Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyMer 16 Avr - 19:23


Trois semaines après qu'Emma aie rejoint de nouveau les rangs. Tout était redevenu comme avant, ou presque. Ils se chamaillaient toujours autant qu'avant, Emma faisait toujours l'insoumise, mais Akemi avait bien pris en compte la remarque de celle-ci : il faisait de son mieux pour être meilleur général. Et sans oublier ces petits coups d'oeil qu'il lui lançait de temps en temps, chose qu'il ne faisait jamais auparavant.

Le bal où tous les hauts-gradés se réunissaient approchait à grands pas. Ce bal où il se tapait la honte chaque putain de fois parce qu'il était le plus jeune et parce qu'il n'était pas marié, malgré son âge. À chaque année, Asaki y allait seul et restait toujours dans son coin. Ses supérieurs l'intimidaient : à côté d'eux, il se sentait comme de la chair à canon fraîchement recrutée. Et ses inférieurs? Ils se fichaient un peu de sa gueule, par simple jalousie...

Mais cette fois-ci, cela allait être différent, s'était-il juré. À ses côtés, il allait y avoir une demoiselle et ils allaient être époustouflés de le voir accompagné d'une si belle femme.

Mais un problème persistait. Qui? Qui serait à la hauteur? (Mais surtout, qui voudrait bien...)

Emma lui traversa à l'esprit, même s'il savait bien qu'elle aurait nombreuses réticences quant à cette proposition. Cependant, c'était elle qu'il voulait comme cavalière, personne d'autre. Puis franchement c'était de loin la plus jolie de ses rangs. Il allait la forcer à venir, de toute manière.

Il l'avait invitée à venir dans sa chambre, sous prétexte qu'il avait quelque chose à lui dire d'une importance capitale - il avait bien insisté sur ce mot-ci. Résultat? Il l'attendait patiemment assis sur son lit, fixant le vide devant lui. Et ce, même si les chances que la demoiselle se pointe soient très faibles.

Dix minutes après l’heure fixée, la porte s’ouvrit. Le général se releva vivement et se dirigea vers celle qui venait d’entrer. Emma était réellement venue? Il en était très surpris…

—Emma. Je ne croyais pas que tu allais réellement venir... Donc, j'ai besoin de toi. Pas la peine de refuser de toute manière, j'ai décidé et tu dois suivre mes ordres.

Maintenant, la tâche la plus ardue... Akemi devait lui dire ce qu'il attendait d'elle.

—Tu viens au bal avec moi.

Eh bien non, Asaki n'avait rien à ajouter comme explications. Annoncer une nouvelle, c'était la chose qu'il faisait le mieux, bien sûr. Méthode plaster. En d'autres mots (pour les non-Québécois de ce monde...), dire les choses concrètement, sans aucun tact!

—Je vais t'apprendre les bonnes manières en premier lieu, bien évidemment. Ce serait dommage que tu te ridiculises devant tous ces gens.


Dernière édition par Akemi Asaki le Ven 23 Mai - 20:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyJeu 17 Avr - 15:18

J'avais mal a la tête et était de mauvais poil, le général lui même était venu me lever de mon lit car je ne voulais pas bouger et les filles chargées de lever les feignante n'osaient plus me déranger a l'heure du lever. Quelle plaie celui ci et il n'avait pas changé... Mais cela me faisait plaisir de voir que notre relation n'avait pas changé ... En négatif bien sur.
Je m'etais entrainée toute la matinée et depuis mon superbe retour je m'entrainais beaucoup plus durement, parfois même seule avec lui au corps a corps et mes combats se soldaient tous par un K.O venant de ma personne. Il était plus strict et me guider vers la voix de l'excellence avec des entrainements hors normes et horriblement long. Mais je progressais.

Bref, le fait était que je venais dans la salle ou siegeaient je ne sais combien de soldats pour l'heure du repas. Toute les filles étaient attroupée a une table et parlaient d'une chose qui les faisaient bien rire. Elles valent un rire niais, dignes de dauphins.
Je m'asseyais a cette table n'ayant aucunes autres possibilités et elles se mirent a parler assez fort pour que je les entendent.

"Vous savez qu'il y a le bal des gradés ? Le général va peut être inviter une fille ! Ce serais super que ce soit l'une d'entre nous. Je rêverais d'y aller avec lui et passer la soirée avec lui si vous voyez ce que je veux dire."

"Aujourd'hui il m'a tenu la taille pour ma position !"

"Et moi il m'a dit que je progressais énormément"

"Moi il m'adore, je le sais."

C'était ici que mon cerveau ce déconnecta de ces poufs qui étaient en réelle admiration devant "le bon vieux général". Un bal ? Asaki en smoking ? Cette idée me fit sourire toute seule et je continuais de manger. Un bal, une belle connerie oui ?! Toutes les filles enfin presque voulaient être a son bras, elles étaient si connes. Moi les seules fois ou il me touchaient c'était pour un coup. Superbe gentlemen cet homme.
A cet instant il y eu un silence roi et je levais la tête. Le blond était devant moi et me fit pars que je devais le retrouver dans sa chambre le plus vite possible. Et il partit. Non mais il était con ou quoi ?! Tout le monde me dévisagea en mode "la grosse pute qui se tappe le supérieur". J'essayais de faire abstraction et finissais mon repas avant de partir voir Akemi.
Qu'est ce que j'avais encore fais ?! Une raison capitale ?! Je n'avais pas peur d'aller dans sa chambre seule car de un j'avais maintenant l'habitude d'être toujours seule et puis Asako avait été la quand ... Enfin.

J'ouvrais la porte, il allait m'entendre ce con.
-Non mais ca ne vas pas de dire ca devant ...

Il m'avait coupé la paroles sans regrets et m'avais expliquer le pourquoi du comment. Je DEVAIS l'accompagner au bal et il allait me montrer les bonnes manières. Je me mise soudainement a rire, chose assez rare et le regarder droit dans les yeux.

-Au bal ? Genre avec tout les vieux et tout ? Non non, retournez dans le réfectoire et allez demandé a toute les filles, vous en aurez bien une.

Il me fixait et ne vacillais pas. Merde. Il ne plaisantait pas. J'avalais difficilement ma salive. Un ordre ...

-Vous n'etes pas sérieux général ? Moi en robe ?! Non non les hauts gradé j'aime pas ça. S'il vois plait. Je ferais des heures d'entrainement en plus ... Et puis les bonnes manières avec moi ... C'est pas possible ...

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyJeu 17 Avr - 20:52

—Tiens-toi droite, ce serait déjà un bon début.

C'était tout ce qu'Akemi avait spontanément répondu. Il l'avait écouté, mais qu'à moitié. Et puis franchement, le général n'avait que faire de ses commentaires. Celui-ci avait décidé de l'emmener au bal, donc c'était elle qui allait venir avec elle, personne d'autres.

Et puis franchement, « vieux ». Ouais, il y avait bien des hommes de cinquante ans, mais la majorité se tenaient dans la tranche d'âge de trente à quarante-cinq ans, ce n'était pas si pire. Et puis... Akemi avait bientôt trente ans, dans quatre ans seulement, donc celle-ci insinuait donc que celui-ci était presque vieux..?!

Soudainement, le gradé se rappela des premières impressions qu'il avait eues d'Emma. Il l'avait toujours bien imaginée en robe et bien habillée, et ce, dès qu'il l'avait vue la première fois. Asaki ne l'imaginait que trop bien en tant que riche noble, soignée et bien posée. C'était en même temps l'occasion de voir si cette image qu'il se faisait si bien en tête correspondrait avec la réalité...

—Allons bon. Ça te plaira, ce bal, t'inquiète. Puis sinon, y'aura de l'alcool, tu pourras te distraire avec ça. Et puis, ça t'irait bien, des vêtements un peu plus féminins que ceux que tu portes d'habitude. Crois-moi.

