Injustice ▬ Akemi & Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptySam 26 Avr - 18:39

Je marchais tranquillement dans les quartiers pauvres avec 15 soldats,nous étions un petit groupe pour cette mission, cette première mission. Elle se passait dans les quartiers pauvres, l'endroit de mon enfance alors bien évidemment j'y participais car je connaissais toutes les cachettes que pouvait avoir les rebelles.
Le vent était présent et les nuages gris également. Nous marchions entre les bidons-ville et toute les personnes présentes rentraient chez elles.
La peur presque palpable nous fouillions tout les endroits possible et imaginables. Nous en avions trouvés quelques-uns et ils furent exécutés ainsi que les personnes les hébergeant. C'était dur mais c'était les ordres.

Nous avions même fouiller mon appartement de fortune. Il n'y avait personne, évidemment puisque je n'hébergeait personne. Je sortais de chez moi avec une collègue du camp et nous parlions de tout et de rien. Jusque là personne n'avait exécuté de personnes innocentes comme cela c'était passé auparavant quand je n'étais pas dans l'armée.
Oui, cela était arriver de voir, un beau matin, des soldats arriver par dizaine et exécuté au hasard des personnes faisant partis de mon voisinage alors qu'il n'abritaient personnes. Je les connaissaient, je savais qui ils étaient et s'ils cachaient ou on des rebelles.

Je continuais ma route accompagnée de 5 ou 6 camarades plus loin du taudis dans lequel j'habitais. Puis une voie attira mon attention. Une voie de vieille dame que je ne connaissais que trop bien.
Elle disait qu'elle ne comprenait pas ce qu'il se passait, elle demandait à un soldat pour quelles raisons il la traiter de la sorte.
Je me retournais, mes cheveux volant au gré du vent et voyait la scène. Un frère d'arme tenait la vieille dame par le bras et je ne la reconnu pas tout de suite. Il jeta la vieille dame à terre telle une vulgaire chienne. La femme pleurait et disait à l'homme qu'elle ne cachait personne. Elle lui répétait inlassablement qu'elle n'avait rien à voir avec les rebelles et cette guerre. Il fallait regarder son âge pour comprendre qu'elle était trop âgée pour prendre le risque de recueillir des rebelles.

Puis je la reconnu, c'était bien sa voie, ses traits de visage et son habitation. C'était ma voisine, celle dont je m'occupais depuis que son fils fut exécuté sans raisons par des soldats sans scrupule diriger par mon général. Je commençais à me diriger vers eux quand ma coéquipière me retenu par le bras en me disant que je n'avais rien à craindre, que si elle était innocente le soldat la laisserais vivre. C'était la procédure.
Je regardais donc assez difficilement le reste de la scène. Ma voisine était à terre, complètement soumise à cet enfoiré qui lui parlait comme de la merde.

Elle criait à l'aide et suppliais qu'ont l'épargne car elle n'avait rien à se reprocher. Ce qui était vrai. Je le savais.
Puis, tout se passa vite. Le soldat dégaina son arme et visa le crâne de ma vieille voisine. A cet instant je donnais une droite à celle qui me tenait le bras. Elle tomba net, sèchement. Je commençais à courir vers l'homme en lui hurlant de ne rien faire.
Ma voisine eu juste le temps de dire "Je n'ai absolument rien fait monsieur, j'ai toujours respecté la loi je vous en pr..." Elle ne pu jamais finir sa phrase, l'homme avait tiré, à balle réelle dans sa tête en lâchant un:" Ta gueule vieille chienne".

Je stoppai net ma course. Mes yeux écarquillés je ne bougeai plus un seul  muscle de mon corps. Qu'avait-il fait ? Comment avait-il osé ?!
Il tourna le dos au corps de la vieille femme et partais en direction d'autres habitations, sans aucuns scrupule. Je tombais à genoux. Les larmes coulaient toutes seules sur mes joues. Pas elle, non ce n'était pas possible. Je pleurais à chaude larmes.
Puis au bout de 10 minutes je regardais l'homme qui partait au loin et me levais. L'adrénaline, mon sang en ébullition. Je me levai en hurlant et me dirigeais vers ce connard.
Mes camarades avaient bien sentis le coup venir. Au bout de 2 ou 3 foulées de courses 2 de mes camarades se jetèrent sur moi en me demandant de me calmer. L'un essaya de m'attraper au cou mais je me baissai et tourna sur moi pour lui donner un coup de pied à la nuque et profitai de la trajectoire que j'avais pour donner un coup de coude dans le nez du deuxième.
Je continuais ma course, toujours les larmes aux joues et me retournais. 2 autres soldats arrivaient vers moi.

Je sortis mon arme et leurs tira dans l'épaule, histoire qu'il soit à terre. Les coups de feu attirèrent l'attention de cet enculé et de ses acolytes.
Je le regardais et lui hurlai que j'allais le tuer. Je me remise à courir à toute vitesse sur  l'homme et ses copains eux se dirigeaient vers moi. Je sortis mon sabre et les assomais un à un jusqu'à me retrouver devant ce connard.
Je lui sautais dessus et ne faisait que le frapper. Je le ruais de coup et son visage était en sang. Il n'arrivait même plus à respirer tellement le sang était présent dans ses vois respiratoires.
Je ne faiblissais pas, pleurant toutes les larmes de mon corps. Mes mains étaient meurtri par la violence des coups portés. Tout en pleurant je lui lançais :

-Crèves enculé ! Elle n'avait rien fait salopard ! Je vais te tuer fils de pute, je vais te tuer. Tu vas crever comme un chien que tu es !!!

J'allais le tuer, oui j'allais réellement le tuer. Le faire souffrir, il allait payer, payer pour son meurtre se chien.

