la quinzaine d’années que je lui donnais, la gamine me semblait bien vouloir grandir un peu plus vite, question de devenir femme le plus rapidement possible. Je lui prédisais qu’une fois un peu plus âgée, des coeurs, elle allait en briser bien souvent.

Malgré son effronterie, je continuais de lui sourire. Cette petite me semblait le genre de personne avec qui j’aimerais bien passer du temps entre amis. Ainsi, me dis-je, pourquoi faire d’elle un ennemi plutôt que d’une amie? Oui elle rougissait comme une pivoine chaque fois qu’elle disait quelque chose, oui elle se donnait la permission de me lancer quelques vacheries au visage, même après l’avoir sauvée de ce vilain escroqueur, mais tant pis! J’avais compris qu’avec elle, j’allais devoir m’y prendre avec des pincettes, chose qui au final n’allait pas forcément me déplaire. Parce qu’au final, avec moi aussi il fallait s’y prendre avec autant de tact, au risque de vous prendre un poing au visage dans le cas contraire…

Alors que la jeune adolescente bégaya quelques paroles auxquelles je ne portai pas plus d’attention que cela et qu’elle posa ses mains sur ses hanches comme pour peaufiner la stature de supériorité que la jeune fille tentait de se donner, mais ce fut sans effet.

D’une réplique qui aurait pu paraître un peu cinglante, accompagnée du sourire suspendu à mes lèvres, je lui dis :
—T’en fais pas, tu grandiras et lorsque tu seras une femme, probablement que ce mot t’ira à merveille. Pour l'instant, patience...

Pour certains, peut-être que ces paroles auraient pu être considérées comme de la drague, bien que ce ne soit pas le cas. Après tout, pourquoi aller chercher plus jeune alors que je savais conquérir en un claquement de doigts les plus jolies de Wonderland? Je cherchais simplement à faire ami-ami avec cette demoiselle, bien que je semblais m’y prendre bien mal… J’espérais au moins qu’elle s’en sentait flattée, puisque je ne réussissais que rarement à me donner la peine de tenter de tisser des liens positifs avec qui que ce soit…

Je crus que lui donner mon nom soit une bonne idée. Et ce, même si mon prénom ne me plaisait pas spécialement… Akemi. Comme ça faisait viril, n'est-ce pas? Superbe nom de meuf quand même. J’en voulais encore aujourd’hui à mes parents… Toujours aussi enhardi, je m’imaginai que cette information l’intéressait tout de même…

—En tout cas, moi c’est Akemi. Ne fais aucun commentaire à propos de mon prénom qui se relie au fait que ce soit un prénom féminin tu veux bien? Mais bien évidemment, tu peux me surnommer « Ô Grand Dieu que je vénère », ça me ferait très plaisir aussi.

Au final, j’essayais peut-être qu’elle flatte un peu mon égo, qu’elle m’admire… Ma fierté devait parfois être nourrie de compliments de temps en temps après tout! Cela n’était cependant pas mon but premier : je me caricaturais au moins un peu, question de la faire sourire. Même si, au final, je me doutais que mademoiselle allait prendre tout au premier degré…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyMar 17 Juin - 9:06


Son interlocuteur blond avait abordé ce qui lui semblait être un sourire narquois et avait affirmé d'une voix plus calme qu'elle ne l'aurait cru qu'elle aurait le temps de grandir et devenir belle. Elle s'imaginait tout à fait qu'il devait la considérer comme une simple enfant qui ne cherchait qu'à s'acheter des habits et se pavaner devant des garçons tout en se pensant mature. "Mais je suis plus que ça !" Elle se jugeait être une personne, sûrement quelques fois immatures, intelligente et possédant un certain sens des responsabilités, il ne la connaissait pas, comment pouvait-il affirmer le contraire ? Cependant, elle ne savait que trop bien ce que pensait l'inconnu. La jeune s'efforça alors abandonner toutes tentatives de le convaincre qu'elle était plus adulte que ce qu'il croyait, c'était peine perdue, et de toutes façons ça ne lui apporterait rien. Elle radoucit légèrement son regard, Hélénie voulait que ce qu'il dise soit vrai, elle avait hâte de devenir une belle et grande dame polie. Polie... peut être qu'elle n'arriverait pas à le devenir, mais on ne sait pas ce que l'avenir nous réserve après tout !

Il se présenta ensuite interrompant ses réflexions. "Akemi" était son prénom. Effectivement... c'était un prénom de femme. La demoiselle retint une réponse stupide qui faisait référence à ses cheveux longs. Quoi que... elle aurait vraiment aimé voir sa tête si elle l'avait répondu "Enchantée, belle blonde !" Non, pas question. Premièrement, elle n'était pas sûr que ça l'énerverait, il avait l'air de quelqu'un qui restait insensible aux insultes; Deuxièmement, elle avait dit qu'elle ne chercherait plus à l'énerver. Pour en revenir aux prénoms. Jamais de la vie elle ne le surnommerait "dieu" ou quelque chose comme ça. "Chevalier", peut être... mais ça, c'était s'il arrêtait d'être aussi hautain.