En même temps... Dans la tête de monsieur, une femme était belle au naturel, en simples jean et t-shirt par exemple, mais magnifique une fois vêtue de son trente-et-un, soit en robe et légèrement maquillée. Probablement que c'était son goût prononcé pour tout ce qui était cher, distingué et sophistiqué qui le faisait penser de cette manière. Après tout, le haut-gradé n'était rien de plus qu'un de ces vaniteux, orgueilleux et fiers personnages que l'on retrouvait partout dans la bourgeoisie de Wonderland. Normal, puisqu'il était bourré de fric, avec son job de général!

Le problème était que même si c'était un ordre, probablement qu'Hokori ne voudrait pas, les arguments de béton que son supérieur pourrait lui donner. Peut-être cependant que celle-ci voudrait quelque chose en retour, malgré tout...

—Et si tu avais quelque chose en retour, tu serais plus conciliante? Demande-moi ce que tu veux, je te l’offrirai ensuite. En bref, si la soirée se passe bien, tu seras récompensée. On y gagne tous les deux quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyVen 18 Avr - 17:02

Parlez pendant 20 minutes à un mur, seul à seul et croyez-moi il vous écoutera plus que le général. Mais cela dit quand il m'ordonna de me tenir droite, je le fis aussitôt. Les ordres ? Sa voix d'un ton sans appel ? Ou tout simplement la surprise de l'ordre.
Je le regardais droit dans les yeux, aucunes expressions au visage, je ne voulais pas y aller à son bal de riches. Je ne voulais pas me mettre en robe devant tout ces gens qui allaient me regarder ... Car j'en étais consciente, des formes j'en avais.

—Allons bon. Ça te plaira, ce bal, t'inquiète. Puis sinon, y'aura de l'alcool, tu pourras te distraire avec ça. Et puis, ça t'irait bien, des vêtements un peu plus féminins que ceux que tu portes d'habitude. Crois-moi.

Je serrais les poings face à ces mots, des tenues un peu plus féminins ? Non je n'en voulais pas ! Ça me plaira, comme si il pouvait savoir ce que j'allais en penser. Mais je n'avais pas le choix, pas le moins du monde. Mon regard était devenu encore plus dur qu'à la normale, car je ne me le cachais pas, depuis mon incident mon regard était devenu encore plus impénétrable et encore moins de monde venait me parler. Une seule personne me parlait : Akemi.

-Je n'ai jamais bu, je crois que je ne tiens pas l'alcool.

J'étais froide, je haïssais que l'on me force la main, j'avais déjà bu oui, mais ça il ne le savait pas. Puis il continua à me regarder dans le silence plombant qui s'installait souvent dans nos conversations. Il me proposa aussi une contre parti, je pouvais avoir un service si je l'aidais. Donnant donnant quoi.
Je ne voulais qu'une chose, une seule, ce n'était rien mais je le voulais à tout prix.

-Je voudrais une chose : ne plus me lever à 5h du matin mais plus tard.

C'était con, oui, mais je me tapais plus d'heure d'entraînement que les autres, et ça il le savait. Il me faisait quand même bien rire, ce général. M'emmener à un bal pour me présenter à son bras devant toutes ses personnes, c'était carrément du suicide pour sa carrière, mais bon si il se plantais, tant pis pour lui. Un sourire s'installa sur mes lèvres.

-Vous êtes quelqu'un quand même. Peut-être masochiste qui sait ? Vous avez des milliers de filles à vos pieds, des centaines qui se retrouvent dans votre lit et qui donnerais cher pour être à ma place et vous, vous invitez la seule fille qui ne veux pas se mettre en robe et qui hais les bourges pour vous accompagnez. Vous êtes fou.

Je soupirais et le regardais à nouveau.

-Je vous écoutes, par quoi commençons nous ?

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptySam 19 Avr - 0:18


Mademoiselle Hokori, future noble d'un soir, lui lança un regard glacial qui donna envie au général de lui faire un de ces sourires qui voulaient dire "Ne me regarde pas comme ça, je n'ai rien fait de mal, ma jolie~". C'est d'ailleurs ce qu'il fit, bien évidemment. Enchaînant par le fait qu'elle n'avait jamais bu, Akemi eut envie de lui rire au visage. Puis quoi, cette soldate allait lui dire qu'elle était vierge aussi? La pauvre. Tant d'expériences qu'elle n'avait pas encore faites..!

Et avec le marché que le blondinet lui proposa, elle accepta. Tout ce qu'elle demandait, c'était de pouvoir dormir un peu plus longtemps le matin. C'était tout? Comme récompense, c'était tout ce qu'elle voulait? Tant mieux. Il allait le lui offrir, et ce sans même tricher ou lui faire un tour de passe-passe.

Néanmoins, son côté "pervers de service" ne pouvait rester tapis au fond de lui. Par simple précaution, sachant qu'Emma n'aimait pas ses remarques à connotation peu catholique, il fit un ou deux pas de recul, question de pouvoir être en mesure d'arrêter ou d'éviter un potentiel poing fulgurant se dirigeant vers son visage.

D'un regard lubrique, Akemi regarda le corps de sa soldate, pourtant si peu mis en valeur, dans un tel uniforme, feintant une quelconque satisfaction. D'une voix dégoulinante de sous-entendus, il lui lâcha :
—Oh, je croyais que tu allais me demander de pouvoir dormir à nouveau dans mon lit, mais cette fois-ci avec quelqu'un, en l'occurrence moi-même, pour prendre place à tes côtés. Bien évidemment, comme tu es trop timide tu aurais évité de parler de ce qui se serait passé avant, n'est-ce pas? Mais j'aurais très bien compris, ne t'inquiète pas, ce n'est pas grave. Bien sûr, je sais pertinemment que ce que je viens de te décrire, c'est exactement ce à quoi tu penses en ce moment.

Il laissa quelques secondes passer, son regard lubrique s'étant estompé pour laisser place à un air plutôt amusé, voire un peu moqueur. Bien évidemment qu'Emma ne le prendrait pas mal (du moins, on l'espérait). Ce n'était qu'une mauvaise blague. Une très mauvaise blague de très mauvais goût, me diriez-vous.

Le fantassin lui expliqua que son supérieur était débile de vouloir l'emmener au bal, voire peut-être même masochiste. Akemi, masochiste? Nous aurions tendance à l'imaginer surtout plus en méchant sadique, bizarrement. C'était que cette jeune femme avait de drôles d'idées!

Mais à ce commentaire, il ne répondit pas, gardant ses raisons pour lui-même. Probablement que la demoiselle s'amuserait bien avec ces faits, si elle savait que monsieur se laissait marcher sur les pieds par ses collègues de travail gradés. C'était bien pourquoi le silence fut de mise. Au moins, celui-ci était flatté par le fait qu'elle admette indirectement qu'il plaisait à toutes les femmes dont le regard croisait le sien. Sauf celles qui donnent des coups de poing, n'est-ce pas?

Après un petit soupir, elle lui demanda ce qu'il attendait d'elle. Franchement, il avait tant de choses à lui apprendre! Emma n'était qu'une pauvre clocharde, n'ayant probablement jamais appris les bonnes manières.

—Premièrement, quand je te dis de te tenir droite, je ne te demande pas de faire le poteau. Sois naturelle, mais sans pour autant avoir le dos tout arqué comme d'habitude.

Il n'exagérait probablement rien qu'un peu, mais il tenait à ce qu'elle soit parfaite. D'ailleurs, ce n'était pas que par simples intérêts égoïstes : bien sûr que le blond ne voulait pas se ridiculiser en étant accompagné d'une femme pas même capable d'être bien posée, mais cela aurait été franchement dommage qu'elle aussi, soit ridiculisée.

—Deuxièmement, tu ne fumeras pas de la soirée. Et ce, même si tu sors dehors pour. Et troisièmement, tu seras obligée de faire le petit chien de poche en me suivant partout. Tu ne diras absolument rien non plus, sauf si on t’adresse la parole. En bref? Tu fais la décoration, tu restes à côté de moi et tu ne parles que lorsque l’on t’y autorise. Des questions, des commentaires? On peut poursuivre?
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptySam 19 Avr - 7:36

Il m'avait lâché un commentaire pleins de sous-entendus, ce qui me fit serrer les dents encore plus. Mais au fond de moi, je n'avais pas peur, pas peur de mon général. Il était un homme après tout et tout les hommes aimaient avoir une femme dans leurs lit de temps en temps. Mais je savais qu'il me portait un respect qui l'empêcherait de commettre un tel acte.
Puis il continua de me critiquer, maintenant je me tenais trop droite, alors je réglais ma position de sorte qu'elle soit tel qu'il voulait. Quand j'allais lui répondre, il enchaîna, en fait il ne me laisser pas en placer une.

