Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyLun 3 Mar - 16:49

Sous les rayons du soleil, se dessinait les traits d'une petite enfant. La douce brise qui longeait son visage, faisait virevolter ses doux cheveux blanc. En effet, il s'agissait bien là, de Marie. Elle avait sortit sa plus belle robe, et c'était faite belle. Pas pour se faire remarquer au près des garçons, à ça non elle détestait cela, simplement car Marie se trouvait un peu palote depuis quelques temps. La gamine passait ses journées dans les égouts de la ville à parler avec les siens. Elle en avait même presque oublié son au rang ! Alors ses derniers temps, la princesse ressort dans la ville et se fait plus bourgeoise que n'importe qui.

Aujourd'hui même, Marie avait décidait qu'elle devait dépenser beaucoup d'argent. Ne sachant pas vraiment quoi acheter elle était aller faire un tour au Marché. Mais l'enfant encore un peu sotte, ne dépensa pas son argent pour des choses utiles, malheureusement. Cette dernière c'est faite prise aux pièges pas une grande boutique de friandise.

Voilà maintenant quelques heures, que la jeune fillette vagabonde dans les ruelles avec des dizaines de bonbons. C'est après avoir entendu le bruit d'un objet tombé par terre que la jeune fille,vit qu'elle avait laisser s’échapper une énorme sucette Multi colore,sur le sol.
Marie un peu trop gourmande, et bornée ne voulait en aucun cas laissée sa splendide sucette là ! Elle se pencha pour la récupérer, mais ... Avec la plus grande malchance du monde, la princesse fit tomber toute sa fortune par terre, et sa robe, un petit peu trop longue, la petite s'emmêla les pinceaux et fini sur les fesses.

Complètement sonner, la princesse, d'un geste enfantin se frotta le visage. Un peu déboussolée la jeune fille chercha ses repères. Ses bonbon, était tout autour d'elle. Ils formaient un cercle et elle, elle en était le centre. Et devant elle, se tenait une silhouette.
Marie aurait-elle attirait l'attention de quelqu'un ? Pour le moment elle ne voyait que ces chaussures, qui d'ailleurs semblait parfaitement entretenue.
L'enfant décida de se lever, elle tapota ses fesses d'un geste assez brusque pour enlever toute la poussière qui c'était installée.

- Je vous remercie de m'avoir aidée ! dit-elle d'un ton très amicale.

Mais, Marie ne savait pas encore à qui elle s'adressait. Elle leva son regard pour essayer d'apercevoir, son interlocuteur. Le couché du soleil brouillait un peu sa vue,et cela l'embêter car elle n'arrivait pas à distinguer correctement les traits de son sauveur.
Après quelques secondes d'analyse, Marie reconnue parfaitement l'inconnu.

-Mais je vous connais vous !

Son regard se frigorifia. Elle ne pouvait plus bouger, c'est comme ci elle venait de voir le diable. Mais pour elle c'était le diable. Marie ne voulant pas paraître mal polie ou se causer d'ennuie dès le début, elle esquissa un sourire charmeur sur son visage d'enfant.
Décidément, la chance ne semblait pas de son coté...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyLun 3 Mar - 21:59


Le réveille-matin lui hurla dans les oreilles, pour commencer la journée. D'un brusque mouvement rageur, il frappa sur la tête du pauvre appareil -qui ne faisait rien de mal, si ce n'était son travail, soi dit en passant...- pour le faire taire. Après avoir obtenu silence du réveil, il prit un petit moment pour pouvoir continuer de rêvasser encore un peu. Une journée merdique s'enlignait. Enfin, comme toutes les autres qui avaient précédé, plutôt. De vulgaires lendemains qui n'étaient que le prolongement de ces pénibles hier, après tout!

Après ces quelques minutes qu'il eut réussi à ajouter à ses heures de sommeil, il se leva. Gueule de bois, comme attendu : le haut-gradé avait bu la soirée précédente, fidèle à ses habitudes. Une affreuse douleur lui martelait le crâne, mais l'homme blond fit mine de rien. Ce dernier se leva donc des draps confortables et douillets pour plutôt retrouver le froid glacial. Ah, il aurait tant aimé rester coucher, mais cela lui était impossible : il avait du travail, aujourd'hui.

C'est en commençant tout juste à enfiler son uniforme qu'il se rendit compte de quelque chose. Une chose qui allait ruiner sa journée encore plus qu'elle n'allait l'être! C'était congé. Congé signifiait pas de travail. Pas de travail signifiait s'adonner à des passe-temps. Ce qu'il n'avait définitivement pas, en réalité.