_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 27 Avr - 6:26


Un officier arriva en trombe au camp. « Elle a grillé un fusible! Elle est... Elle est en train de battre l'un de nos hommes! Putain, elle est devenue incontrôlable! ». C'était ce qu'on avait dit au général, sans même commencer par bonjour. L'opération avait foiré par sa faute, des hommes avaient été tués par sa furie et surtout, elle s'était retournée contre l'Unité Spéciale. Pour la première fois depuis son recrutement, Emma s'était attaquée à autre qu'à Akemi, et cela ne plaisait pas du tout à ce dernier...

Il se rendit rapidement sur les lieux, étant le seul et l'unique à pouvoir maîtriser la situation, avec ses nerfs d'acier et connaissant plutôt bien Hokori.

Des hommes avaient été mis à terre, par elle sans doute, une vieille femme avait été tirée entre les deux yeux, gisante dans une marre de sang et Emma, là-bas, qui battait un homme. C'est à ce moment-là qu'Asaki comprit à quel point cette soldate était dangereuse. Dangereuse au point de se retourner contre ses propres collègues. Elle avait été placée avec des fantassins de son niveau, mais ceux-ci ne l'égalaient pas en force. Si on l'avait placée dans une équipe bien plus expérimentée, cela aurait été elle qui se serait retrouvée au tapis. La prochaine fois, Akemi avait décidé qu'elle serait dans sa propre escouade. Enfin, prochaine fois.... il allait devoir la virer ou la faire passer à la cour martiale.

Ainsi, le général accourut vers le soldat qui se faisait frapper continuellement et cette détraquée, alors qu'il ne bougeait presque plus. La jeune femme lui hurlait avec une telle rage et haine, telle qu'Akemi n'avait jamais connue chez elle. L'interrompant, il l'enleva du jeune homme et la frappa en plein visage, question de la calmer.

—Non mais tu fais quoi?! T'es conne ou quoi?! Regarde ce que t'as fait! Il s'est passé quoi pour que tu réagisses ainsi?!

Il lui hurlait dessus, encore plus fort qu'elle avait crié sur cet homme. Akemi la tenait par les épaules fortement, il la regardait bien dans les yeux, ignorant complètement les larmes qui coulaient encore sur les joues de celle-ci. Si elle osait le frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 27 Avr - 7:59

Je continuais à frapper cet enculé avec une rage qui ne m'emplissais que très rarement. Il avait tué une voisine, une innocente, une vieille femme sans défense et j'allais le lui faire payer. Il ne bougeait plus mais ce n'était pas pour autant que je stoppais mes coups. Son coeur battait encore, je le savais, je le sentais sous moi.
Personne ne faisait rien, ils étaient ou K.O; ou complètement dépassé par la tournure des événements. Mais larmes ne cessait pas mais je finissais par lâcher ce porc.

Non pas car je l'avais décidé, non, juste parce que une personne m'avait frappé de plein fouet au visage et que j'avais été éjectée à 2 mètres loin de celui que je voulais abattre. Je reconnu directement le général, qui, en cet instant était à peu près le seul qui pouvait me maîtriser.
Je commençais à me lever instantanément mais il me plaqua de plus belle par terre, comme une vulgaire mouche. Sa force, je la connaissais déjà et je savais que je ne l'égalais pas le moins du monde.
J'essayais de me défaire de son emprise, en continuant à crier que j'allais le tuer, que j'allais l'abattre. Mais en vain, je ne bougeais pas, lui non plus et son regard d'acier restait planté dans mon regard emplis de haine.

Il me demandait ce qu'il m'était passé par la tête, il m'hurla de regardais autour de moi, j'avais mis à terre tout les soldats qui m'accompagnais et je n'en ressentais aucuns remords. Les larmes toujours omniprésentes sur mes joues je le regardais en essayant de me calmer, de faire le vide. Je me concentrais sur lui et devenais à peu près calme.
Je soufflais assez fort pour faire descendre ma pression artérielle, et posais ma tête contre le sol, je le savais, je ne gagnerais pas contre lui. Je fermais les yeux en essayant de ravaler mes larmes. Puis, tournant la tête au sol je réouvrais à nouveau les yeux et vis, le corps gisant au sol de ma voisine.

Je recommençais à me débattre avec plus de force, j'avais réussi à le faire lâcher un peu prise.

-Lâches-moi ! Lâches-moi tu entends ?! Je vais le défoncer, je vais le tuer. Je vais tuer les connards dans son genre ! Cet enfoiré mérite de crever comme une merde !! Lâches-moi putain ! Laisses-moi !

Mes larmes coulaient de plus belles et les sentiments de rancœurs, de haine et de rage réapparurent de façon presque instantané. Ce fut un autre soldat qui expliqua au général les faits qui s'étaient déroulés en son absence. Et quand j'avais entendu tout cela, je réussi à me défaire de l'emprise du blond.
Je me lançais sur cet homme à nouveau, je n'avais plus réellement conscience de se qu'il se passait, comme un état second. J'allais commettre un meurtre et ce n'allais pas être la première fois.

_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 27 Avr - 8:57


Emma commençait à se calmer, Akemi ne détournait pas le regard, il continuait de la dévisager. On vint lui expliquer la situation. L'officier qui avait été en charge de donner les ordres de cette mission, celui qui était venu avertir Akemi du comportement d'Hokori d'ailleurs, avait donné l'ordre d'abattre certaines personnes. Cette femme, innocente, était dans la liste. Le soldat n'avait suivi que les ordres, et pourtant, c'était lui qui était reconnu comme coupable, pour cette folle. Payer pour les erreurs des autres... C'était fréquent dans l'Unité Spéciale de toute façon. Il était certain que cette vieille dame n'était pas coupable de quelconque crime : elle était bien trop vieille. Si vieille qu'au final, sa mort n'avait été devancée que de quelques mois, sans doute.