—Deuxièmement, tu ne fumeras pas de la soirée. Et ce, même si tu sors dehors pour. Et troisièmement, tu seras obligée de faire le petit chien de poche en me suivant partout. Tu ne diras absolument rien non plus, sauf si on t’adresse la parole. En bref? Tu fais la décoration, tu restes à côté de moi et tu ne parles que lorsque l’on t’y autorise. Des questions, des commentaires? On peut poursuivre?

Je ne pourrais pas fumer ? Non mais est-ce qu'il était au courant de ce qu'il me demandait ce fou ?! Il allait aussi falloir que le suive partout, mais je n'en avais aucunes envie moi ! Il ne voulais vraiment pas inviter une autre fille ? Je ne voulais pas me retrouver avec tout ses riches moi ...
Et puis la robe ... Ça ça allait être le pire, la robe je ne voulais pas la mettre ! Et il ne fallait pas non plus que je parle, mais ça, je le comprenais car mon tempérament pourrais lui faire avoir des ennuis. Ma tête se dépitait à chaque mot raisonnant dans la pièce. Mais sauf que je devais parler si l'on m'adressait la parole, mais je ne voulais pas leur parler à ces abrutis.

-Euh, bien ... Pas de question, je veux juste pas mettre de robe et je n'ai jamais marcher avec des talons, de plus je ne sais pas quelle doit être mon attitude et je voulais savoir si mes camarades de camps seront au bal car là ça va être un peu la honte pour moi.

Je voyais déjà le tableau, Akemi en smoking et la petite clocharde des quartiers pauvre en robe devant une centaine de personnes qui allaient nous parler, enfin plus parler à Akemi car je savais pas du tout de quoi ils allaient parler.
Enfin, je respirais un grand coup et le regardais.

-Mais on peux continuer.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyDim 20 Avr - 10:13

[Cette fois-ci j'ai relu mon texte, comparativement à la version précédente de cette réponse.. juré .-.]

Emma semblait croire que suivre les recommandations quant à son attitude au bal était impossible. Elle qui n'avait probablement jamais essayé d'être polie allait avoir sans doute du mal à agir ainsi, mais cela n'était pas impossible pour autant. Puis sinon, si elle n'y arrivait pas? Ils allaient se faire ridiculiser tous les deux, tout simplement. Et Akemi serait encore moins bien perçu parmi ses autres collègues de travail. Mais bon, tant pis hein? Il aimait bien les risques, qui sait.

Mais dans la réponse fournie par Hokori, quelque chose froissa le haut-gradé. Chose qui le fit même changer d'humeur très rapidement. Cette fois-ci, il semblait un peu de mauvais poil, voire même un peu énervé. Emma voulait savoir si des soldats des rangs d'Akemi allaient être eux aussi présents. Pourquoi? En quoi était-ce si important? Et surtout, pourquoi allait-elle être honteuse, si c'était le cas? Le général sauta immédiatement aux conclusions hâtives : celle-ci ne voulait pas être vue en sa compagnie. En tout cas, ce n'était pas réellement réciproque pour son supérieur si c'était la véritable raison. Intérieurement, le blond était un peu fier d'avoir une soldate aussi travaillante et forte qu'Emma, donc...

Ainsi, il devint instantanément froid, même dans la réponse qu'il lui offrit. Probablement qu'il allait passer pour bipolaire, mais peu importe, c'était de la faute de son interlocutrice : elle aurait dû penser un peu plus avant d'ouvrir la bouche.

—Ta gueule, c'est moi qui décide. Tu vas porter une robe, idem pour les talons hauts. Et puis c'est moi qui décidera si les autres seront au courant ou non du fait que tu m'accompagnes au bal.

Sa réponse était sans appel, il ne voulait pas que la jeune femme lui réponde. Tant qu'il ne lui laissa même pas le temps de s'exprimer, ce dernier enchaîna tout de suite avec le reste de ce qu'il avait à dire, d'un ton de voix presque tout aussi acerbe que celui qu'il avait employé, lors de ses derniers dires.

—Tu vas vouvoyer les gens et les appeler "monsieur" et "mademoiselle", pas autrement. Les types qui te font le baisemain, tu t'en éloignes : ce sont des dragueurs. Et n'abuses pas du champagne. Deux verres pas plus. Je n'ai pas envie de devoir réparer les conneries que tu ferais, si tu es ivre. Compris?
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyDim 20 Avr - 11:25

Je ne répondais même pas, sa personnalité si lunatique m'énervait tellement que je pris la robe qu'il m'avait choisie ainsi que les talons et sortis de la salle, le bal commençais à 20h alors il allait venir me chercher au dortoir à 19h.
Je regardais la robe, elle était vraiment magnifique je ne pouvais pas le nier, mais les talons eux, étaient vraiment hauts. Il était vrai que le blond était plus grand moi, j'étais assez petite pour mon âge.
J'enfilais les talons dans le dortoir où personne ne se trouvait, ils étaient tous en missions ou à l'entraînement. J'allais donc avoir l'après-midi pour moi seule au milieu des lits des filles du camp.
La première tentative fut un carnage total, je fis un pas et tomba directement. Mes tentatives étaient vaines et je n'y arrivais pas.

Ça allait être pathétique et les gens allaient réellement se moquer de moi, la pauvre clocharde qui essaye de jouer les riches. Puis je décidais de remettre les talons, tout était une question d'équilibre non ? Et bien oui, au bout d'une heure de tentatives toutes aussi pitoyables les unes que les autres j'arrivais à marcher à peu près normalement.
Maintenant il ne restait plus que le coupe et le maquillage que j'allais emprunter aux filles de mon dortoir, elles ne verront rien, elles en achètent tout les jours.
Je me mouillais les cheveux qui étaient ondulés une fois secs et je me fit un chignon qui laissait tomber quelques mèches. Pour le maquillage, je me mis du fard à paupières qui me faisait ressortir la couleur de mes yeux.

Il allait arrivé, il allait arrivé et je n'avais pas mis la robe, je stressais, beaucoup. Si il arrivait un problème avec des rebelles ou autre, je ne pourrait pas bouger en talon et robe. Je restais dans une cabine de bain et j'enfilais la robe, j'étais une nouvelles personne, ce n'était pas moi. Mais pour la première fois je me trouvais belle, vraiment belle, une femme, plus une fille. Je me sentais propre et j'avais l'impression d'être une personne importante pour une fois.
Je marchais jusqu'à mon lit et j'étais tendu, certes toutes les affaires qu'il avait pris étaient magnifiques et avait dût coûter une fortune mais j'étais toujours énervée. J'allais devoir rester avec lui comme un chien et devoir faire la fille polie et bien élevée devant tout ces cons de la haute société. Je le détestais, et si je pétais un câble ou, si il pétait un câble contre moi, que se passerait-il ?

Je respirais à fond, faisant attention à ne pas me salir ou autre. Puis il toqua au dortoir, le bruits des talons se faisait gênant. Ma longue robe bleue, ouverte le long de ma jambe et me serrant au corps me rendait ... élégante. J'ouvrais la porte énervée mais, posant les yeux sur lui, j'oubliais toute ma haine. J'étais plus stupéfaite, il était magnifique.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyDim 20 Avr - 11:58


Pendant qu'Emma se préparait de son côté, Akemi en faisait de même.

Il revêtit ce smoking qui ne lui servait que lors de cet événement en particulier. Ce genre de vêtements lui allaient spécialement bien : les tons de gris, de noir et de blanc, qu'on retrouvait beaucoup sur ces vêtements, lui allaient comme un gant. Le seul désavantage avec les couleurs sombres cependant, c'était que son teint un peu blême ressortait un peu plus, ce qui était effectivement le cas avec le costume qu'il portait à ce moment-là. Ses cheveux étaient attachés en une couette assez basse, dégageant un peu plus son visage que d'habitude.