Ce fut avec d'amers regrets de s'être levé cette journée-là qu'il rangea son uniforme pour plutôt se revêtir d'une simple chemise blanche et un pantalon en jean gris. Eh voilà, qu'allait-il bien faire, pendant cette merveilleuse journée de congé?

Après avoir pris une heure entière pour se préparer, il décida d'aller simplement en ville. Wonderland n'avait rien d'attrayant, le jour : les bars étaient complètement vides lorsque le soleil était dans le ciel et les demoiselles qui se promenaient en ville étaient toutes déjà mariées. Pour faire simple? L'ennui total, pour un jeune homme comme le Asaki.


Malgré tout, il se rendit en ville. C'était toujours mieux que d'être enfermé entre les quatre murs de sa chambre... voilà ce qu'il s'était dit.

Ces rues qu'il avait si souvent squattées les nuits, à la recherche de jolies femmes qui voulaient bien aller prendre un verre ou deux avec lui, semblaient plus animées. À vrai dire, c'était tout pour lui déplaire. Ces gens trop joyeux, ces enfants qui couraient partout manquant parfois de le bousculer... Décidément, ce n'était pas fait pour lui!

Cependant, il continua de marcher, seul au beau milieu de tous ces gens. À voir ces couples, ces petits groupes d'amis et ces parents accompagnés de leur petiots, le général se sentait bien seul. Du moins, encore plus que d'habitude. Il commençait donc à regretter son choix et se dit qu'il aurait mieux fait de rester au camp...

Et dire qu'entre-temps, il avait perdu sa gueule de bois.

En tournant le coin de rue, le soldat vit une demoiselle trébucher. La gosse avait perdu pied et s'était retrouvée par terre, cul au sol. N'étant pas "Akemi le général" cette fois-ci, mais bien "Akemi le citoyen", autrement appelé Erwan aussi, ce dernier n'hésita pas. D'un pas rapide, le gentleman alla voir la gamine. Il la releva, puis se pencha pour ramasser les bonbons et les lui donna avec un sourire. Un gentleman se devait d'aider toutes les demoiselles, quel que soit son âge... si?

La petite lui offrit un adorable sourire, Akemi ne fit que lui faire un sourire en coin en retour avant de lui ébouriffer doucement les cheveux. Ce dernier trouvait ça bien mignon, les enfants, et il les aimait bien, mais uniquement quand ils étaient calmes et qu'ils ne couraient pas partout, comme ceux que celui-ci avait eu l'occasion de voir, il y a peu.

Après avoir remercié le jeune homme qui lui était venu en aide, la blonde lâcha un commentaire, comme quoi elle connaissait celui qui se trouvait en face d'elle. Le général en fut surpris, tant que le petit sourire qu'il avait aux lèvres s'éclipsa, sans pour autant exprimer une quelconque surprise.

—Tu me connais? Eh bien! Puis-je savoir ton nom, ma petite? Ton visage ne me dit rien, tu m'en excuseras...
[C'est moi où je ne peux m'empêcher de penser qu'Akemi a l'air d'un gros pédo, dans ce RP? .w.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyDim 9 Mar - 12:42

En se relevant la jeune enfant vit de ses grands yeux violet, que le jeune homme lui tendait d'une manière gracieuse ses confiseries, elle l'ai pris d'un geste affectueux et les serra autour de ses bras, et elle les renifla d'un coup sec. Elle aimait l'odeur des friandises. Peut être que plus tard Marie serait vendeuse dans un magasin de bonbon, elle aimerait, mais pour le moment d'autre occupation était prioritaire. L'homme était toujours devant elle, il lui ébouriffa les cheveux,et l'enfant sortit de ses pensées. Elle releva son regard, et plongea son regard dans les yeux de son sauveur.

- Evidemment vous êtes Akemi Asaki, le général de l'Unité Spéciale. Mon père en fait parti, et vu qu'il vous admire énormément nous avons votre portrait accroché en haut de la cheminée.

On distinguait dans la voix de Marie de la douceur et une grande admirance pour cette homme, mais ses pensées n'avait pas vraiment le même point de vue.
Si elle aurait plus adroite , plus rigoureuse et si elle aurait eu un couteau sous la main, l'enfant aurait surement fait qu'une bouchée de se cher Akemi Asaki.