Sa confiance en soie avait l'air d'avoir des limites très ample. Etait-il au courant que la mort pouvait rôder partout ? Si ce n'est pas les rebelles qui vous ont, ce sont les gardes, et si les gardes ne font rien c'est le roi qu'il leur ordonnera. Les seuls moyens d'être à "l’abri" est sans doute d'être un bon citoyen ne se faisant par remarquer. Même si, pour être tout à fait honnête, la plupart des habitants de Wonderland ne se priait pas pour se faire remarquer en toutes occasions, à moins qu'ils n'eussent pas le choix... ? La fillette elle même se faisait remarquer et avait un égo plus ou moins grands, mais de là  à décréter ouvertement qu'on l'appelle "Maîtresse toute puissance", peut être pas. Quoi que se faire appeler comme ça ne lui déplairait pas... Hélénie se demanda alors d'où venait l'assurance de ce certain "Akemi". Elle fût alors jalouse et éprouva soudainement le besoin d'être aussi "classe" que lui. Pourtant jamais elle n'irait lui demander directement comment paraître aussi super. Et puis, elle était trop orgueilleuse et fière pour ça. Elle se contenta de ravaler tous qu'elle aurait pu dire d'arrogant et aborda un sourire à mi chemin entre la gêne et la colère (expression soit, très étrange peut être) :

"-Hmm, "sauveur" peut être, mais certainement pas "dieu". Tu dois avoir un sérieux complexe d'infériorité pour vouloir que je te valorise comme ça... Sinon je m'appelle Hélénie, c'est le nom d'une fleur, enchantée, je suppose.

Elle aimait bien son prénom, elle aimait bien les fleurs aussi. Et elle était très fière de ce nom d'ailleurs, même si la signification de cette fleur n'était pas très joyeuse, ça lui allait, en plus, c'était proche du prénom "Hélène" qu'elle aimait beaucoup. Allait-il trouver son prénom joli ? D'un côté, elle aurait aimé devenir ami avec son "sauveur", juste pour qu'elle soit imprégnée de son assurance, mais également parce qu'il ne devait pas être si agaçant dans le fond, il l'avait sauvé quand même ! Souhaitant continuer la discussion et ne pas le laisser "filer", elle continua :

"-Et sinon... euh, t'as acheté quoi toi ? Ah, peut être que tu veux que je te vouvoie comme tu es plus grand... mais entre nous, je trouve ces formalités un peu stupide, mais peu importe.

Elle devait paraître bien ridicule à dire n'importe quoi et hésiter dans ses mots...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyMar 17 Juin - 12:09


Moi, avoir un complexe t'infériorité? Cette jeune adolescente, c'était une bonne correction qu'elle méritait, ni plus ni moins! Une bonne claque au visage question de lui remettre les idées en place et lui faire comprendre que ses commentaires déplaisants, elle pouvait se les garder pour elle, au risque d'avoir à faire à un adulte bien plus fort qu'elle et qui s'entraînait chaque jour... Même si au final, les gosses et les femmes, j'avais du mal à les cogner... Le pire dans tout cela était qu'elle était les deux.

J'optai donc pour un simple regard un peu vexé. De toute façon je savais bien que je ne resterais pas fâché contre elle bien longtemps.

—Complexe d'infériorité? Non non, j'aime bien qu'on reconnaisse à ma juste valeur, tout simplement.

Même si, je devais bien l'admettre l'image que je cherchais à renvoyer et ce que j'étais réellement ne concordaient pas totalement. J'avais du mal à me débarrasser de mes caractéristiques types de quand j'étais ce looser bon à rien. Les seules différences au passé était que je ne portais plus ce sourire qui puait l'échec et que je me cachais sous ce masque narcissique. Même si, sans même m'en rendre compte, je m'imprégnais touours un peu plus de cette méprisable façade.

Au moins, j'eus droit de connaître son nom, chose dont je ne me plaignais pas, étant donné qu'elle n'était pas d'accord avec cela. Hélénie. Son nom lui allait très bien, imaginant surtout cette jeune demoiselle comme une fleur qui n'était pas encore épanouie. Comme je le lui avais dit plutôt, probablement qu'elle serait bien jolie, une fois devenue femme. Je gardai ce commentaire pour moi, craignant vexer mon interlocutrice. Ainsi, la seule réponse à laquelle elle eut droit fut un léger rire nerveux.

Puis, contrairement à ce que je me doutais, il n'y eut pas de blanc dans la discussion : la gamine, qui avait désormais un nom, me demanda ce que j'avais acheté. Ce que j'aurais voulu acheter, rectifiai-je dans ma tête. Mais là ne s'arrêtait pas la question : je ne voulais pas parler de l'article qui avait attiré mon regard. Après tout, la poésie c'est pour les pédales et les gamines pré-pubères qui croient tout comprendre à la vie, d'après ce qu'on l'on me répétait. Je n'étais qu'une victime de plus de l'influence des autres élèves, lorsque je fréquentais encore le lycée. Au final, quoi de plus normal : toutes les sociétés existantes étaient de près ou de loin basées sur le conformisme. Ici, ça avait été pire que n'importe où d'ailleurs. Lorsque l'on n'est pas conformes, on est bizarres, le canard boiteux du groupe, on est stigmatisés, on est considérés comme socialement, économiquement ou professionnellement incapable. Moi dans mon cas, ça avait été le rejet et si j'avais continué dans ma lancée, ce serait dans la rue où je me serais retrouvé, fort probablement. Et ceci expliquant cela, c'était pour cela que j'avais abandonné la plume depuis déjà onze longues années. De toute manière, ce n'était qu'un passe-temps, même pas un talent, rien de plus.

—Une biographie, rien de plus.

Mon ton était sans appel, il voulait dire "cherche pas, ça te regarde pas".

Et là serait sans doute survenu le moment de se quitter, chose que je ne voulais pas spécialement : je m'entendais à peu près bien avec elle, ignorer une telle chance aurait été stupide. Ma voix se fit donc un peu moins froide pour poser une question et ainsi prolonger de quelques minutes notre conversation.