Se préparer avait pris plusieurs longues heures, même qu'il en aurait eu besoin d'un peu plus, question de s'assurer qu'il était impeccable.

S'admirant dans le miroir de sa salle de bain tout en étant à la recherche de la moindre imperfection sur sa personne, on vint cogner à la porte. Le gentleman fixa quelques secondes son reflet encore, puis alla ouvrir à la porte.

C'était Emma, sa cavalière. Le général ne l'avait pas reconnue immédiatement. Il eut même besoin d'un certain temps d'adaptation...

Oh mon dieu. C'était la plus belle femme qu'il avait vu de sa vie, et croyez-moi, il en avait vu bon nombre avant aujourd'hui! Le général tenta de chasser cette idée de sa tête, mais en vain... Cette robe lui allait si bien, ses cheveux remontés en un chignon dégageaient son beau visage et surtout, Hokori semblait à l'aise, se sentant fort probablement très jolie et élégante.

Il ne trouva qu'une seule chose à lui dire...
—Emma, tu es superbe...

Bon, ce n'était pas tout, mais Akemi se sentait un peu mal à l'aise de l'avoir complimentée ainsi... Et ils devaient partir. Celui-ci lui offrit un léger sourire, avant de lui dire :

—Allons-y, nous ne devons pas être en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyDim 20 Avr - 12:35

—Emma, tu es superbe...


Je baissais les yeux et rougis légèrement, il était gentil et c'était la première fois qu'il me faisait un compliment et, pour ne rien vous cacher, avoir ce genre de compliments par un homme aussi beau qu'il était en cet instant me faisait réellement plaisir. Sans plus nous attarder il me dit que nous ne devions pas être en retard. Il me tendit son bras, comme ceux de la haute société et je passais mon bras à l'intérieur du sien. Je pensais rêver, je n'y croyais pas.

Nous allâmes à l'endroit où se déroulait le bal, je stressais, beaucoup même. Je pense qu'il le sentit à l'instant où mon bras serra le sien d'une manière plus importante qu'à notre départ. Il était si .. Contracté. Il en avait sûrement l'habitude ou bien il ne fallait pas oublier que l'on parlait du général et donc qu'il savait garder son calme en toute circonstances, sauf quand une gamine des quartiers pauvres le poussais à bout.

Il poussa la porte d'entrée et l'intérieur était tout simplement splendide. Un orchestre jouait de la musique qui rappelait dans quelle sorte de classe nous nous trouvions. il y avait plus de gens que je ne m'imaginais et contrairement aux idées reçue, ils n'étaient pas tous vieux. Ils avaient toutes des cavalières plus belle que moi à mon goût, franchement pourquoi n'avait-il pas choisi une autre fille qui dormait dans la même aile que moi. Surtout que, tout le monde allait savoir d'ou je venais étant donné que tout le monde dans la haute société ce connaissaient.
Les hommes nous regardaient avec insistance et je restais bien aux côtés de mon général. J'avais peur des hommes, sauf de lui alors une fois dans cet endroit, l'idée de le suivre de partout ne me déplaisais plus.

Un homme, ayant la quarantaine vint à notre rencontre, il salua Akemi en lui faisant remarqué qu'enfin au bout de 5 ans il avait enfin trouvé une cavalière à présenter. Cette remarque me déstabilisa, ce connard se foutait ouvertement de sa gueule là non ?
Il demanda en riant où il m'avait "déniché", cette phrase ne me fit pas rire, je venais des quartiers pauvres, et je n'étais pas un objet, je me tendis et voulais lui dire la fond de ma pensée mais je pensais au général pour qui, je devais faire bonne figure. Je regardais l'homme avec un sourire angélique.

-Je m'appel Emma, Emma Hokori monsieur. Je viens ...

Je me tût, dire que je venais des quartiers pauvres aurait peut-être mis Asaki mal à l'aise et je ne le voulais pas. Je baissais donc la tête comme si ne rien n'était et attendais l'intervention de mon haut gradé.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyDim 20 Avr - 13:39


Elle et lui se rendirent à ce bal. Ils avaient presque l'air d'un véritable petit couple...

La soirée s'annonçait bien, pour l'instant. Akemi se sentait détendu, il savait que l'on n'allait pas l'embêter parce qu'il n'avait pas de cavalière, puisque ce dernier en avait bel et bien une. Le seul sujet de moquerie qu'il restait était donc le fait que le général était le plus jeune de tous ces gens.

En voyant tous ces gens, une seule chose lui passa par la tête. Nous formons le plus beau duo. Ce n'était pas que par simple narcissisme qu'il pensait cela, mais plutôt parce qu'Emma était la plus belle femme présente, du moins à ses yeux, et parce qu'il savait bien que lui aussi était très beau (et ce en toutes circonstances, bien évidemment!). Et il remarquait bien les regards envieux que quelques femmes leurs lançaient. Il y avait aussi les regards désireux destinés à Emma de certains hommes, qui étaient pourtant déjà accompagnés. À chaque fois que son cavalier en pinçait un en train de la regarder ainsi, ce dernier ne se gênait pas pour lui lancer un regard assassin.

Ensuite, un homme vint les voir. À voir le sourire que celui-ci affichait, Asaki devina immédiatement pourquoi il était venu leur adresser la parole. Et c'est reparti, les moqueries habituelles...

L'homme commença à lui dire qu'il était bien surpris de voir que cette fois-ci, une femme était à son bras. Akemi serra aussitôt les dents, avec l'envie de lui dire "Et toi, occupe-toi donc de tes cheveux qui commencent à grisonner, sombre idiot". Malgré tout, il resta impassible, continuant de sourire. D'un rire qui déplut au soldat qui était un peu moins gradé que celui-ci, il lâcha qu'il avait dû chercher longtemps pour trouver une demoiselle qui aurait bien voulue de lui, tout en lui demandant où il l'avait "dénichée". Le blond ne sut que quoi dire, sauf peut-être glisser un petit rire exprimant son malaise.

Ce fut Hokori qui prit la parole, chose qui surprit celui-ci. Et puis, ce sourire d'ange qu'elle avait fait... Le blondinet sentit une flèche lui transpercer le coeur. Putain, elle est trop mignonne...

La demoiselle arrêta sa phrase pile au moment où elle allait dire d'où elle venait réellement, soit la partie de la Zone Résidentielle qui englobait toutes les habitations pauvres. Heureusement qu'elle ne l'avait pas ajouté, probablement qu'ils se seraient faits regardé de travers.

Il continua la phrase de sa cavalière.

—...de mes rangs. C'est mon bras droit. Les années précédentes, je n'ai malheureusement pas pu l'inviter, puisqu'elle avait quelques obligations personnelles.

L'autre type sembla légèrement surpris, mais ce fut suffisant pour lui clouer le bec. Akemi lui offrit l'un de ces presques-sourires, exprimant une certaine arrogance qui lui était propre. Leur interlocuteur leur dit qu'il devait partir, l'appelant bien évidemment le plus jeune des haut-gradés par le surnom ""affectif"" de "P'tit gars". Enfin, débarrassés.

Le général se tourna vers sa cavalière, changeant son sourire pour un qui était plutôt doux et naturel.

—Tu veux que j’aille te chercher un verre de champagne, peut-être? Tu es à ton aise, ça va?
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyLun 21 Avr - 15:40

Il avait remballer l'homme avec une élégance et un tact irréprochable. Cet ace avait affiché un léger sourire sur mes lèvres et je regardais notre interlocuteur s'éloigner dans la vaste de salle où nous nous trouvions. Il se tourna vers moi avec une expression au visage que je ne lui connaissais pas. Je le regardais, timidement sachant que beaucoup de monde nous regardait également. Il me proposa un verre de champagne, chose que je ne refusais pas.