Soudain, la soldate recommença à se débattre, jusqu'à ce qu'elle réussisse à se défaire de l'emprise de son supérieur. Cette dernière retourna à l'homme déjà à moitié mort et l'assaillit de nouveau de coups. Akemi se releva rapidement et la plaqua une seconde fois au sol. Il ne la frappa, cette fois-ci. Son genou appuyait contre son ventre pour ne pas qu'elle se relève et il tenait ses épaules fermement. Sans cesse, le blond défiait le regard voilé par la haine, la rage et la tristesse de cette femme, continuant de la regarder bien dans les yeux. Le général était prêt à rester ainsi jusqu'à ce qu'elle soit détendue. Lui qui n'avait jamais connu la mort, ne comprenait pas beaucoup ses réactions. Il la trouvait excessive, même.

Asaki ne parla pas, continuant d'accrocher son regard au sien. Et ce, jusqu'à ce qu'elle soit calme. Lorsqu'elle lui parut un peu moins énervée, il osa prendre la parole, mais sans pour autant relâcher sa garde. Il ne fallait pas que la demoiselle se relève encore...

—Du calme... Du calme, Emma... Respire. Cet homme n'y est pour rien. Les ordres sont les ordres. Il n'a fait que suivre les directives données par le capitaine de votre équipe, rien de plus...

Sa voix se voulait réconfortante et apaisante, mais elle gardait toujours cette fermeté qui n'abandonnait jamais le blondinet. Il fallait qu'Emma se calme. Sinon, elle risquait le renvoi, ou pire encore, la mort. La cour martiale n'avait jamais été très clémente pour ce genre de fautes, après tout. Il devait le lui expliquer. Probablement qu'elle ne referait plus ce genre de conneries, après... Même s'il la croyait bien trop réfractaire pour cela.

—Quand tu te retournes contre tes collègues, tu ne protèges pas la vie de tes proches et ceux que tu aimes! Tu ne les venges pas non plus! Tu ne fais que mettre ta vie en péril. Les sanctions, ici dans l'armée, elles sont plus que sévères. Si je ne t'avais pas couvert depuis le début, tu serais déjà morte à cet instant. Je l'ai fait, chaque fois, parce que je t'apprécie bien, mais il y a une limite à ce que je peux falsifier dans les papiers de ton dossier, tu comprends?! Je ne sais même pas si cette fois-ci j'arriverai à te sauver de la cour martiale cette fois-ci, putain! Il y a trop de témoins... Trop d'yeux qui ont vu ton délit!

Il prit le risque de lui lâcher une épaule afin de pouvoir essuyer les larmes de la soldate du dos de la main. Akemi ne voulait pas qu'elle se fasse exécuter, même si elle était un réel danger public...

Après tout, elle était la meilleure soldate qu'il n'avait jamais eue, comme elle le lui avait dit! Ouais, il y en avait des plus forts, des plus agiles, des plus rapides, des plus expérimentés et surtout, des plus obéissants, mais c'était sa préférée, contre toutes attentes.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 27 Avr - 17:43

Il m'avait plaquée une seconde fois au sol, cette fois-ci, son genou était sur mon ventre, histoire que je ne relève pas. Je le regardais toujours d'un regard fou. L'on pouvait me faire du mal autant que ça plaisait mais toucher aux gens que j'aimais ou qui avait une quelconque affinité pour moi me mettais hors de moi.
Il continuait de me dévisager sans pour autant parler, nous avions dût rester dans ce silence tendu pendant au moin 30 bonnes minutes avant que je me calme réellement. Le regard moin dur, je ne baissais pas les yeux. Les larmes ne coulaient plus mais les dernières étaient encore présent sur mon visage.

Il me demanda de ma calmer, m'expliqua d'un ton doux mais ferme que ce n'était pas la faute de cet homme et qu'il avait simplement obéis aux ordres. Je ne répondait pas. Pour moi, il aurait pu avoir le choix, et aurait pu éviter cet incident. Puis, je fermais les yeux et faisait le vide, je faisais toujours cela pour me calmer.
Il m'expliqua par la suite que je risquais de mourir si je faisais ce genre d'actes. Il ajouta qu'il ne pouvait pas falsifier mes conneries à chaque fois et que trop de gens avaient vu la scène. Il avait perdu sa fermeté en disant qu'il ne pourrait peut-être pas m'éviter la cours martiale.  Il se trahissait légèrement mais j'étais la seule à le sentir.

J'ouvrais les yeux et le regardais tout en réfléchissant. Il m'avait beaucoup de fois sauver la mise, il se mettais en quatre pour que je reste en vie et dans ses rangs et moi, je ne lui apportait que des problèmes. Je m'en voulais peut-être d'un certains côté.
Puis il lâcha une épaule pour m'essuyer mes larmes d'un revers de la main. A ce geste, mes larmes coulèrent à nouveau mais pas pour la même raison.
Ma voix était tremblante mais déterminée, moin forte que tout à l'heure mais froide.

-Ils peuvent aller se faire foutre à la cours martiale. Cette putain d'armée est corrompu ... Dis moi que toi tu n'es pas comme ça. Tu n'es pas aussi pourris que le système. Tu appel tout ça la justice ?! Mais elle est où la justice ici ?! Vous allez toujours dans les quartiers pauvres mais vous n'allez jamais voir ses riches qui abritent des rebelles ! Vous tuez pour montrer l'exemple. Les gens d'en haut nous donne des ordres et l'on devrait les suivre en abandonnant nos idéaux ?! On a toujours le choix, on peut toujours faire changer les choses. Dis moi que toi tu bats pour la bonne raison, dis moi que tu n'es pas comme ça.

Je le regardais, attendant une réponse franche. Je ne pouvais pas servir dans une unité aussi pourrie et injuste envers ceux qui ne pouvaient pas payer d'impôt. L'Unité spéciale avait semé la peur plus d'une fois ici, dans le quartier pauvre.
Je détournais le regard, je n'imposais plus aucunes résistance. Et je chuchotais pour que lui seul entende:

-Excusez-moi général, de vous causer autant de soucis. Cette fois-ci c'est peut-être la dernière fois, ça vous soulagera d'un poids.