—Tu as quel âge, si je ne m'abuse..?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyMar 17 Juin - 18:17



Ce "Akemi" avait décidément bien un complexe d'infériorité, chose qu'elle n'aurait pas crut, vu que ce n'était qu'une insulte qu'elle avait balancer sans trop réfléchir, ce qu'elle faisait d'ailleurs souvent. Elle aurait plutôt pensé qu'il n'aurait pas fait attention ou bien qu'il l'aurait prit au second degrés, mais au lieu de ça, il lui avait répondit avec un regard vexé :
"-Complexe d'infériorité ? Non non, j'aime bien qu'on reconnaisse à ma juste valeur, tout simplement."

A sa "juste valeur", hein ? Et qui lui avait dit qu'il était tellement fort et intelligent qu'il pouvait s'allouer le droit de se sentir si au dessus et si "mieux" que les autres ? Certainement pas elle. Et comme elle ne pensait pas ça de lui, elle continuerait à dire qu'il avait ce fameux "complexe". Pour le moment, elle préféra faire le sourde d'oreille et se taire. Après tout, c'était son problème, elle ne le valoriserait pas et n'écouterait pas les éloges qu'il se faisait à lui même. Elle ne l’élogerait seulement s'il faisait quelque chose de vraiment courageux, ou génial, comme se battre loyalement contre les rebelles qui se rangeaient du mauvais côté de la vie et préférait vaincre le roi par la brutalité. Et si c'était le cas ? Que devrait-elle faire ? L'admirer ou le mépriser parce qu'il avait presque "raison" de se trouver si "super". Elle réfléchit, avant de bientôt conclure qu'elle n'allait pas forcément être amené à le revoir, et que si c'était le cas, elle n'irait totalement dans son sens. La gamine n'était pas habituée à faire des compliments aux gens, même pas pour jouer aux lèches-culs, non, caresser les gens dans le sens du poils n'était pas son genre. Être franche ou se taire, point.

Elle était un peu déçu de savoir que ce n'était qu'une biographie... à moins que se fut une biographie de quelqu'un d’intéressant. Mais elle préféra ne pas demander de qui il sagissait, il ne semblait pas disposé à parler de l'ouvrage. Bon ok... il fallait qu'elle trouve un nouveau sujet de conversation, "monsieur" ne voulait pas parler de son livre... pourquoi était-ce si difficile d'être gentil et répondre simplement et sans détour aux questions que l'on posent ? Malheureusement pour elle, le monde ne tournait pas à sa manière et les gens ne répondaient pas ce qu'elle avait envie d'entendre. Hélénie songea à partir, elle aurait certes, aimé discuter plus longtemps, mais la discussion étant apparemment close, elle ne voyait pas comme la rallonger. Mais avant même qu'elle puisse faire le moindre pas, il l'interpella d'un timbre de voix plus sympathique :

"-Tu as quel âge, si je ne m'abuse... ?

C'était là, à ce moment précis, où elle devait dire son âge, qu'elle se sentirait vraiment petite. Il allait la considérer avec un regard amusé, qui signifiait "Eh bien, tu n'es vraiment qu'une enfant." Avant de dire son propre âge qui était sans doute élevé de sept à dix année de plus. Comment pourrait tel paraître un minimum sérieuse du haut de son mètre soixante et de ses dix sept ans et demis ? Heureusement, elle allait bientôt atteindre la majorité et être moins prise de haut, dire qu'on à dix-huit ne fait pas de vous un adulte, mais a tout de même son petit effet.

"-Dix huit ans, enfin dix-sept en réalité, mais j'aurais bientôt atteint cet âge, et vous ? Vous semblez assez fort pour être honnête."

Ca serait le deuxième et dernier compliment qu'elle lui ferait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyVen 20 Juin - 19:11


Alors que j’estimais son âge aux alentours de quinze ans à peu près, voire peut-être un peu moins, Hélénie m’annonça qu’elle allait bientôt avoir ses dix-huit ans. Qu’elle allait bientôt avoir sa majorité civile, en bref. Cette jeune fille, qui ressemblait plus à une gamine qu’une adolescente âgée de 17 ans? Non, elle cherchait sans doute à grandir plus rapidement, bien évidemment! Je lui donnai cependant le bénéfice du doute, question d’éviter quelques situations embarrassantes pour moi, si jamais cette dernière avait réellement l’âge qu’elle prétendait avoir. Je m’empêchais même de la regarder d’un air peu convaincu, espérant éviter que le chat se mette à montrer les crocs et les griffes à nouveau.

Bizarrement, elle avait également glissé un compliment qui, bien qu’avec sa petitesse, réussit amplement à me caresser dans le sens du poil. Ce n’était pas pour autant que j’allais lui balancer que j’étais de l’Unité Spéciale, le général qui plus est. Pour la simple et bonne raison que je ne savais pas à qui j’avais à faire : derrière ses apparences de gamine angélique, peut-être qu’Hélénie était une rebelle qui cherchait à tuer le roi. Si tel était le cas, j’allais devoir l’abattre, même si ma volonté m’aurait dit de faire plutôt le contraire et de l’épargner. Si tel n’était pas le cas, eh bien… je me débrouillerais pour en faire une alliée, voire une amie.

D’un ton toujours un peu fier, je lui annonçai mon âge, ainsi que le fait que je m’entraînais à peu près tous les jours, comme pour l’impressionner.