Il s'absenta donc pour aller nous chercher un verre et j'attendais en regardant autour de moi. Plusieurs hommes vinrent me baiser la main et je pensais à ce que Akemi m'avait dit: des dragueurs ni plus, ni moins. Je partais donc assez loin de ses personnes là en prenant la direction d'Akemi mais tomba nez à nez avec un homme assez musclé et carré, ayant des cheveux noirs courts et qui semblait assez sur de lui.
Je le regardais attentivement et lui assez froidement pour tout dire. Il me fit le baise main et me demanda mon nom, quand il entendit ce dernier il me demanda si j'étais la fille que les vieux supérieurs voulait recruter. Je lui avais simplement répondu que c'était mon général qui m'avait recruter et rien de plus.

Il me faisait peur et je cherchais Akemi au dessus de son épaule, je commençais à être mal à l'aise que plusieurs personnes me regardent tel que cet homme le faisait et je ne voulais que mon général à mes côtés. Je le voyais au loin se faire railler par d'autre en rapport à son âge et il était vrai qu'il était le plus jeune gradés. Comme l'homme gardés me faisait vraiment peur je le coupais au milieu de la conversation qu'il me tenait car il savait très bien qui j'étais et je me dirigeais vers Akemi.
L'homme en face de moi me retint par le bras tellement fort que je stoppais net et il me glissa simplement que je le "reverrais et que nous n'avions pas fini notre discussion", il ajouta autre chose que je n'écoutais pas et partis avec vitesse.

Arrivée aux côtés de mon cavalier, personne à droite, ni à gauche et j'enfilais assez vite le champagne présent sur la table tout en restant élégante. Je ne tenais pas l'alcool mais au moins j'étais à mon aise et non stréssée par les regards environnants.
Je regardais le blond avec un visage innocent en lui glissant un "désolée" puis je posais mon verre sur la table quand je vis d'autre personnes parler à Akemi.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyLun 21 Avr - 18:32


Emma ne refusa pas à la proposition de son supérieur devenu son cavalier pour un soir. Dans son visage, le général avait perçu une certaine timidité inhabituelle, chose qui le surprit. Probablement que celle-ci n'était pas à l'aise d'être aussi entourée de gens. Mais bon, peut-être que le verre qu'il allait lui rapporter allait réussir à la détendre un peu.

Le blond offrit un dernier sourire à la jeune femme, avant de se diriger vers la table couverte d'une nappe d'un blanc immaculé, où des verres de champagnes étaient posés, offerts à ceux qui voulaient bien en prendre.

Avant qu'il arrive à l'endroit, on lui adressa la parole. Trois types, des lieutenants. Il eut envie de se moquer d'eux, puisque étant général, ce dernier était plus gradé alors qu'il était bien plus jeune que ceux-ci. Néanmoins, il resta calme et posé, ne se permettant aucune effronterie. Une minute tout juste s'était écoulée de "discussion", qui n'était pourtant qu'une simple énumération de commentaires désobligeants à l'égard du blond, celui-ci se souvint d'Emma, qui devait l'attendre encore. Il se souvint également de la force avec laquelle elle avait tenu son bras, puis il se sentit mal de l'avoir laissée trop longtemps seule. Akemi salua donc ces hommes, puis alla à la table.

Bien évidemment, le tout se déroulant dans son dos, Asaki n'avait pas pu voir ce qui se passait à Emma, le type qui lui avait adressé la parole en lui posant quelques questions, puis l'avait attrapée fortement par le bras. Si celui-ci avait pu tout voir, il aurait volontiers été la rejoindre pour la sortir de ces problèmes...

Il prit deux verres de champagne : un pour lui-même, l'autre pour Emma. Puis, au moment où il se retourna pour retourner à ses côtés, il vit celle-ci se diriger à grands pas vers lui. N'avait-elle pas su rester seule pour quelques minutes? Le blond la laissa venir à lui, puis celle-ci commença à boire du champagne, un peu trop au goût de celui qui l'accompagnait.

Délicatement, il posa sa main sur son bras, question d'avoir son attention.

—Eh, ne bois pas trop, Emma. Souviens-toi de ce que je t'ai dit... D'accord?

Lui rappelant ceci, sa voix avait été douce. À cela, elle s'était excusée, offrant une expression innocente à son interlocuteur. Puis, d'autres personnes vinrent ensuite à la rencontre du blond, celle qui buvait déposa son verre sur la table, croyant avoir l'air de rien. C'était qu'il était populaire...! Le seul problème, c'était que l'on ne venait jamais lui parler pour les bonnes raisons.

Après quelques conversations qu'Akemi trouvait un peu trop futiles à son goût, ils partirent finalement. Le soldat gradé avait remarqué l'attitude de la soldate qui avait légèrement changée. Celle-ci semblait déjà un peu plus décontractée, voire même à l'aise. Même si tout cela était dû à l'alcool, il en fut ravi, puisqu'elle ne s'accrochait plus aussi fort à son bras. Cependant, le blondinet craignait tout de même que celle-ci soit suffisamment ivre pour dire des choses qui pourraient les compromettre, ou même faire des gaffes... Le haut-placé n'avait pris qu'un seul verre, lui, et se portait encore très bien.

Voilà, ils étaient à nouveau seuls. Akemi en profita pour l'emmener dans un endroit où il y avait un peu moins de gens. Franchement, il en avait assez de toutes ces discutions débiles. Un peu de calme ne leur ferait pas de mal, après tout.

Il lâcha un petit soupir, comme soulagé d'être enfin un peu tranquille. Le jeune homme se tourna ensuite vers la jolie demoiselle qui l'accompagnait. Il lui avait offert un autre sourire. Contrairement à ce que cela semblait paraître, ce n'était pas réellement une technique de drague, c'était juste qu'il était bien content qu'Emma l'ait accompagné pour ce bal.

—Ça va? Tu passes une belle soirée? Sinon, si tu veux, on peut rentrer au camp...

Franchement, même lui avait hâte de rentrer. La soirée avait été plutôt épuisante.

Avant même que la demoiselle puisse répondre, quelqu'un vint les voir. Un homme, plutôt grand et musclé, des cheveux noirs. Akemi le connaissait très bien. C'était l'un des plus hauts-placés. Son souffle se coupa instantanément, la panique l'envahissant. Ce n'était que dans de rares occasions qu'il pouvait le voir. Cet homme en qui il avait tant de respect, malgré le fait qu'il s'amusait si souvent à se foutre de sa gueule. Il n'osa pas parler. Ce fut l'autre homme qui prit donc la parole.

—À ce que je vois, on se tape la jeune recrue. T'as osé emmener cette pauvre clocharde ici? Tu aurais pu attendre qu'elle soit plus expérimentée. Et surtout, plus de confiance, n'est-ce pas?

Il eut un peu de mal à entendre ça. Le supérieur du responsable d'Emma parlait de celle-ci, alors que c'était lui et lui seul qui lui avait recommandé de la recruter, comme si elle n'avait aucun réel poids dans ses rangs. Le calme glaçant de cet homme plus âgé que lui donnait des frissons dans le dos. Face à lui, le blond se sentait tel une vulgaire fourmi que l'autre aurait pu facilement écraser du pied.

—Euh... Non, ce n'est pas réellement ça, monsieur... Voyez-vous... euh...

Plus aucun mot ne sortirent de sa bouche. Asaki avait bien trop peur pour dire quoi que ce soit. Le soumis aurait voulu répliquer, mais il n'y arriva pas, même s'il savait exactement quoi répondre.

Toujours avec cette même placidité effrayante, l'homme aux cheveux noirs enchaîna. Cette fois-ci, ce ne fut pas Emma qu'il attaqua, mais son collègue de travail. Le persécut. crut même voir un léger sourire hautain aux lèvres de l'autre.

—Toujours aussi incompétent, c'est décourageant... Je leur avais bien dit de ne pas prendre un tel connard pour un grade aussi haut, mais ils n'ont rien voulu entendre. Tôt ou tard, tu causeras la perte de tes rangs, p'tit gars. T'es pas fait pour être général, mais plutôt pour n'être qu'au bas de l'échelle, exactement comme ta cavalière.