Le sourire sur les lèvres du général avait soudainement disparu ce qui inquiétait particulièrement la jeune enfant sans pourtant le montrer sur son visage de princesse.
Il lui demanda poliment de bien vouloir s'identifier au près d'elle, mais Marie songeuse hésita et fit comme-ci elle était partie ailleurs. Devait-elle donné sa vrai identité au près de ce fourbe, cette hypocrite. Marie réfléchis encore pendant quelques secondes.
Après tout si elle ne donnait pas son vrai nom il serait dur d'inventée un père dans l'Unité Spéciale.

- Mon nom est Marie. Marie de Fontana, et mon père est Albert de Fontana.
Vous pouvez évidemment m'appeller Marie.


L'enfant bien polie abaissa sa robe, comme font les grandes dames.
Elle voulait tout faire pour paraître fidèles au rang du roi et non contre lui.

Une question trottée dans la tête de la jeune enfant. Qu'est-ce que le général faisait dans un coin autant peuplée de la ville ?! N'avait il donc pas peur de se faire agresser par une bande de rebelle ?

- Pardon, de vous avoir embêter avec mes affaires,Monsieur.. Mais heu.. Qu'est-ce vous faites par ici, si se n'est pas trop indiscret de ma part ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyLun 10 Mar - 8:08


Le blond fut surpris que la gamine le connaisse réellement. Dommage, parce que le nom d'Albert ne lui disait absolument rien! Rien, au même titre que le nom de toutes les filles qu'il se tapait au moins une fois par semaine. Akemi se disait simplement que cette personne n'était qu'une vulgaire goutte d'eau dans cet immense océan de gens ennuyeux et sans intérêt qu'accueillait sa ville natale.

Cependant, il n'allait pas laisser son identité dévoilée au jour ainsi. Une fois les pieds en dehors du camp, il devenait Erwan, pas Akemi. Son second lui-même qu'il aurait bien pu être à temps plein aujourd'hui, s'il avait décidé de ne pas abandonner. Le haut-placé refusait de redevenir cette autre personne au caractère un peu plus strict et méchant, pour l'espace d'une journée. Après tout, pourquoi son personnage devrait-il servir uniquement lors des soirées et des nuits?

Il répondit donc simplement à la première chose que la fillette eût dit.
—Moi? Je ne suis pas ce Akemi dont vous avez mentionné le nom, vous faites erreur. Pour le coup, laissez-moi me présenter : Erwan. Erwan Ackermann. Enchanté, très chère. Je ne suis pas non plus général, mais bien marchand : je tiens la boutique de mon père. Voyez-vous, la guerre, les révoltes, tout ça... Ça ne me branche pas, je m'en mêle le moins possible. Je ne me vois pas dans l'armée. Je préfère la paix à la guerre, vous savez.

Sur ces mots, il lui fit le baise-main, comme si cette enfant était une véritable demoiselle. Pour tout dire, cette situation l'amusait bien. Raconter toutes ces salades à cette pauvre gamine qui allait avaler la pilule en un clin d'oeil, ça lui faisait quelque chose à faire et il pensait à autre chose! Sans oublier que jamais il n'avait agi aussi poliment face à un vulgaire môme.

La petite poursuivit ensuite avec son nom. Marie. Un nom bien banal, très courant. Ce que les gens n'ont pas d'imagination, s'était-il simplement dit dans sa tête. Oui, parce que personne ne pouvait avoir un nom comme celui d'Akemi, si? Un nom qui sonnait bien et qui avait une signification qui allait bien à son porteur!

Cette dudit Marie fit la révérence. Jeune, mais elle connaissait les bonnes manières! Cela fit sourire d'amusement le plus vieux des deux.

L'interlocutrice du soldat lui posa une autre question. Cet imposteur savait exactement quoi répondre, de toute manière...
—C'est la pause de midi. Même si nous ne sommes pas encore le midi, voyez-vous? Enfin bref, j'imagine qu'à quelque part, plus loin de notre belle ville, c'est l'heure du dîner, donc ça peut s'appliquer, je crois. Qu'en pensez-vous?