—26 ans, ma chère. Je m’entraîne presque tous les jours bien évidemment, ce serait dommage de perdre ce corps de dieu quand même…

Au risque de passer à ses yeux pour un personnage bien vantard, ce que j’étais probablement, je lui avais dit ça comme ça, même si j’étais presque certain que la jeune adolescente allait se débrouiller pour retourner cela contre moi. Après tout, qui aurait su résister à la tentation? Face à un être dont l’amour-propre dépassait les limites du possible, ramener ce dernier à la réalité était un réel plaisir! Cela était un agréable divertissement, même pour moi. Seulement, c’était moins amusant lorsque j’étais celui qui le subissait…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyMer 25 Juin - 11:28



Et voilà, il suffisait d'un compliment habillement placé pour que cette personne mette de côté son apparente amertume ressentit quelques instants plus tôt. Mais le fait était qu'elle n'avait pas eu pour but de le calmer et se le mettre dans la poche avec des compliments, elle avait réellement pensé ce qu'elle avait si tôt dit. Elle se demanda si l’intéressé avait vraiment oublié son irritation de tout à l'heure, car à la façon dont il lui avait répondu elle aurait pu très facilement le croire. Mais, mieux valait ne pas se fier aux apparences, Akemi pouvait aussi adopter cet air plus ou moins gentil pour attiser sa confiance. Dans quel but ? Elle frémit d'angoisse en imaginant ce que pouvait avoir ce pur inconnu derrière la tête. "Non, calme toi... rien de tout cela n'arrivera, et puis, tu as ton épée, pas vrai ? "Hélénie fit un effort pour mettre à part toutes ces possibilités effrayantes, histoire d'éviter de s'énerver contre son sauveur pour une raison que celui-ci ignorerait. La jeune brune se concentra sur la conversation essayant d'empêcher son esprit de dériver sur tout autres sujets.

Vingts-six ans ? L'adulte devait être âgé de trois ou quatre ans de moins que son père. Est-ce qu'il avait des enfants ? Si c'était le cas, elle plaignait ces petits êtres de devoir supporter un père qui ne cessait de se vanter si ouvertement. En tout cas, elle se passerait bien d'un paternel comme ça.

Alors, il s'entraînait tous les jours ? Etait-ce nécessaire pour son travail ou le faisait-il juste pour attirer les regards et se faire complimenter ? Si c'était bel et bien la raison, il avait un très sérieux problème, et elle le plaindrait d'être si superficiel. Cependant, elle aurait aimé être aussi fort que lui ! Sans les muscles... juste la force comme ça... Eh bah oui. Comment pourrait-elle ressembler à une belle lady avec de gros muscles disgracieux ? Mais comment se faire respecter si elle n'avait que des chammalos dans les bras ? L'intelligence diront certains, pourtant non. Avec de grosses brutes comme celles du magasin, il ne suffisait pas d'avoir de la jugeote mais seulement de la force.Elle continua de le questionner avec un ton intéressé tout en se gardant bien de lui jeter une remarque sarcastique au visage :

"-Oh, je vois. Vous devez sûrement vous entraînez durement tous les jours pour garder ce physique... Moi aussi je m'entraîne un peu, mais à l'épée ! Hm, vous savez manier des armes blanches vous ?

Hélénie avait souligné son propos en montrant fièrement l’étui dans lequel était rangé son bien le plus précieux. S'il savait manié des armes il aurait tout l'air d'un super chevalier... non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyJeu 26 Juin - 0:58


D’un ton que j’aurais qualifié d’intéressé qui ne fit qu’apaiser ma fierté un peu blessée par quelques un de ses propos précédents, Hélénie reconnut les durs efforts que je devais fournir chaque jour à l’entraînement. Que je l’aie voulu ou non, j’étais dans l’obligation de m’exercer chaque jour, une fois les soldats en pause : un général d’armée dont la musculature ne permettait même pas de se battre convenablement et de soumettre facilement les fantassins un peu plus rebelles que les autres, ce n’était pas très crédible. Et sachant à quel point j’avais mon travail à coeur, je n’avais pas envie de me faire renvoyer, n’ayant pas su garder l’ordre au sein du camp…

Mais la chose la plus surprenante, ce fut qu’elle s’entraînait elle aussi, mais à l’épée. J’avais un peu de mal à m’imaginer cette jeune adolescente presque frêle manier une arme dont le poids était probablement le double d’elle-même. La scène qui me venait à l’esprit était si cocasse que je ne sus réprimer le léger sourire s’esquissant à mes lèvres. Même si au final, je ne devais pas être plus habile qu’elle au combat à l’arme blanche.

Elle me montra l’étui dans lequel était gainé la longue lame. Je fus légèrement impressionné qu’une demoiselle de son âge possède un tel bien… Mais aussitôt, je me souvins aussitôt que son âge ne concordait pas avec son physique, qu’elle avait dix-sept ans et non quinze, ce qui me retira aussitôt cet effet d’étonnement. Après tout, ici à Wonderland, tout le monde semblait bien aimer bien trimballer des armes sur soi. Question de mieux s’entretuer sans doute, de mieux se protéger de son réel prédateur, soit sa propre espèce.

Je me vis dans l’obligation de lui dire la vérité, donc de lui avouer que j’étais pourri avec les armes blanches, sauf peut-être avec les poignards. Ma spécialité était les armes à feu et le combat à mains nues, après tout. C’était ce à quoi on m’avait le plus entraîné.

—Je sais manier les armes blanches, mais je ne suis pas très bon. Je suis plus habile avec une arme à feu ou avec mes poings, c’est ce à quoi on m’a entraîné surtout.