En milieu de son discours, le concerné par ces remarques avait baissé le regard, ne supportant plus de tels commentaires. C'était humiliant : devant ses soldats, Akemi s'efforçait toujours de ne jamais perdre la face, toujours sembler imperturbable et intouchable. Hokori avait pu assister, une énième fois, aux faiblesses de son général. Rien que pour ça, ironiquement, c'était elle qui le connaissait le mieux de tous les gens qu'il connaissait.

Le blond avait très à coeur son travail, se faire dire qu'il n'était pas un bon général faisait mal à entendre. Surtout venant de l'un des plus grands de l'armée de Wonderland, ce qui n'englobait pas que l'unité spéciale d'ailleurs, mais bien aussi celle qui servait à protéger le pays, celle qui servait à protéger le roi, etc... Celui aux cheveux foncés était au courant et depuis la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, il avait toujours tenté de rabaisser Akemi, d'écraser encore un peu plus son estime de soi qu'elle ne l'était déjà.

N'osant toujours pas répondre, "n'ayant pas de couilles", comme le lui dirait sa cavalière, s'ils étaient au camp, il releva néanmoins le regard. Vers Emma, pas vers cet homme qui l'avait ridiculisé devant cette dernière.

Akemi réussit finalement à marmonner, charabia imperceptibles pour son interlocuteur, chuchotements tout juste audibles pour sa cavalière.
—Viens, on part tout de suite, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyMar 22 Avr - 15:49

Nous partîmes loin de cette salle, en quelle direction je ne savais pas. Mais heureusement que nous partions car cet homme, ce haut gradé de merde j'allais l’emboîter contre le mur. Je n'arrêtais pas de critiquer Akemi comme quoi il jouait de son rôle de haut gradé mais après cette soirée je me rendais compte qu'il n'avait pas la vie facile avec tout ces cons au dessus de lui. Ma tête tournais légèrement et je continuais de marcher dans le camps avec lui. Je lui tenais toujours le bras même si nous étions sortis, j'aimais être en sa compagnie en cet instant.

Je pensais encore et encore, aux mots qu'avait sorti cet homme qui pétait plus haut que son cul. Une clocharde, voila ce que j'étais à ses yeux et aux yeux de beaucoup d'autre : un clocharde. Mais que voulait-il dire par manque de confiance ? Je n'avais pas confiance en moi ou bien je n'avais pas confiance en Akemi ? Il était vrai que je n'avais jamais fait de mission avec Akemi, enfin je n'avais fait de grosse mission.
Je regardais cet homme si beau, si bien élégant, et si gentil en cette soirée. J'étais néanmoins perplexe de l'avoir vu ainsi, il n'avait pas répondu alors que normalement j'aurais pensé qu'il allait remballé cet homme si arrogant. Mais nous avions encore une différence entre nous : il avait le respect de son supérieur.

Je traversais le camp, dans la nuit, dans le silence et j'étais à l'aise, je ne stressais pas. Nous allions dans la chambre du général, histoire de me changer pour revenir en tenue de civil pour ne pas attirer l'attention sur moi dans le dortoir. Nous ouvrions la porte et nous dirigeâmes à l'intérieur. Tout était calme et mon regard était perdu dans le sien. J'avais l'impression de rêver, rien n'était réel et j'étais heureuse, pour je ne sais quelle raison.

-Merci pour cette soirée général.

L'on se regardait, cela me rendait triste de le quitter, je ne voulais pas me retrouver seule encore dans ce dortoir miteux, avec ces connasses qui ne voulaient que baiser le général. Puis, soudain je ne savais pas ce qu'il me prenait je me rapprochais d'Akemi avec un sourire en coin et le poussais délicatement sur le lit. Il ne comprenait pas, il était clean lui, pas moi. Je montais à califourchon sur lui, doucement, sensuellement. Je baissais ma tête dans son cou, et caressa son cou du bout de mes lèvres avant de lui chuchoter un léger: "Je ne veux pas retourner au dortoir."
Puis je posais mes mains sur son costard et enlevais sa veste ainsi que sa chemise et son corps musclé ne me choqua pas. Je savais qu'il était bâti comme un Dieu.
Puis laissant mes mains sur son torse, je l'embrassais, mais pas comme la dernière fois. Je le voulais, j'avais envie d'être avec lui, j'avais envie de lui.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyMer 23 Avr - 18:08


[NC-16]
Ils étaient enfin sortis de cet endroit rempli de connards. Ils avaient quitté un peu tôt la soirée, mais personne n'allait en faire la remarque. C'était comme ça chaque année : Akemi ne restait jamais très longtemps, même si cette fois-ci, il avait tenu plus longtemps.

Alors qu'Asaki et Hokori se dirigeaient vers la chambre de monsieur. Dans la nuit baignait un de ces silences, le général n'osait pas dire un seul mot. La femme était toujours à son bras. Il n'osait pas non plus lui dire de le lâcher. Celle-ci semblait se sentir bien, plus calme qu'à la normale, le blond ne voulait pas briser cela. Ça fait du bien de voir qu'on peu passer un peu de temps sans s'entre-tuer, pensa-t-il, de façon bien anodine d'ailleurs.

Ils pénétrèrent dans la chambre du haut-gradé, afin que la demoiselle puisse enfiler des vêtements un peu plus confortables, ceux qu'elle portait habituellement.

Emma le remercia pour cette soirée, chose qui l'avait surpris. Au début, celle-ci avait semblé si réticente à l'idée de l'accompagner au bal. Sentant le regard de la jeune femme se planter dans le sien, le haut-placé ne sut que lui répondre un petit « C'est moi qui te remercie », supportant ses yeux.

Elle fit des pas vers lui. Le jeune homme n'en fit, pour sa part, que deux vers l'arrière, un peu dérouté par les yeux qu'elles lui offraient désormais. Celle qui était ivre était déjà arrivée à lui. Elle l'attira vers le lit d'une douceur qu'il ne connaissait pas d'elle.

Il se retrouva couché sur le lit. Elle était grimpée sur lui. C'était trop de proximité pour lui... Akemi sentit une grande bouffée de chaleur. Ce dernier n'arriva pas à retirer sa soldate de sur lui, pris au piège par sa confusion.

Qu'était-il en train de se passer?! Asaki ne gérait plus la situation. C'était Emma qui tenait les rennes de l'affaire, chose qui ne plaisait pas du tout à son supérieur.

—...Emma? Que fais-tu..? Arrête...

Sa voix semblait étouffée. Même s'il lui disait d'arrêter, il ne la repoussa en aucun cas. Comme si inconsciemment, cette situation ne lui était pas si désagréable.

La tête de la demoiselle alla au cou de l'homme. Celui-ci se laissa encore faire, bien évidemment. Le contact de ses lèvres et le souffle chaud de la femme au creux de son cou semblaient commencer à éveiller tous ses sens. Résiste... C'est Emma et pas n'importe qui d'autre, tu peux pas lui faire ça... Elle va t'en vouloir à vie, après, tenta-t-il de se convaincre. C'est vraiment ça que tu veux?!

Chose qui fonctionna en vain, puisqu'il lui laissa encore la liberté de faire tout ce qu'elle voulait. Ces simples petits gestes que la demoiselle lui faisait commençaient à l'arracher entièrement de sa raison et de la réalité. Le blond ne cherchait plus à y retourner, d'ailleurs. Ces simples contacts n'allaient plus suffire. Sa température corporelle montait, il avait chaud. La sensualité d'Hokori l'enivrait. Il lui en fallait plus, encore plus...

Le blond eut droit à un chuchotement doux, glissé à son oreille. Cette soldate, qui lui avait si souvent répété qu'elle ne finirait pas au lit avec lui, venait de lui dire indirectement qu'elle voulait passer la nuit avec lui. Ces mots le firent frissonner d'envie.

Emma découvrit le torse de l'homme, posant ensuite ses mains froides contre sa peau. Akemi se laissait toujours un peu plus emporter et submerger par le désir de sentir toute sa chaleur contre lui. Il voulait qu'elle sache à quel point elle lui donnait chaud, à quel point elle lui faisait de l'effet, à cet instant précis.