Car j'étais un poids pour cette unité, pour lui, pour ses soldats. Avoir un fantassin que l'on ne peux contrôler n'est pas chose prudente. Puis avec les témoignage qu'ils allaient y avoir à mon encontre. La cours martiale aller m’exécuter. Pour l'exemple peut-être.

_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 27 Avr - 18:36


Emma lui dit tout ce qu'elle pensait de l'Unité Spéciale. Dès ses premières phrases, le général devina ce que celle-ci avait l'intention de faire. Néanmoins, le blond l'écouta jusqu'au bout, chose qu'il ne faisait pas si souvent que ça.

Akemi ne lui en voulait pas le moindre du monde. Hokori remettait en question tous les principes de cette armée, mais ce dernier avait bien qu'elle avait raison. Mais Akemi était presque marié à son travail, il avait beau penser comme cette soldate, mais pour rien au monde il n'allait démissionner.

Alors qu'elle lui avait demandé s'il se battait du bon côté, Asaki lui répondit, une fois qu'elle eut terminé de parler, mais sans dévoiler pour autant sa position.
—Tu peux blâmer le roi, mais pas l'Unité Spéciale. Il faut que tu comprennes, Emma, la société où nous vivons n'est en aucun point la meilleure. Cette armée ne règlera probablement pas tous les problèmes auxquels Wonderland doit faire face, mais on peut au moins en régler quelques-uns, à commencer par la rébellion. Le roi finira par mourir un jour, une grande partie de nos problèmes disparaîtront après ça, mais pour l'instant, c'est sur les rebelles qu'il faut se concentrer. Nous ne sommes pas blancs comme neige, mais eux non plus d'ailleurs.

Comme si ça pouvait la convaincre, ouais... Son supérieur essuya malgré tout encore les larmes qui avaient de nouveau coulé sur ses joues. Son genou s'enleva de sur elle, la croyant suffisamment calme pour pouvoir être laissée sans être brimée de liberté. Ils ne restèrent pas bien longtemps au sol, puisque le jeune homme se leva, relevant également par la même occasion le fantassin.

Emma lui chuchota quelque chose que seul lui put entendre. Des mots qu'il aurait préféré ne pas écouter, mais les circonstances le poussaient à porter oreille attentive à la demoiselle. Comme prédit, celle-ci lui dit indirectement qu'elle voulait quitter les rangs. Ainsi, à nouveau, ils n'allaient plus se voir. Comme la dernière fois, ces deux semaines horribles où Akemi avait très peu dormi, mangé et entraîné? Pour elle, cela allait être facile, mais pas pour lui : il s'était attaché à elle, surtout depuis l'événement où il l'avait sauvée des griffes de ce fou à lier.

La suite aurait bien pu prévisible, surtout venant d'Akemi. Ce dernier aurait tenté de la convaincre, si cela ne fonctionnait pas, il l'aurait même la supplier et ce, même s'il en aurait été ridiculisé et honteux.

—Ça me soulagerait d'un poids, ouais, j'aurais plus à te surveiller et m'assurer que tu ne fais rien de mal, mais ça m'en ajouterait un autre en plus.

À sa réponse, le soldat gradé n'ajouta aucune précision en plus, ses paroles restant ainsi très ambiguës.

Il se mit à regarder ailleurs. Il s'était souvenu de ce qu'elle lui avait dit, cette soirée où ils avaient presque couché ensemble. Ses yeux disaient la vérité, après tout...

—Ce n'est pas la dernière fois. C'est ainsi parce que je l'ai décidé. Pas de questions. Viens on retourne au camp.

Ses habitudes d'enfant gâté remontaient à la surface...

Puis, face à la cour martiale, il était prêt à la défendre. Ils n'allaient pas l'exécuter aussi facilement que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyMar 29 Avr - 18:00

Ce qu'il m'avait dit me faisait réfléchir, il n'avait pas l'air totalement pour le roi comme pouvait l'être la plupart des hauts gradés qui, vu leurs revenus plus que confortable épousait tout a fait la thèse du roi.
Il me laissa aussi libre de mes mouvements et je pus me relever. Je soupirais un grand coup, j'allais me faire démonter par la cours. Ce qui me chagrinais le plus était que c'était Akemi qui allait passer pour le général qui ne sait pas gérer ses soldats, et, moi, j'allais passé pour la soldate la plus ignoble de la Terre.

Il répondit ensuite au fait que je n'allais plus être un poids mais d'une manière qui n'etait que trop vaste et qui ne me laisser que trop perplexe. Cet homme, je le regardais, il avait déjà tellement fait pour moi. Mais malgré son air impassible et froid, je croyais lire en lui une once de stress en vis a vis de mon destin, ce qui ne me rassura pas le loin du monde. L'unité spéciale ... Réputée pour son règlement strict et dur n'allait pas avoir la même image apres mon incident que beaucoup de gens ont pu voir quelques heures plus tôt.
Nous restions ici, a ne plus bouger puis brusquement il m'indiqua que je n'allais pas mourir, comme une promesse ou une affirmation pour lui même ... J'aurais voulu lui crier qu'il ne devait pas se mettre dans le merde pour une pauvre clocharde dans mon genre mais a quoi bon ? Il n'allait pas m'écouter et d'une certaine manière, cela me faisait plaisir qu'il soit a mes côtés en cet instant. Il ajouta aussi que nous allions retourner au camp, et ce, de suite.

Je lui emboitais le pas, légèrement stressée et c'est la que je vis, en renfort, l'unité d'élite de cette unité si prestigieuse, l'escouade du général lui-même. Ils n'étaient pas nombreux et trier sur le volet. Ces gens la étaient réputés pour donner une confiance aveugle au général et avaient tous une réputation qui l'était plus a refaire. Ils tenaient au général et servirais n'importe quelle cause pour lui, quitte a mourir a sa place. La preuve était qu'il étaient tous en joue devant moi jusqu'à ce qu'ils voient que le général n'etait pas en danger a cause de moi.
Je stoppais ma marche au bout de quelque minutes.