Soudainement, je réalisai l’ampleur de mes dires. Indirectement, je venais de lui dire que je faisais partie de l’Unité Spéciale. Si Eldweiss avait l’esprit logique un minimum développé, cette dernière remonterait facilement jusqu’à la conclusion que je faisais partie du camp qui exterminait sans vergogne ceux qui offraient résistance au roi. J’eus envie de faire l'un de ces magistraux facepalm, mais cela ne m’aurait que rendu un peu plus suspect que je ne l’étais déjà… Je ne le fis donc pas. Tiens ta langue un peu, sombre idiot! me hurlai-je intérieurement, en rogne avec moi-même.
[Promis je réponds bientôt à Illy/Camille.. C'est juste que j'adore ce RP ;w; ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyJeu 26 Juin - 15:44



A ces mots, la jeune fidèle ouvrit de grand yeux encore plus admiratif que tout à l'heure. "[...]on m'avait entraîné[...]", quelqu'un l'avait entraîné ? Cet homme était décidément de plus en plus cool ! Mais, dans ce cas, s'entraînait-il pour "garder son corps de dieu" comme le disait-il si bien, ou bien parce que c'était son devoir ? Et puis, pour quelles raisons l'avaient-on apprit à manier les armes à feux ? Des parents voulant que leur enfant sache se défendre ? Un homme engagé à l'unité spécial ? Il ne serait peut être pas aussi facile que ça d'éclaircir toutes ses questions. En effet, s'il était engagé et qu'il avait un minimum d'intelligence, il ne se risquerait peut être pas à avouer son travail par peur que la jeune soit une rebelle et qu'elle se mette en tête de l'éliminer. Mais il pouvait tout aussi bien affirmer clairement qu'il était de l'unité dans le but de manipuler cette "potentielle" rebelle. Le fait est que s'il niait qu'il appartenait à l'unité spécial, elle ne pourrait pas savoir si c'est vrai ou non... ça serait dommage... elle aurait tellement aimé questionner quelqu'un en faisant partie. Néanmoins, il pouvait aussi bien être enfant de parents protecteurs... ces petits neurones avaient trop fonctionné, elle s'en faisant sans doute pour rien.

Son esprit était à présent occupé à imaginer tous ses soldats s'entraînant sûrement et de façon stricte dans la poussière, en plein soleil. Certainement qu'ils avaient soifs et faims, mais que pour le bien de Wonderland, ils continuaient leurs entraînements, sans relâches. Il fallait avoir bien du courage pour s'engager, mais peut être que certains n'avaient pas eu le choix. Elle aussi aurait pu être parmi eux, courageuse et fidèle au roi. Elle aussi était forte. Elle en était certaine, elle aurait pu supporter les pressions que pouvaient produire l'unité spéciale, seulement, son manque de coopération était presque inexistant. Elle jouait les petits chefs en permanence, un général d'armée n'aurait supporter son arrogance et elle n'aurait pu jouer les dociles soldats très longtemps. La brunette servait donc le pays à sa manière, tentant de se défendre, de dénoncer quelques gens qui étaient plus que suspect. Et pourtant, personne ne lui dirait "merci" et certainement pas ce roi en mousse. Lui préférait être violent... franchement, encore heureux qu'elle était conciliante et peu rancunière...

L'idée de pouvoir elle aussi manier des armes à feu l'exalta, bien que ce ne soit pas une arme qu'elle aime particulièrement. L'épée était bien plus classe malgré que les pistolets étaient plus efficaces. Mais ce blondin savait aussi utiliser les armes blanches. L'imaginer en train de servir d'une épée ou quelque chose y ressemblant de près ou de loin ne fit qu'encrée plus profondément l'idée qu'elle se faisait de lui. Il était décidément généralissime, dommage qu'elle ne pouvait plus se permettre de le complimenter, des éloges, elle aurait voulu lui en faire par millier à cet instant. Et puis en plus, il savait se battre à mains nues ! Combien de personnes avaient-ils put terrasser et remettre à leurs places ainsi ? Certainement plus qu'elle. Hélénie observa ses petits poings, même en portant une épée ses bras étaient aussi musclés que des cures dents.

"-On vous a entraîné ? Peut-être êtes-vous de l'unité spécial pour que ce soit le cas... si c'est c'en ai la raison, je vous admires, il faut avoir bien du courage pour survivre là dedans. J'aurais aimé rentrer dedans, mais je suis trop peu obéissante pour ça. Vous savez maniez combien d'armes à feux ? Enfin, rien de garantie que vous êtes de l'armée, je m'emballe pour rien.

Bien évidemment, elle c'était abstenue de dire : "Oh mon dieu, vous êtres vraiment généralissime, vous serez mon nouvel idol, je rêve d'être comme vous !" Mais elle imaginait sans mal qu'il aurait vraiment entendre ses paroles sortir de sa bouche. Hélénie allait vraiment finir pas l'idolâtrer... si ce n'était déjà le cas. Et pourtant elle avait ses raisons de l'admirer... beau et fort...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyMar 1 Juil - 23:19

[Désolée si c'est nul, j'ai eu beaucoup de mal à me concentrer en écrivant... J'ai persisté à continuer puisque je me disais que je t'avais fait suffisamment attendre]

Sur moi elle posait des yeux admiratifs auxquels auparavant je n’avais jamais eu droit avant aujourd'hui. Et pourtant, le fait de savoir manier ces choses qui tuaient devait-il réellement être glorifié? Probablement pas, mais j’arborais toujours ce sourire fier, tout de même flatté par l’admiration, portée à tort, lue dans son regard. Entre la haine que me portait la totalité des rebelles sans même connaître mon visage et mon nom et le respect que me portait tous ces soldats qui, secrètement, devaient me mépriser de tout leur coeur, j’avais bien droit à un peu de reconnaissance de temps en temps…

Alors que la demoiselle semblait être occupée à laisser vaquer son esprit bien loin d’ici, je me mis à fixer le sol, me permettant aussi une petite pause pour penser. Penser à comment j’allais me sortir de ce qui me paraissait bien être un cul-de-sac : je lui avais annoncé indirectement que j’étais de l’Unité Spéciale. Trouver des explications logiques et plausibles, mais mensongères, n’étaient pas mon fort. Si cela ne tenait pas du propre danger auquel je me serais moi-même exposé, je lui aurais avoué quel camp je « défendais » et surtout, qui je combattais. Néanmoins, elle avait mon nom, information qui se serait avérée catastrophique si révélée. Je n’aimais pas mentir à ceux que j’appréciais au moins un peu, même si cela ne faisait que très peu de temps que nous nous connaissions. Je préférais même ne pas imaginer si derrière cette apparence de gentille gamine se cachait une dangereuse rebelle qui n’attendait que confirmation pour divulguer mon nom à tous ses camarades. Ils voulaient tous ma tête sur un plateau d’argent, après tout.