Puis, ce fut ses lèvres. Toujours aussi délicate, ses lèvres rosées se posèrent sur celles du soldat. Au début, il la laissa faire. Mais ensuite, il succomba à l'envie. Asaki avait renchéri le baiser, ayant entouré la femme de ses bras pour pouvoir la serrer contre lui. Ses mains dans son dos cherchèrent la fermeture éclair de sa robe pour pouvoir la dénuder.

Il la déshabilla, la laissant malgré tout en sous-vêtements. Lui aussi se débarrassa de ses vêtements pour n'être aussi que très peu vêtu. Akemi avait pris la place du dessus, embrassant Emma au cou. Tantôt de doux baisers posés avec une telle délicatesse, tantôt suçons au cou. Ses lèvres s'aventuraient dans son cou et sur son épaule, puis cessèrent soudainement pour dire quelques mots.

—T'inquiète pas... Ce qu'on fait et fera restera entre nous deux.

Après ces quelques paroles dites pour la rassurer, en cas où elle craignait que le général répète tout ce qui ce serait passé ce soir-là, les lèvres de monsieur cherchèrent plutôt celles de son amante d'un soir. Il l'embrassa tendrement, tout en posant ses mains chaudes sur les seins de la demoiselle, caressant doucement ceux-ci par-dessus le tissu de son soutien-gorge, espérant que ces simples caresses lui faisaient autant d'effet que ces petites marques d'affection qu'elle lui avait faites.

L'une de ses mains se glissa un peu plus tard vers le bas de la ceinture d'Emma. Le général la regardait bien dans les yeux, scrutant la moindre des réactions de cette superbe créature abandonnée à ses caresses. Cette main baladeuse descendit encore, mais s'arrêta net au bas du ventre, tout juste avant d'atteindre l'entrejambe de la femme.

La raison à laquelle il avait échappé il y avait peu venait tout juste de lui revenir, de plein fouet. Son coeur avait beau battre si fort, il avait beau avoir chaud, vouloir coucher avec elle et qu'elle se colle contre lui, mais c'était les conséquences de ses actes qu'il craignait. Le blond ne voulait pas ruiner toutes ses chances de s'entendre bien avec Emma. Les deux soldats s'étaient si bien entendus cette soirée, ça ne pouvait pas terminer ainsi. Ça ne pouvait pas simplement se finir ainsi, simplement parce qu'elle l'avait invité à s'abandonner aux plaisirs de la volupté et de la chair avec elle. Coucher avec elle amorcerait le point de non retour.

Le soldat gradé retira vivement les mains du corps de la femme. Il regrettait affreusement tout ce qu'il lui avait fait. Elle est comme du velour hérissé de barbelés... Grâce à l'alcool qu'elle a bu, j'ai pu découvrir ce côté plus doux d'elle-même. Moi qui m'étais toujours "coupé à ces fils barbelés", j'ai eu droit à un peu de délicatesse de sa part... Cette constatation lui plaisait, tout comme elle lui déplaisait. Ce côté chez elle plaisait au blond. Autant que l'autre, qui lui était plus dangereux, d'ailleurs.. Cela lui plaisait même un peu trop, tant que cela l'effrayait. Cela bouleversait quelque chose en lui, quelque chose d'inconnu pour lui.

—J'suis désolé... On s'arrête ici.. Emma, je n'ai pas envie que ça devienne encore pire entre nous deux, puisque je sais que demain tu vas m'en vouloir à mort... Je sais qu'on peut bien s'entendre tous les deux, cette soirée me l'a prouvé, je ne veux pas gâcher ça. Tu comprends? Autant mieux cesser avant que les conséquences soient trop graves...

Il lâcha malgré tout un soupir, dépassé par tout cela. Le blondinet se plaça plutôt juste à côté de son interlocutrice, plutôt qu'au-dessus comme plus tôt. Même s'il avait dit qu'ils devaient arrêter, il ne put s'empêcher de la coller contre lui et de l'enlacer. Sa chaleur, l'odeur de ses cheveux, la douceur de sa peau : tout ça le faisait chavirer. Akemi savait qu'il allait avoir du mal à s'en priver, à partir de cette nuit. C'était le plus effrayant dans tout ça...

—Mais reste néanmoins avec moi... Pour cette nuit. Rien que cette nuit. Dormons ensemble, laisse-moi te serrer contre moi et laisse-moi profiter de ta présence, s'il te plait. On oubliera tout ce qui s'est passé, demain, d'accord? J'ai besoin de toi ce soir, ne me laisse pas seul...

Sa dernière phrase se faisait suppliante. Le jeune homme ne voulait en aucun cas se retrouver seul, et ce, même si Emma lui disait de dormir au sol. Et au final, le général savait bien que la meilleure des choses serait de dormir au sol, puisqu'au réveil, elle n'allait pas être dans ses bras. Ainsi, elle n'allait pas avoir de mauvaise surprise...

—Mais je dormirai par terre, si tu ne veux pas du tout... Reste simplement dans la chambre pour cette nuit, c'est tout ce que je te demande.


Dernière édition par Akemi Asaki le Ven 23 Mai - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptyVen 25 Avr - 13:37

Ses mains sur mon corps me faisaient frémir, tout chez lui me donnait envie. L'homme parfait, c'était lui quoi, je comprenais soudain pourquoi tant de femmes voulaient être dans son lit, voulait être à ma place.
Sa main descendait vers mon bassin et je fermais les yeux, je sentais des fourmillement dans mon ventre et cette sensation m'étais plus qu'agréable. son regard au dessus du mien, son baiser qui était beaucoup plus plaisant que la dernière fois, tout me donnais envie de continuer, tout, sauf si bien sur l'autre en contre partie stoppais tout d'un coup.

Il s'installa à mes côtés et m'expliqua que j'allais lui en vouloir à mort le lendemain, ce qui était probablement vrai avec mon caractère de merde. Je lui souriais, je ne lui en voulait pas, et d'un autre côté ce qu'il faisait me prouvait qu'il n'était pas un chien avec les femmes, il aurait très bien pu tirer un coup et faire comme si ne rien n'était le lendemain.
Il m'enlaça en disant qu'il ne voulait pas que je pars, il vouait ma présence avec lui ce soir là. Il était vrai que je n'avais jamais passé d'instant avec lui où ne nous chamaillions pas et c'était fort agréable. J'aimais son odeur et fermais les yeux, je ne voulait plus les ouvrir, la façon dont il avait renchérit le baiser, la manière dont il m'avait touché, dont il me regardait. Jamais un homme ne m'avait traité de la sorte.

Il commençais à descendre du lit pour dormir mais je le retint. Je le regardais dans les yeux, un léger sourire, doux et accueillant aux lèvres. Je ne voulais pas qu'il dorme par terre mais avec moi. Je posais ma main sur sa joue et l'embrassais doucement. Je le regardais dans les yeux et lui chuchota que je voulais également dormir avec lui.
Nous soulevions les draps et nous glissâmes à l'intérieur. Mon dos contre son torse, je sentais son souffle contre ma peau. Je me retournais face à lui et l'embrassais une dernière fois avant de lui adresser une dernière parole.

-Pourquoi tu ne te montre jamais sous ton vrai visage ? Akemi, tu pourras tout nier en bloc mais tes yeux diront toujours la vérité à ceux qui sauront lire à l'intérieur.

Je me retournais dans ma position initiale et regardais le mur, ses bras enlacés autour de mon bassin, sa chaleur qui me faisait tant de bien. Puis dans le silence de la nuit je fermais les yeux, emportée par les rêves et une sensation de bien être que je n'avais pas connue depuis bien longtemps.


Le soleil tapait contre mon oeil, il était tôt. Je n'avais que quelques brides de ma soirée d'hier mais je n'avais pas réellement la fin. Le coq chantait, ce jour là nous n'avions pas entraînement, oui ! Les soldats ont bien le droit d'avoir quelques jours de repos. Je me levais doucement et regardais autour de moi. Puis au même moment où je réalisais que je n'étais pas dans le dortoir je sentais un bras descendre le long de mon dos et une main sur mon bassin dénudé. J'étais en sous-vêtements et me retournais pour voir mon général, endormis, à mes côtés.
Puis, quelques brides de ma soirée revirent en trombes, je l'avais déshabillé et embrassais quant à lui, il avait fait de même.
Pris d'une légère brise de panique je rejetais le bras loin de moi.