-Je ne veux pas y retourner général. J'ai ... (je chuchotais a ces mots) J'ai peur de ce qu'il m'y attend.

L'info avait dut se répandre comme une trainer de poudre et j'allais passer un sale quart d'heure une fois les grilles franchie. Une fois de plus, je le regardais dans les yeux et fit le choix de ne pas lire ce que je voyais dans ces yeux, c'est a dire de l'incertitude mais,préférais voir ce que les autres croyaient voir : de la confiance et aucune pointe de doute.
Je me remise en marche a ces cotes suivis de près par son escouade, aucun ne parlait, ils avaient la classe. Le soldat que j'avais sauvagement frappé était en soin intensif... Mon Dieu qu'avais-je fait ?

Nous arrivâmes devant les grilles, je les franchi avant d'être interpellé par deux gardes royaux qui me demandait de les suivres. Les info allaient vite. Je reculais de deux pas mettant une main sur mon sabre. Puis, pensais au général, des ennuis il en avait assez eu avec moi. Je lâchais mon sabre et suivis ses hommes, qui me passèrent les menottes et commencèrent a m'emmener. Je regardais le blond avec regrets, regrets de ne pas être partie plus tôt et de lui avoir causé tant de desagrements.

_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyMer 30 Avr - 18:27


Des renforts étaient venus, probablement un peu trop tard d'ailleurs. L'équipe du haut-placé, en personnes. Ils semblaient légèrement alarmés de voir l'auteure de ce chaos aux côtés de leur capitaine. D'un bref hochement de tête, ce dernier leur fit comprendre qu'elle n'était pas un danger. Du moins, pour lui seulement.

Ils se mirent en route vers le camp.

À moitié du chemin, Emma se confia à Akemi, lui disant qu'elle avait peur de ce qui l'attendait, une fois arrivée au camp. ... Le général pensa deux secondes à ce qu'elle venait de dire. Non. Non elle n'avait pas peur. C'était Emma, cette femme qui n'avait jamais été effrayée. Même pas par son supérieur, Asaki, qui s'était montré très violent envers elle. C'était cette demoiselle qui n'avait pas même sourcillé, lorsqu'il lui avait collé un pistolet contre le front. Non, Emma n'avait peur de rien (sauf peut-être des types barjos qui veulent la violer), il n'y croyait pas une seule seconde. Ce n'est qu'une ruse pour attirer sa pitié, dans ce cas. Qu'elle ait ma compassion ou non, ça ne changera rien à mes convictions, j'arriverai à la sortir de ce merdier. Après nous recommencerons à se chamailler comme deux gamins, exactement comme avant. De belles paroles qu'il se disait, mais il craignait d'être incapable de pouvoir l'innocenter. Ou du moins, réduire la gravité des conséquences de ses actes. Comme à l'habitude, ces inquiétudes, le gradé les cacha derrière son air habituel et froid.

Pendant le reste du chemin, le blond s'était mis en penser. Plongé dans ses pensées, il se demandait comment avaient-ils pu en arriver là. Se remémorant la première journée de leur rencontre, il s'était souvenu l'avoir détestée comme nulle autre personne auparavant. Ils s'étaient battus nombreuses fois, le jeune homme l'avait menacée d'être toujours sur son dos et se débrouiller pour trouver un motif pour la virer, dès le premier jour! Et maintenant, Asaki était prêt à devoir faire face à de nombreux problèmes, rien que pour ne pas qu'elle se fasse exécuter et pour la garder dans ses rangs. Leur relation devait avoir bien évolué, pour en être arrivés à cela... Il avait même été jusqu'à lui dire qu'il l'appréciait, au point de lui sauver la mise à chaque erreur ou presque qu'elle commettait et qui se retrouvait dans son dossier, marchant ainsi sur son orgueil. Tssk! Comment on s'est rendus là, alors qu'on arrivait même pas à se blairer il y a à peine de cela quelques mois? Et si seulement c'était resté comme ça... Ce serait moins compliqué.

Ils arrivèrent aux grandes grilles imposantes du camp. Deux connards les attendaient, déjà, des gardes royaux. L'escouade d'élite et leur capitaine connaissaient déjà la suite, certains soldats de leur unité s'étant déjà faits arrêtés pour encore moins que ça. Comme si cela pouvait cacher un peu Emma, la fautive qui allait devoir payer pour l'erreur d'un officier incompétent, le haut-placé se plaça droit devant elle, la cachant dans son dos un peu.

Ce fut bien évidemment sans succès. Hokori suivit ces pauvres cons, Akemi ne se gêna pas pour les suivre eux aussi. Il tenta de leur expliquer la situation, de lui laisser encore un peu de temps, etc., mais la seule réponse à laquelle il eut droit n'avait rien de rassurant... L'un des deux avait lancé, sans aucun tact :

« Ce n'est pas bien de s'attacher autant à vos soldats, monsieur Asaki. Mais maintenant, j'imagine que vous le saurez pour la prochaine fois. Vous feriez mieux d'oublier tout de suite votre petite copine, elle finira fusillée, sans doute! »

Ils rirent tous les deux d'un rire qui énerva au plus haut point celui dont ils se moquaient. Puis franchement, c'était que les gens aimaient bien sauter aux conclusions hâtives rapidement, à propos de ces deux-là : dans les rangs du blondinet, la rumeur courait qu'ils avaient déjà couché ensemble, puis eux qui les disaient en couple... Ce que les gens pouvaient être idiots.

Fusillée... Ce mot se répercutait dans son crâne, lui donnant presque la migraine et faisant battre son sang dans ses tempes. Non, elle n'allait pas mourir. Pas tant qu'il était auprès d'elle en tout cas! Auparavant, dès les premières semaines qu'elle avait intégré ses rangs, il avait souhaité sa mort tant de fois, mais en cet instant, il en était certain. Si Emma n'était pas de ses soldats, tuée pour une raison x ou y, il allait s'en vouloir tout le reste de sa vie pour n'avoir rien pu faire.