Dès que je relevai à nouveau les yeux, j’eus droit à une question. Mes craintes se confirmèrent dès qu’Eldweiss mentionna l’Unité Spéciale. Devant des yeux emplis de cette admiration qui me paraissaient si sincères, j’avais du mal à m’imaginer qu’elle avait de mauvaises intentions. Mais je restais tout de même encore sur mes gardes, ne me sentant toujours pas très en confiance.

Puisqu’après tout, personne n’admirait l’Unité Spéciale. Les soldats qui en faisaient partie étaient de véritables barbares tuant sans pitié, ils abattaient ceux qui défendaient le peuple, n'est-ce pas? Les rebelles, ceux que certains de la population voyaient comme le dernier espoir pour sauver Wonderland, ceux qui méritaient plus de gratitude que qui que ce soit d’autre pour combattre avec courage ces horribles monstres tuant tout sur leur passage que nous étions. La seule chose qu’ils ne prenaient pas en compte, c’était que tout autant que nous, ils usaient de violence pour parvenir à leurs fins. Et malgré tout cela, je dirigeais fièrement cette armée et pour rien au monde je n'aurais échangé mon travail.

Je ne me laissai aucun moment de répit pour répondre à sa question, de peur de paraître un peu suspect. C’est donc accompagné de ce même sourire que je lui débitai la première connerie qui me passa par la tête.

—Désolée de te décevoir, mais je ne fais pas partie de l’armée. J’ai appris le maniement des armes par mon père, qui lui est « vendeur » d’armes à feu.

Et si seulement c’était vrai, pourtant… me dis-je, repensant à ce connard qui ne faisait rien de ses journées, laissant le soin à sa compagne de travailler toujours sans relâche. J’eus une petite pensée pour eux, mes parents, que je n’avais jamais voulu revoir depuis mon départ de la maison à mes seize ans. Après tout... c'était eux-même qui m'avaient gentiment proposé de me jeter sur le champ de bataille pour mourir d'une balle dans le coeur, presque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyJeu 10 Juil - 12:16



Les yeux admiratifs d'Hélénie devinrent un peu plus ténu, elle commença à se calmer se répétant intérieurement qu'elle s'était emportée... Non, ça ne changeait rien, il savait tout de même manier les armes, pas vrai ? Armée ou pas, il semblerait qu'il sache utilisée des armes à feux, et ça, s'en n'était pas moins classe. S'il n'était pas engagé c'était peut-être car il craignait d'être blessé, qu'il avait peur de l'armée, ce n'était pas un poltron quand même, si ? S'il s'avérait que c'était le cas, elle aurait pu en une fraction de seconde perdre tout respect et admiration pour le blond. Elle allait vite voir ça, à cet instant la brune avait une idée précise en tête qu'elle ne comptait pas abandonner de si tôt. Convaincre Akemi de rejoindre l'armée. Il en avait la carrure, pas vrai ? Alors pourquoi pas. Bien entendu, elle allait lui demander de façon subtile comme elle en avait toujours l'habitude de le faire, c'était bien une fille diplomate, calme et réfléchi. En y pensant, la brunette avait toujours rêvé de posséder une arme à feu, elle ne lâcherait pas sa bonne vielle épée, mais elle aimerait avoir une sorte de "collection d'arme". Il fallait du cran et être responsable pour posséder des armes, enfin en principe Le fait qu'elle en possède remonterait encore plus son estime de soi. C'était un lourd fardeau, il suffisait d'une maladresse pour qu'un de ses objets d’assassins fasse une victime, mais elle s'en pensait capable. Et voilà qu'arrivait devant elle une personne dont le père était marchand d'arme... La fidèle réfléchit histoire de remettre ses idées correctement en place et de ne pas dire n'importe quoi. Elle n'était pas sans savoir qu'elle pouvait parfois se montrer bavarde, et vexer ses interlocuteurs...

"-Oh, vraiment ? C'est un peu dommage car vous avez l'air d'avoir tout à fait la force et la carrure de quelqu'un de l'armée. Se pourrait-il cependant que vous ayez peur de vos jeter à corps perdu dans la "lutte" contre les rebelles ? Je pense que ça peut sûrement se comprendre. Pourquoi ne pas s'engager ? Je suis certaine que des gens plus frêles que vous font partis des unités spéciales. Mais peu importe, c'est votre choix. Certains ne sont pas fait pour le combat. Elle avait souligné ses propos d'une voix déçut.

S'il s'engageait dans l'armée, il serait comme un espèce de "vrai héro". Et s'il se laissait convaincre ? Bien évidement, ce n'était pas en une seule phrase qu'elle allait changer sa vision des choses et qu'elle allait le pousser à devenir membre de l'armée, surtout qu'il paraissait que le général était un fou tyrannique... Les gens fabulaient probablement, ils étaient sans doute tous faibles. Les gens avaient tendance à tout exagérer, chose exaspérante, ne pouvaient-ils pas simplement avoué qu'ils n'étaient pas plus fort qu'un oisillon ? Tous seraient plus simple, et malheureusement plus blessant, si les autres parlaient sans détours. Et pourtant, on vivait dans un monde de mensonge. Tous devaient se méfier de tout le monde, surtout dans la situation dans laquelle était Wonderland. Derrière un quelqu'un de doux et gentil pouvait se cacher un terrible criminel qui n'attendait qu'un moment de faiblesse pour vous assaillir. Hélénie remarqua qu'elle allait finir par ne plus faire attention aux réponses du "héro désigné"  à cause de ses réflexions philosophiques. Elle enchaîna donc :