Bordel mais c'est pas vrai ! T'as pas fait ça Emma ?! Non non, toi qui t'étais promis de ne jamais allé dans son lit ... Je le regardais et sortit du lit en m'habillant en trombe. Je me regardais dans la glace. J'avais des suçons dans le cou. Bordel de merde. Je me sentais honteuse, je n'avais même pas tenu ma promesse pour moi-même. Jamais dans le lit d'Akemi.
Mais je n'avais pas souvenir d'avoir commis l'acte en sois avec mon supérieur, de plus, en sous-vêtements nous n'avions rien dût faire et je m'en contentais.

Il allait le répéter à tout le monde ? Qu'il avait gagné ? Qu'il avait réussi à me mettre dans son lit ? L stress était en moi. Je sortais de la pièce avec mes longs cheveux cachant les preuves de la sensualité de la veille. Mais le pire était que je ne savais pas si c'était l'alcool où si j'avais commis ce que, inconsciemment je voulais au plus profond de moi.

Je n'allais plus oser lui parler, ni le regarder. Peut-être voulait-il que je tombe dans son lit pour pouvoir plus m'humilier en me disant qu'il avait gagné sur ce point là ? Je ne savais pas quoi penser. Cela allait être impossible de le côtoyer à présent.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptySam 26 Avr - 6:10


Alors qu'Akemi allait descendre du lit, Emma le retint en le regardant avec des yeux bien plus gentils que ceux dont il avait l'habitude, avec elle. Le général aimait quand sa soldate le regardait ainsi. C'était si... différent. Avec son sourire, elle était absolument éblouissante. Son supérieur ne l'avait jamais vu sourire avant ce soir.

Elle l'embrassa avant de lui susurrer qu'elle voulait qu'il reste, donc il resta et se coucha avec elle.

Alors qu'elle était dos à lui, les mains du soldat se joignirent au bassin de la jeune femme, l'enlaçant ainsi. Il n'osait pas trop la serrer fort, ne voulant pas qu'elle se sente comme prisonnière de ses bras. Même si tout au fond de lui-même, le blond aurait préféré l'enchaîner pour s'assurer qu'elle reste vraiment avec lui jusqu'au matin.

Hokori se retourna, déposa un autre baiser sur ses lèvres, puis lui dit quelques paroles. À ces mots, Asaki se mordit la lèvre inférieure : elle devinait presque tout à son propos. Mais c'était la seule à en être capable, pour tout dire. Et c'était bien comme cela, puisque le gradé perdrait toute sa crédibilité, si tout le monde connaissait tous les secrets à son propos. L'embrassant à la joue, il se permit à lui glisser ces quelques mots à l'oreille :

—Mes yeux disent peut-être la vérité, comme tu dis, mais faut-il encore savoir déchiffrer ce qu'ils expriment. Et pour l'instant, c'est toi qui le fais le mieux, Emma. Et à certains moments, ça te permet de m'en faire baver parfois, d'ailleurs...

Elle se retourna ensuite. Ils s'endormirent ainsi, collés l'un à l'autre...


Le lendemain matin. Ce fut la demoiselle qui se réveilla la première, mais le général se réveilla dès qu'elle fut tirée du sommeil, puisque celle-ci bougea. Il garda néanmoins les yeux fermés. Il savait ce qu'il l'attendait...

Asaki attendit donc qu'elle soit partie. Puis, il se leva, s'habilla et sortit, tout ça en se dépêchant comme jamais. Pour partir à la recherche d'Emma, bien évidemment. Le général voulait mettre un peu tout au clair, se débrouiller pour qu'elle ne lui en veuille pas trop, etc.

Après avoir demandé à plusieurs de ses soldats et à l'avoir cherchée un peu partout, il arriva à la coincer. À toutes les fois où le haut-placé avait aperçu la demoiselle, celle-ci changeait de chemin et arrivait le semer. Mais là, ils étaient derrière les bâtiments. Aucune issue possible pour celle aux cheveux blancs. Le jeune homme et celle avec qui il avait failli couché la nuit précédente étaient même endroit où ils s'étaient revus, lorsqu'elle l'avait trahi.

—Emma, je sais que tu m'évites. Mettons les choses au clair, tu veux bien? Je te l'ai dit hier, ça restera entre nous deux. Je sais que tu as fait ça parce que tu étais saoule, donc on passe à autre chose, compris?

Soudain, la peur qu'elle s'en aille rapidement, sans même lui répondre, l'envahit. Putain... La laisse pas partir. C'est ta seule chance. Brusquement, avec sa non-douceur habituelle envers elle, Akemi plaqua la demoiselle contre le mur, les mains tenant fermement ses épaules pour l'empêcher de le frapper ou de s'en aller.

—Considère ça plutôt comme un fâcheux événement qui ne voulait rien dire! Ou mieux encore, fais comme si ce n'est jamais arrivé. J'en ferai de même. Arrête de me fuir, Emma... M'en veux pas! C'est toi qui me faisais des avances en plus, ce n'est pas de ma faute, mais bien de la tienne!

Ouais bon, c'est pas super de jeter la faute sur le dos des autres quand on tente de se faire pardonner, mais quand même...

Ses mains sur ses épaules lui rappela quand il l'avait touchée et caressée. La force qu'il appliquait contre celles-ci se dissipa aussitôt, détournant aussitôt un peu le regard. Akemi, lui, ne voulait pas simplement faire comme si de rien n'était. Le blond avait passé une très belle soirée avec elle, même si elle était bourrée, qu'elle n'avait jamais réellement voulu faire cela avec lui et qu'ils n'étaient pas été jusqu'au bout. Jamais Asaki s'était senti aussi... spécial, pendant l'espace d'une nuit, quand il baisait simplement avec une femme au hasard. Emma, elle, avait semblé aimer chaque petite chose qu'il lui avait faite... Celle-ci avait su lui donner toute l'attention et l'affection dont il avait besoin. Mais il était prêt à l'oublier, si c'était ce qu'elle voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Owl cruel
Emma Hokori
Owl cruel
Emma Hokori
Messages : 164
Date d'inscription : 29/12/2013
Age : 23
Localisation : Sûrement entrain de faire péter un plomb à Akemi ! ~

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] EmptySam 26 Avr - 17:20

Il me suivait et j'arrivais à le semer. Mais il y a toujours un moment où nous devons affronter nos problèmes et je n'en avait pas fait l’exception. Derrière les bâtiments, quelle conne étais-je, il n'y avait aucunes issues. Je me retournais, face au blond qui avançait vers moi d'un pas décider. Pour ma part je n'avais fait que deux pas en arrière.
Il était maintenant proche de moi, il m'expliqua qu'il ne dirait rien et que j'étais saoule. Je baissais la tête, il ne comprenait pas. Le soucis était que je ne savais pas si l'alcool m'avait fait faire une bêtise ou si il m'avait au contraire donner le courage de faire ça. Ce qui était le plus déstabilisant.

J'allais partir, j'étais prête à partir mais il me retint violemment par les épaules et me plaqua contre le mur ce qui m'enleva un suffoquement. Il me tenait fermement aux épaules et cela me braqua, oui ça m'énervait qu'il arrive à me manipuler si facilement. Il voulait que j'arrêtes de le fuir et il me proposait que fasse comme si ne rien n'était. Je le regardais, droit dans les yeux. Il relâcha sa pression, son étreinte m'étais beaucoup moins agréable que la veille. J'étais énervé mais plus contre moi que contre lui.

-Bien sur que je veux faire comme si ne rien n'était ! Rien ne s'est passé ! C'est l'alcool ! Comment ai-je pus aller dans votre lit ! Comment ai-je pu faire ça !

Je le regardais,plus calmement cette fois-là. Puis baissant la tête, je pousser ses mains de mon corps.

-Désolée ... je veux juste oublier.

Puis je partis, rejoindre mon dortoir.

_________________
Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] 469700whywontyoufightbackbyshilind7dci0e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty
MessageSujet: Re: Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le bal, et... ▬ Emma & Akemi [NC-16]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs terminés-