Au regard d'Emma empli de regrets, il répondit avec un regard qui voulait dire qu'il allait tout arranger. Il l'accompagna même d'un petit sourire, mettant son énervement de côté. Sous ce sourire et ce regard se tapissait néanmoins les inquiétudes d'il y avait peu.



Ils se revirent le lendemain, là où l'on allait décider du sort de cette "traitresse". Finalement? Akemi pu sortir quelques arguments bétons qui convainquirent . Emma fut sauvée de l'exécution, mais déplacée dans les rangs d'un autre général "plus expérimenté". C'était donc fort probablement la dernière fois qu'ils se voyaient, encore, et pourtant Asaki n'était même pas allé lui dire ses adieux.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyVen 2 Mai - 19:06

Ils lui avait dit que j'etais sa petite copine, quel cons. Je les suivais et allais une cellule miteuse, la même qu'Alexi quand je devais le torturer. J'avais attendu toute la nuit, je n'avais pas fermé l'oeil et étais plus que fatiguée.
Le lendemain, un garde vint me chercher. J'allais aller au tribunal et j'avais peur. Une fois sur place, ma peur ne s'etait pas estompé. Il y avait tellement de gens autour de moi qui attendait ma mort. Puis, IL arriva, bien zappé avec son élégance habituelle. Il témoigna a la barre pendant un temps qui me paraissait une éternité : J'allais mourir. Comme une vulgaire merde. Le voir m'apaisait légèrement car je n'etais plus seule.

Il avait réussi, j'allais vivre plus longtemps, je n'etais pas condamnée a mort. Mais la suite ne me plus guère. J'allais partir, loin du général. Pour aller avec l'un de ses supérieur jugé " plus compétent pour mon éducation militaire". L'homme que je vis approcher de moi était le même homme que j'avais rencontré au bal et a qui Akemi avait beaucoup de respect. Je regardais activement Akemi du bout de ma cours pour avoir un quelconque signe de soutien, de révolte ou même de tristesse. Mais il n'y eu rien. Il me regarda et parti, sans un sentiment dans le regard.

J'etais arriver dans un nouveau camp 3 heures plus tard. Il n'etait pas bien loin de celui de Asaki et mes pensée étaient pour lui ... Je devais tout recommencer, entrainement pour prouver que j'avais ma place. Nouveaux équipier et surtout, nouveau général. Qui vint d'ailleurs se présenter a moi. Il me fixa pendant deux minutes et je ne bougeais pas. Que devais-je faire ?
Soudain, il m'assena un coup de pied dans le ventre et une droite sur la joue. Une fois a terre il m'adressa qu'a partir de cet instant je devais me mettre au garde a vous devant lui et je devais dire: -Bonjour mon général.
J'allais rétorquer mais mon mal de ventre l'empêcha de le faire. Il me regarda fixement et parti.

Des coups dans ce genre, j'en avais pris pendant une semaine. J'avais même était privée de manger jusqu'à ce que je sois calmée. J'attendais je ne savais quoi, peut être retourner avec Akemi mais en,pensant a son regard et étant donné que je n'avais plis de nouvelle, j'en avais conclu que ce verdict en avait rendu un heureux.
J'aurais pu me battre pour ma liberté et retourner auprès d'Asaki mais ce dernier devait se porter mieux sans moi. Alors 2 autres semaines passèrent et j'etais devenue exemplaire, presque un robot le genre de personne que je détestais. Je ME détestais. Mais j'allais devoir rester avec ce général longtemps alors je n'avais même plus la force et l'envie de lui tenir tête. J'écoutais les ordres et déprimer. Trop de choses avaient changés.

_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 4 Mai - 0:03


Oui elle avait été sauvée, mais cela ne suffisait bien évidemment pas. C'était un échec total. Akemi en avait si honte qu'il n'avait même pas osé faire quoi que ce soit pour soutenir Emma. Il n'avait rien fait, sauf peut-être lui envoyer un petit regard avant de dégager de cet endroit de merde. Tiens bon, Emma. D'une façon ou d'une autre, je te regagnerai dans mes rangs. Belles promesses, qu'il savait bien qu'il ne réussirait pas à tenir. À moins d'un miracle.


Quelques semaines passèrent, sans qu'il trouve solution au problème. L'absence d'Hokori était tout sauf transparente. Elle lui manquait affreusement, Asaki pensait souvent à elle. Ce dernier se rongeait les sangs à la penser sous la tutelle d'un autre général qui allait se montrer bien moins compatissant que lui. Plus les semaines passaient, son humeur en semblait affecté directement... Le blond devenait de plus en plus irritable, exécrable (enfin, plus que d'habitude), en bref, encore moins supportable.

L'un de ces soirs, le général but énormément. Par la faute de son tempérament plus désagréable encore qu'à la normale, les femmes l'avaient rejeté, chose qui était bien rare. Ainsi, ces soirées, il les avait toutes passées en compagnie de l'ivresse, résultant des nombreux verres de whisky enfilés un à un. Mais cette fois-ci, il avait si bu qu'il en perdit légèrement la raison.

Tout juste avant de se mettre à quelque chose qui ne lui aurait jamais traversé l'esprit, s'il avait été un peu plus lucide, Akemi se dit :
—Je vais lui écrire une lettre. Lui dire à quel point... à quel point elle me manque. À quel point j'aimerais qu'elle revienne au camp..!