-Est-ce que vous pourriez m'indiquez ce magasin d'arme ? J'aimerais en acheter, mais honnêtement je n'ai jamais vu aucuns magasins de ce type. Si j'en achète, je ne les utiliseraient pour tuer personne bien sûr ! Ajouta-t-elle voyant que ses propos étaient un peu flous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyJeu 17 Juil - 12:25


Hélénie sembla visiblement déçue par le fait que je ne fasse pas partie de l’armée, même si ce n’était qu’un mensonge et que j'en faisais bel et bien partie. Cette dernière sembla même tenter de me convaincre de m’y enrôler, pour une raison encore obscure. J’avais du mal à cerner son but, tant que je ne pus m’empêcher de voir cela comme une habile tentative de manipulation, celle-ci étant probablement au courant de ma réelle identité. J’avais  presque l’impression d’avoir à faire avec une rebelle qui ne cherchait qu’à me faire avouer ma position, mais avant d’insinuer de telles choses, je préférais en avoir le coeur net. Surtout que cette jeune fille me semblait bien inoffensive, de toute manière.

J’allais donc simplement continuer dans ma lancée et lui mentir, puisque de toute manière, je n’étais pas suicidaire au point de vouloir me livrer à une potentielle rebelle aux allures de jeune demoiselle faible et naïve. Certes j’avais envie d’être son ami, mais ma prudence m’empêchait de faire n’importe quelle connerie, comme dire toute la vérité à mon propos.

—Cette unité n’emploie probablement pas les meilleurs moyens pour conserver la paix dans Wonderland. Voyez-le par vous-même, les rebelles font encore des ravages avec leurs manifestations et révoltes armées ou pas. Je préfèrerais ne pas perdre mon temps dans ces rangs si leurs actions n’avancent à rien…

J’avais du mal à renier aussi impitoyablement mon camp, étant d’une loyauté sans limite à l’Unité Spéciale. Je réussis néanmoins à me consoler avec le fait que cela n’était en aucun point ma réelle opinion, même si de telles paroles étaient réellement sorties de ma propre bouche. Je n’étais pas d’accord avec certains idéaux de ma propre unité, c’était bien vrai, mais pour rien au monde je n’aurais tenté de trahir ou de dire du mal de celle-ci.

Dès que j’eus terminé de parler, Hélénie enchaîna avec d’autres questions, qui elles, me semblèrent bien moins suspectes que les autres. Malgré cela, elles me mettaient en toute aussi mauvaise position : j’avais besoin d’un nouveau mensonge pour couvrir le précédent. L'adolescente voulait savoir où se trouvait le magasin de ce père vendeur d'armes qui n'existait pas. Je savais bien que dire la première chose me venant à l’esprit n’était pas la bonne solution, mais que la faire patienter en cherchant une réponse acceptable n’était pas non plus mieux : savoir que je mentais n’allais être que plus facile.

Après un court temps d’attendre, qui je crois, allait faire en sorte que je n’allais que m’enfoncer plus, je lui répondis.

—Mon père ne travaille pas vraiment dans un magasin… Et tu risquerais d’ailleurs de te causer des ennuis, donc vaut mieux pas.

C’était la réponse qui m’avait parue la plus crédible et qui, en plus, aurait pu me permettre de clore la discussion le plus rapidement possible. Avec un peu de chances, Eldweiss allait lâcher prise à ce propos et n’allait pas chercher à en savoir plus loin. Certes, je venais de me faire passer pour le fils d’un brigand, trafiquant illégal d’armes, mais au moins, j’étais débarrassé de ces milles et unes questions à propos de ce supposé père qui vendait des pistolets. Du moins, c’était ce que j’espérais…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptySam 2 Aoû - 16:04

Désolée pour le retard D:


Akemi venait tout bonnement de refuser de faire partie des Unités Spéciales, mais en même temps, il faudrait avouer qu'un homme qui s'est laissé influencer par une enfant à propos d'une chose aussi sérieuse serait quelqu'un de très irresponsable. Elle aurait pu conclure que le fait de refuser montrait qu'il était bel et bien quelqu'un de cool et responsable, bien qu'elle était assez entêté pour continuer à lui prouver qu'il devait d'une manière ou d'une autre servir son pays s'il n'était pas rebelle. Pourtant, il n'avait nullement utilisé le fait qu'elle était trop petite pour lui dire quoi faire et avait au lieu de ça répondu qu'en gros l'armée ne servait à rien. Ca c'était une chose qu'elle ne pouvait tolérer. Certes, leurs manière de faire ne reluisaient pas toujours d'intelligence et qu'il y avait certainement d'autre chose à faire pour remédier aux problèmes, mais quoi ? Comment les unités pouvaient-elles traquer les rebelles, les forcer à parler, conserver la paix et la sécurité des habitants, chercher la base de ces traîtres et protéger le roi sans paraître violent et donner l'impression d'être des méchants qui n'aiment que emprisonner les autres ? Plus facile de critiquer que d'être dans la situation ! Le réel problème n'était pas les méthodes de l'armée, mais leurs membres stupides qui manquaient de maturité. On pouvait bien sûr blâmer leurs superviseurs , mais il fallait avouer que gérer tout ce monde relevait de l'exploit.