Voilà une réplique qui allait le faire passer pour quelqu'un de bien excentrique...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyVen 18 Avr - 17:44

Elle continuait de le regarder avec son air de gentille jeune demoiselle. D'ailleurs elle remarqua un soupçon de surprise dans le regard du Général. Elle n'en croyait pas ses yeux, et encore moins ses oreilles. Le Général était-il tombé aussi bas, au point de mentir sur son identité ? La gamine, pouvait être naïve mais pas au point de se laisser embobiné par Akemi Asaki. Le père de Marie, parlait en effet, tout les jours de ce cher Général, et grâce au moindre petit détail que son papounet ne pouvait s'empêcher de faire, maintenant elle le connait presque comme ça poche. Alors il est certain qu'elle n'allait pas se faire entourlouper par ce monstre.
Il disait ne pas être Akemi, mais un certain Erwan Ackermann.

Hé bien, hé bien. Il est déjà piégé à son propre jeu notre cher Akemi.  Qui aurais eu le courage d'appeler un Général de l'Unité spécial par seulement son prénom, pensa la gamine.

La plus jeune des deux, restait tout à fait neutre, elle savourait ce moment de plaisir.
Oui en effet, l'enfant se trouvait supérieur par rapport au général, car celui se faisant passer pour un vulgaire marchand de pacotille, et Marie étant une jeune fille de haut rang, il fallait qu'elle en profite, ce n'était pas tout les jours qu'elle pouvait s'amuser à dominer un Général. Elle rigolait intérieurement.

Deux mots, pincèrent le cœur de l'enfant. Ce cruel homme avez oser dire Paix, et Guerre dans une même phrase. Suivit de ces mots, le Général lui fit un doux baise main. Ceci la déplaisait énormément, son baiser avait était tellement doux qu'elle en était presque à rougir ! Mais il ne fallait pas, alors la gamine retira sa main, au plus vite.

Marie essayait de se changer les idées, mais elle n'y arrivait pas !
Mais grâce à la réplique de Akemi, elle eu une brillante idée. Oui, une idée qui aller piéger cet homme !

-C'est votre pause de Midi ? Ho comme c'est amusant, que diriez vous de m'accompagnez à votre magasin ? Voyez vous, il me reste encore quelque sous, et je dois les dépenser pour des choses utiles. Vous n'y voyez pas d’inconvénient j'espère ?

Marie savait très bien quoi faire si l'Homme allait refuser. Elle le regardait avec un regard charmeur, et ne cachait plus du tout ses petites rougeurs, pour faire comme-ci l'Homme l'intéressait vraiment. Même si elle n’éprouve que du dégoût pour lui.
C'est comme ci elle avait dessiner se plan depuis des années.

Akemi Asaki tu es entre mes mains, pensa elle, avec un sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] EmptyLun 21 Avr - 14:00


Le général lâcha un petit soupir discret, suite aux paroles de son interlocutrice. À ce rythme, le blond prédisait qu'il allait devoir mentir, placer mensonges après mensonges pour couvrir sa réelle identité. Bah, ça ne le dérangeait pas vraiment, après tout il le faisait tout le temps. Akemi n'aurait jamais eu de mal à raconter des salades à une petite fille comme l'était cette Marie.

Alors qu'elle lui demandait s'il pouvait conduire celle-ci à cette boutique imaginaire que son père tenait apparemment (alors qu'en réalité, son père à lui n'était qu'un bon à rien, tout comme son fils d'ailleurs), le soldat eut un peu de mal à trouver quelque chose à lui répondre. Celui qui était en mauvaise position ne pouvait pas l'emmener à une quelconque boutique en faisant comme si cette dernière était sous le nom d'Ackermann puisque cela était vérifiable et que s'il décidait de partir sans rien dire, cela ferait encore plus suspect encore. Enfin, il pensait ça, mais ce n'était qu'une gamine, le général ne la craignait pour rien au monde. Comme si elle pouvait faire quelque chose contre un homme qui avait le double de son âge! Puis, il la trouvait louche un peu, notamment par la faute du regard charmant qu'elle lui lançait, yeux totalement différents de ceux d'il y avait peu. C'était le regard Néanmoins, Asaki ne savait pas vraiment ce qu'elle avait en tête, au moins.

Bon, ce n'était pas tout, mais il devait répondre. Gardant son calme et l'expression un peu plus enjouée qu'avait en tout temps Erwan, il lui lâcha :
—C'est ma pause midi, justement. Vous savez, me rendre sur mon lieu de travail alors que j'ai une heure de temps libre ne m'intéresse pas vraiment! Mais si vous voulez, je peux toujours vous montrer quelques autres boutiques qui pourraient vous être fort intéressantes. Qu'en dites-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty
MessageSujet: Re: Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Le gentleman et la gamine [PV Ake-chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Broken Wonderland ::  :: Archives :: RPs abandonnés-