Sur ces mots, l'ivrogne avait pris place à son bureau, plume à la main. Il laissa donc courir le stylo sur ce papier pour y faire naître spontanément cette lettre :




    « Salut Emma, c'est Akemi Asaki, ton ex-général.
    Avant toute chose, tu m'excuseras, les lettres ne sont pas mon fort.
    Premièrement, j'espère que tu vas bien. J'espère que tu apprécies ton nouveau général, cette fois-ci. J'imagine que tu es même devenue une soldate hors-pair, en si peu de temps. Un supérieur plus expérimenté saura sans doute mieux t'apprivoiser et te dresser que moi, après tout. Même si, forcément, tu en baveras plus avec lui qu'avec moi... À moins que tu décides de l'obéir sans trop rechigner pour lui, qui sait.

    Deuxièmement, j'avais simplement envie de te le dire. Mais plutôt que de venir te le dire en face, je préfère nettement mieux te l'écrire; tu devineras bien vite pourquoi. Tu me manques, simplement. J'ai beau ne pas toujours être sympathique et conciliant avec toi, mais garde ça en tête : je t'apprécie bien, quoi que je puisse faire pour te faire péter un plomb. Comme nous ne nous reverrons sans doute pas au camp, j'espère que le fruit du hasard nous mènera à une future prochaine rencontre. Même si ce n'est probablement pas ce que tu voudrais... Sache malgré tout que je veux que tu reviennes dans mes rangs.

    Troisièmement et dernièrement, j'aimerais simplement que tu saches que si l'envie te prend, n'hésite surtout pas à venir faire un tour au camp. Les grilles te seront ouvertes en tout temps. Je sais bien que tu n'apprécies pas beaucoup de gens au camp, ni moi ni tes frères d'armes, mais c'est simplement au cas où.

    Je suis désolé de t'avoir volé de ton temps pour ce que tu pourrais probablement qualifier de "débilités sans intérêt". Je croyais simplement que c'était important de te dire que je ne t'avais pas oublié si facilement. (En même temps, c'est difficile d'oublier une fille qui te frappe dès le premier jour, j'te dirais!) Je n'espère pas grand-chose en t'écrivant ceci, mais j'apprécierais une lettre en retour de ta part, même si tu n'auras sans doute pas envie de te donner cette peine pour un type qui s'amusait à te faire chier autant.

    Cordialement, Akemi Asaki. »




Voilà. C’était terminé. La lettre étant signée, le jeune homme glissa celle-ci dans une enveloppe qu’il scella. Elle était prête à être postée, désormais. Ce qu’il fit d’ailleurs le soir même. L’alcool qu’il avait dans le corps allait néanmoins agir en amnésiant et lui faire oublier cette lettre…
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 22
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 4 Mai - 6:41

Je faisais mon entraînement comme à mon habitude, j'avais plusieurs personne au tapis mais le général qui ne voulait pas me voir réussir vint à moi et ce fut mon tour d'être au sol avec plein de bleues.
Je partais me doucher et à la sortie de la douche une femme vint me transmettre une lettre que je venais de recevoir le matin même. Mes cheveux encore humide et lâchés trempais goutte à goutte mes vêtements. Je n'avais jamais reçu de lettre et quand je regardais le seau qui tenait enveloppe fermée j'eu un haut de coeur.

Je me dirigeais dans le dortoir, tremblant presque. "AA", je savais très bien qui était l’émetteur de cette lettre seulement je ne savais pas le pourquoi du comment, ni son contenu, son sujet, etc ...
Je m'asseyais sur le lit quand une fille passa pour me demandais ce que je faisais, elle me transmis également que le général voulait me voir (pour m'en faire baver) et que je devais descendre le plus vite possible.
Je décachetais l'enveloppe et regardais d'un oeil furtif son contenue. Ce n'était pas une lettre qui confirmer mon renvoie, non, c'était une lettre personnelle qui m'était destiné à moi et moi seule.

Je mis les quelques cheveux présents devant mes yeux derrière mon cou et commençais ma lecture. A la fin de cette lecture que je fis 2 fois consécutivement mon coeur battait à une vitesse folle. J'étais heureuse, stressée et bouleversée par cette lettre. Il avait mit son coeur à nu chose qu'il ne faisait pour rien au monde. J'en avais donc conclut qu'il devait être alcoolisé quand il avait écrit cette lettre.
Mais heureuse car je savais à présent, qu'il voulait que je retourne dans ses rangs, sous sa tutelle même si au fond de lui il savait que j'allais toujours lui en faire baver et réciproquement. Non en effet il n'y avait personne que je voulais revoir dans le camp, mise à part le blond, mais ici je n'aimais personne, pas même une seule personne qui faisait exception, dans ce camp, il n'y avait que des riches et des personnes qui se prenaient de haut pour des raisons qu m'échappaient car, un fois en face de moi au combat ils échouaient lamentablement et prônaient que j'étais une fille ce qui devait apparemment les excuser de leurs prestation lamentable.

Mais je voulais retourner avec lui moi, j'en avais marre de cet homme si dur et si irrespectueux que pouvait être mon nouveau mentor. Je levais la tête, tremblant légèrement. Ces cons de la cours martiale n'avait pas compris, que même si j'avais envoyé ce soldat à l’hôpital, si je ne l'avais pas tuer c'était grâce à Akemi, si lui ne serait pas intervenu cet homme serait à six pieds sous terre. Ils n'avaient pas compris qu'il était le seul à avoir ne serais-ce qu'une infime prise de pouvoir sur moi, il pouvait me résonnait quand ça n'allait plus. Pas les autres.
Je souriais légèrement, d'un sourire que je ne contrôlais pas et j'étais décidé. J'allais leur montrer, à tout ces cons, que seul Asaki pouvait me gérer. Ils allaient voir Emma Hokori plus chieuse que jamais.

Après avoir soigneusement rangeai la lettre et partis au réfectoire. Le général était là et me regardais en attendant que je me mettes au garde à vous et que je lui sorte son vieux " Oui mon général ?". Mais au lieu de ceci je commençais à sourire, de ce sourire si arrogant que je faisais toujours à Akemi.

-Qu'est-ce que tu me veux ?