Ensuite, il l'informa qu'elle serait dans une délicate situation si elle achetait des armes dans ce "magasin" qui n'en était pas exactement un. Qu'est-ce que ça voulait dire ? Il vendait des armes illégalement ? Ça signifiait que des personnes dangereuses pouvaient s'en procurer... Si c'était vrai, ce n'était pas avec ça que le taux de criminalité de Wonderland allait baisser. Pourquoi lui avait-il dit d'ailleurs ? Elle aurait pu être une simple cliente rapportant de l'argent à son père dont il pourrait certainement lui aussi bénéficier. Soit, il lui avait certainement dit parce qu'il était un type bien, il l'avait quand même sauvé de ces abrutis de vendeurs de tout à l'heure. Il n'y avait de toutes manières pas d'autres explications, à moins qu'il lui mente sur toute la ligne, mais pourquoi faire une chose pareil ? Hélénie prit soudain conscience qu'elle devait rester sur ces gardes, elle ne savait absolument pas qui il était et se laissait trop emporter. Elle ne changea pourtant pas son attitude, s'il commençait à devenir louche elle partirait simplement en courant, après lui avoir crié dessus bien sûr.

"-Je ne suis pas d'accord avec to-vous, je trouve que ce genre de propos est erroné. Certes, ils n’emploient pas toujours les meilleurs moyens pour remédier aux situations, mais leurs positions est compliquées, ils doivent s'occuper de beaucoup de choses à la fois. Ils font déjà de leurs mieux pour stopper les rebelles, il faudrait justement qu'ils aient plus de membres pour faire un travail plus efficace, non ? Si tout le monde partait avec votre mode de penser, il n'y aurait pas d'unité, la situation ne serait-elle pas encore plus catastrophique ? Même une enfant comme moi peut comprendre. Vous, si vous étiez dirigeant d'armée, comment vous vous y prendriez pour stopper les rebelles ? Je ne dis pas ça pour vous vexez bien sûr...

Sa voix n'avait aucunes nuances d'agacement. Elle avait décidé de parler franchement. Son monologue terminé, elle continua avec un air de confidence :

-Pour ce qui est de ce... "magasin" je comprends, chacun doit gagner son argent comme il le peut je suppose, je n'en parlerais à personne ne vous inquiétez pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie EmptyDim 10 Aoû - 23:23


La jeune demoiselle défendit l'Unité Spéciale face aux propos un peu désobligeants que j'avais tenus. D'une franchise presque irréfutable, elle m'expliqua qu'elle n'était guère d'accord avec la critique que j'avais faite envers mes propres soldats. Je ne pus empêcher ce léger sourire naissant sur mes lèvres. Plus notre échange à propos de la situation de Wonderland s'éternisait, plus mes soupçons d'avoir affaire à une rebelle déguisée en fidèle inoffensive s'évanouissaient. Je réalisais peu à peu que je m'étais probablement méfié de cette gamine à tort. Cependant, personne ne pouvait me le reprocher. Vu la position dans laquelle je me trouvais au sein de la condition de notre ville, je ne pouvais me permettre aucun faux pas, sans quoi nous risquions d'être les perdants de cette guerre. Ma confiance, bien que j'avais parfois tendance à l'accorder trop facilement, je ne devais pas l'offrir au premier venu et j'en étais bien conscient.

Alors que j'allais ouvrir la bouche pour continuer à argumenter pour défendre cet avis qui n'était pas le mien, Eldweiss poursuivit d'un air et d'un ton si confiant que je décidai de garder pour moi ces argumentations en lesquels je ne croyais pas la moindre seconde.

L'adolescente me rassura qu'elle n'allait pas dénoncer ce père que j'avais inventé afin de couvrir l'un de mes nombreux mensonges que je lui avais raconté. Suspecter la moindre fourberie dans ses paroles aurait été idiot : son ton si assuré me le prouvait bien. Cette simple promesse témoigna de la bonté que possédait Hélénie. Je me sentis aussitôt coupable de m'être présenté à elle, dissimulé derrière un masque de mensonge. Cesser de jouer le jeu avait été la première chose que j'avais voulue à l'instant, mais me dévoiler après tout ce que je lui avais raconté n'aurait été qu'une énorme bêtise : j'avais la vague impression qu'elle se fâcherait, même si je ne la connaissais presque pas.

Je décidai donc de jouer le jeu. Toujours dans la peau de ce personnage qui n'avait pas confiance face à l'unité mise en place par le roi pour assurer la protection de ce dernier, je lui répondis simplement :

—Merci, tu es quelqu'un de bien, tu sais? Les gens comme toi sont devenus rares, à Wonderland… On ne peut plus faire confiance à personne, ou presque.

Bien que jouant un rôle, ces paroles étaient plus sincères que tout ce que je lui avais dit précédemment. J'avais même accompagné mes dires d'un petit sourire qui n'avait rien au rictus arrogant et hautain que j'affichais si souvent, chose que je ne faisais pas si souvent que cela.

Avant qu'elle puisse dire quoi que ce soit, je remontai légèrement la manche de ma chemise pour pouvoir regarder la montre que je ne portais pas à mon poignet, cherchant une excuse pour pouvoir partir. Je me sentais simplement mal de lui avoir menti, alors je préférais partir au plus vite. Je savais pertinemment que cette demoiselle était exactement le genre de personne avec qui je me serais entendu à merveille, mais cette image qu'elle avait de moi était totalement fausse. Ça n'en valait donc pas la peine…

—Je dois rentrer, il est tard. Content de t'avoir rencontrée, Hélénie Eldweiss. Fais attention à toi et sois prudente, ce serait dommage que quelqu'un tente de t'escroquer à nouveau. Adieu ou au revoir, peut-être.

Sans demander mon reste, je tournai rapidement les talons et traçai ma route. Secrètement, j'espérais que ces salutations n'allaient pas être qu'un simple adieu, mais bien un au revoir. Cette gamine était sympathique, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty
MessageSujet: Re: Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le chevalier vantard ! ▬ Akemi & Hélénie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs terminés-