Il se retrouva con. Nous étions face à tout le monde qui n'avait pas l'habitue qu'un tel acte face aux supérieur. L'homme à la chevelure noire m'asséna un coup de poing que j'esquivais aussitôt.

-Et bien dis-donc c'est vous celui qui doit me gérer ?! On est pas dans la merde.

Puis il gardait son calme et dégaina son arme pour le poser entre mes deux yeux, il m'aboya de m'excuser et de me mettre au garde à vous. Je le regardais froidement avec un rictus au visage. Je ne baissais pas les yeux. Je le provoquais, purement et simplement.

-Vas-y. Tire.

Il ne tira pas mais m'asséna un coup dans les côtes. Je toussais avant de lui encastrer la tête dans le mur. Il se releva instantanément et me donna plusieurs coup de poings qui me firent tourner la tête. Je ne bougeais pas et lui restait devant moi avant de me dire :"Tu n'es qu'une sale chienne. Qui vient qu'un quartier aussi pourri que ses habitants. Toi et les autres des quartiers pauvres vous êtes la merde de la société. (Il se mit à sourire). Nous t'avons fait entrer dans l'armée et tu ne nous est même pas reconnaissante connasse. Crève."
Je levais la tête vers lui et je ne savais pas quel regard j'avais à cet instant mais ce dernier lui fit directement disparaître son sourire. Je ne réfléchissais pas.
Je me dirigeais vers lui et lui donna un coup de coude dans le nez puis un coup de pied dans son entre-jambe ce qui le fit tomber à Terre. Je continuais à lui donner des coups de pieds dans le ventre sans interruption. Puis un soldat vit vers moi sans me toucher. Mon acte avec le soldat avait forgé une réputation autours de moi que tout le monde connaissait. Ils me hurlaient tous de me calmer.

-Tu sais ce qu'ils te disent les gens des quartiers pauvre enculé ?! Ils t'emmerdent ! A nous seuls on pourraient renverser le système. Va crever sale chien !

Il me pris directement à la gorge et serrait de plus en plus fort. D'une main il tenait ma gorge, de l'autre mes poignets au-dessus de ma tête. Il s'approcha de moi et m'ordonna de m'excuser, chose que je n'arrivais pas à faire. J'essayais de me débattre mais il me donna un coup de genoux dans le ventre et à cet instant je compris que lorsqu'il m'avait frappé pour me calmer il y était aller gentiment, il pouvait me briser les poignets, là, maintenant.
Il me demanda une dernière fois de m'excuser en me regardant dans les yeux et je retrouvais là le général haut gradé qui, entre nous soit dit faisait réellement peur.

-Tu peux crever espè ...
-Je ne pense pas qu'Asaki serait très fier que tu parle comme ça à ton supérieur.

Nous tournions tous la tête à l'embrasure de la porte, je reconnu cette fille. Elle faisait partie de l'escouade d'Akemi. Elle me fit signe de monter au dortoir et d'attendre qu'elle vienne m'y chercher. Chose que je fis.
Elle vint me chercher 1 heure plus tard et me dit que j'allais partir avec elle. Je retournais au camp avec Asaki.
Sur le chemin du retour j'osais enfin lui adresser la parole. Mais je ne voulais pas parler de la lettre, étant sûre que Akemi n'en avait parler à personne.

-Pourquoi êtes-vous venue ici ?
-Depuis que tu es partis dans un autre camp, c'est l'enfer. Le général bois encore plus et devient invivable. C'était un peu l'anarchie au camp, ou le dictature plutôt. Les soldats n'en peuvent plus, même nous l'escouade d'élite ne reconnaissons pas Asaki. Alors je te ramène.
-Mais comment avez-vous fait ?
-Je peux être très convaincante et nous ferions tout pour servir le général.


_________________
Injustice ▬ Akemi & Emma 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma EmptyDim 4 Mai - 9:07


Il hurlait après ses soldats quand elle était enfin de retour. Il leur criait dessus avec rage alors qu'ils n'avaient fait rien de si mal en soi.

Derrière lui, quelqu'un dit son nom. Arrêtant de crier et reprenant ainsi son calme avant de se retourner vers la voix féminine. Il allait leur dire de ne pas le déranger, de façon plutôt brusque, mais en voyant l'une des soldates de son escouade, accompagnée de... Emma, Akemi ne s'énerva pas.

La brunette de son équipe se mit à lui parler, lui expliquant ainsi qu'Hokori pouvait revenir dans ses rangs, si c'était ce qu'il désirait. Le seul problème était qu'elle n'avait pas vraiment son attention, puisque celui à qui elle s'adressait ne fixait que l'autre femme, s'efforçant de réprimer les émotions qu'il ressentait et l'envie de la serrer dans ses bras. Le général était heureux qu'elle soit là, mais il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle avait accepté de venir jusqu'ici. Probablement qu'on l'a soudoyée, un truc dans le genre. Il n'aurait jamais pu croire qu'elle était venue de son plein gré, dans cet endroit où elle avait bien eu des problèmes avec son ex-supérieur.

Alors qu'elle continuait de blablater, Asaki la coupa pour parler plutôt à Emma. Celle qui parlait n'en fut nullement offusquée, sachant très bien que son général avait une oreille bien sélective et qu'il n'écoutait et entendait que ce qu'il voulait entendre et les choses qui l'intéressaient.

—Bon retour au camp, Emma. Tu t'en es pas trop mal sortie?

Sa voix ne le trahissait guère, il faisait tout ce qui était en son pouvoir pour rester de glace. La seule chose qu'il ne pouvait pas refouler était bien son sourire... qu'il avait en coin, sans pour autant tenter de le cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Injustice ▬ Akemi & Emma Empty
MessageSujet: Re: Injustice ▬ Akemi & Emma Injustice ▬ Akemi & Emma Empty

Revenir en haut Aller en bas

Injustice ▬ Akemi & Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs terminés-